1. Eddy Fruchard : "Comment j’ai financé la création de mon entreprise"

Eddy Fruchard : "Comment j’ai financé la création de mon entreprise"

Envoyer cet article à un ami

Peut-être parce qu’il a trop lu "Les 3 petits cochons" quand il était petit, Eddy Fruchard, devenu grand, a choisi de monter une entreprise de construction de maisons en bois et en paille. Mais les maisons d’Eddy, elles, sont solides ! Et son entreprise aussi puisque 3 ans après sa création, elle compte déjà 6 salariés.

Fruchard
 Eddy Fruchard a lancé en janvier 2007, à 20 ans, son entreprise de création de maisons en bois et en paille.
Après son premier chantier, sa première "embauche" comme on dit dans le jargon du métier, Eddy Fruchard décide de monter un dossier pour créer sa propre société : "Avoir une entreprise permet de clarifier les relations avec le client, on fait des devis qui tiennent compte des aléas de chantier, de l’usure des outils".

Envie d’Agir. Organisé, Eddy commence par aller se renseigner dans une boutique de gestion (organismes publics dédiés à l'aide aux créateurs d'entreprises). Il y rencontre une dizaine de fois un conseiller, qui lui conseille notamment de présenter son projet au concours "Envie d’agir" – bien lui en prends puisqu’en 2008 il remporte le prix régional de la compétition, et la dotation de 6.000€ qui l’accompagne. A la même époque, Eddy suit un stage de la "Chambre de Métiers et d’artisanat" des Deux-Sèvres, destiné aux artisans créateurs d’entreprise : "J’ai ainsi appris comment développer mon projet et structurer correctement mon étude de marché".

Des sous ! Vient enfin le moment de faire le tour des banques pour décrocher les fonds nécessaires à son équipement. Une gageure ? "Pas vraiment se rappelle Eddy. La première banque a laquelle je me suis adressé à accepter de me soutenir sans trop de problème, même si le conseiller a effectivement été surpris quand je lui ai donné ma date de naissance – j’avais tout juste 20 ans. Mais mon projet était bien structuré et je pense que j’ai bien sû le présenter". Eddy emprunte à la banque 35.000€, qui, ajoutés à son épargne personnelle et à son prix "Envie d’agir", lui permettent de s’équiper et d’acheter outillage, matériel informatique, véhicule, stock de bois.

Un bilan positif. En un peu plus de 2 ans, "Bois et Paille" a construit 16 maisons en paille et a assuré un certains nombre de chantiers supplémentaires de rénovation et d’extension. Dès son premier chantier, Eddy avait pris l’habitude de diffuser une petite Newsletter auprès d’amis, de clients potentiels et de personnes intéressées par les constructions en bois et en paille – une bonne idée pour se constituer un 1e vivier de client. Il a aussi adhéré à plusieurs associations d’éco construction, comme les "Compaillons", et à "Maisons paysannes de France", qui œuvre à la protection et à la rénovation dans les règles de l’art du patrimoine rural. L’entreprise compte aujourd’hui 4 salariés en CDI et 2 en CDD. Depuis le début Eddy, a toujours réussi à se verser un salaire : 1.200 à 1.500€ nets en moyenne par mois la première année, et de 2.500 à 3.000€ net aujourd’hui.



Son prochain objectif
"A partir de juillet 2010, je vais me mettre en SARL pour être mieux protégé sur les aspects juridiques, assurances, responsabilités".

Sandrine Chesnel
Juillet 2010
Sommaire du dossier
Retour au dossier Eddy Fruchard : "Comment j’ai financé la création de mon entreprise" "Comment j’ai surmonté mes premières galères"