Elles réunissent des artistes palestiniens et israéliens

Par Isabelle Maradan, publié le 12 Janvier 2016
2 min

Kenza, 26 ans, et Inès, 26 ans, ont créé Pèlerinage en décalage, un festival réunissant des artistes israéliens et palestiniens. Un vrai challenge.

"On voulait créer un événement où personne ne puisse se dire 'Ce n'est pas pour moi'", explique Kenza, 26 ans. Avec Inès, 26 ans, rencontrée sur les bancs de Sciences po, en 2007, elle a créé Pèlerinage en décalage, un festival réunissant des artistes israéliens et palestiniens. Si 5 à 10 % d'artistes ont refusé l'invitation, la plupart sont motivés par la "bouffée d'air que représente ce nouvel événement", note Kenza.

"Il ne s'agit pas d'un festival pour la paix, insiste Inès, mais d'une occasion de réunir des pro-israéliens et des propalestiniens de France et un public non partisan, pour un spectacle de danse, de musique ou de slam." 2.600 participants ont fait le déplacement en 2015 contre 1.100 la première année, en 2014.

Des duos improbables

"Des couples de jeunes, dont l'un est attaché à Israël et l'autre à la Palestine, se sont formés", précise Inès. Des rencontres "improbables", à l'image de la leur. Avant Sciences po, Kenza vivait à Rabat, au Maroc, et Inès à Jérusalem.

Articles les plus lus

A la Une création d'entreprise

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !