Mémoire, rapport de stage : la rédaction, un processus lent

Par Myriam Greuter , publié le 21 Mars 2015
3 min

À de rares exceptions près, écrire prend du temps. Il faut donc s’y prendre suffisamment à l’avance pour éviter les nuits blanches dans les jours qui précèdent la date limite de remise de votre travail, comme l’explique Myriam Greuter, auteure de Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage, publié aux éditions l’Etudiant. Extraits.

Rédiger mémoire rapport stage« C'est épuisant d'écrire, confie ainsi Aurélie. Il y a tellement de "jours sans", où rien ne vient. Et même les autres jours, les choses avancent lentement, ou par saccades. » « J'ai dû consacrer beaucoup de temps à la forme », renchérit Marie. « Quand on est un tant soit peu perfectionniste, si l'on veut que ce soit bien écrit, pas trop dense... c'est long », conclut Sébastien.

Lorsqu'on ajoute à tout cela les éventuels problèmes de frappe, il est clair que le premier conseil à donner, c'est de se mettre à rédiger le plus tôt possible, dès que le plan sera mis en place.

Pour un mémoire, il faut ainsi souvent compter deux mois au moins pour la rédaction.

Pour éviter de perdre inutilement du temps, quatre actions sont en outre recommandées.


Garder les brouillons
  

Premièrement, gardez absolument tous les brouillons (datés), les notes préparatoires et les exemplaires des versions abandonnées : les remords sont nombreux, il faut donc conserver une trace de tout ce que vous avez fait.


Faire des listes
  

Deuxièmement, durant la rédaction, faites des listes : pour les abréviations, les illustrations, les mots à placer éventuellement dans un lexique, les ébauches d'introduction et de conclusion, et tous les éléments à vérifier.


Rassembler les documents
  

Troisièmement, avant de vous mettre à rédiger un chapitre ou une partie, rassemblez tous les documents nécessaires, de manière à les avoir immédiatement sous la main, et relisez-les avant de commencer.


Rapport de stage : rédiger sur place
  

« J'ai rédigé mon rapport au mois d'août, durant mon stage : à ce moment-là mes expériences étaient quasiment toutes achevées, je n'avais plus beaucoup de travail », raconte Nadège, étudiante en génie biologique et biochimique.

Quand cela est possible, il est ainsi vivement recommandé de rédiger tout ou une partie de son rapport sur son lieu de stage.

C'est également ce qu'a fait Juliette : « L'avantage est triple, explique-t-elle : on gagne du temps, on peut utiliser les postes informatiques, et l'on a tous les documents nécessaires sous la main. En plus, l'inspiration vient plus facilement. »

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une conseils stages

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !