1. Jeune (et) entrepreneur : Jonathan Garnier, créateur de la Guilde culinaire à Montréal

Jeune (et) entrepreneur : Jonathan Garnier, créateur de la Guilde culinaire à Montréal

Envoyer cet article à un ami

Un "serial entrepreneur". Voilà un surnom qui irait bien à Jonathan Garnier. À 31 ans, le jeune Franco-Canadien en est déjà à sa deuxième entreprise. Débordant d’enthousiasme et d’énergie, il a lancé à Montréal, avec son frère Benjamin, la Guilde culinaire, un concept original alliant cours de cuisine pour les entreprises et boutique spécialisée.

Jonathan Garnier - La Guilde culinaire MontréalEn 2001, après avoir décroché son DUT (diplôme universitaire de tchnologie) techniques de commercialisation, Jonathan quitte Nice et débarque au Québec pour suivre les cours de HEC Montréal (l’école de commerce intégrée à l’université de Montréal).

Pendant ses études, il crée sa 1re entreprise

Là, il monte avec deux copains sa première société spécialisée dans l’organisation d’événements, Axe Média. L’affaire tourne bien. Pendant cinq ans, tout en étudiant à temps partiel, Jonathan et ses associés organisent des soirées et des événements, d’abord pour les étudiants, puis pour les entreprises à la recherche d’expériences fédératrices pour souder leurs équipes – ce qu'on appelle le “team building” en anglais.

Pour sa 2e société, il trouve une idée fédératrice : la cuisine

En 2006, alors qu'il est diplômé de HEC Montréal, Jonathan revend ses parts et crée avec son frère Benjamin la Guilde culinaire. Le concept ? Des cours de cuisine entre collègues en utilisant du matériel de professionnels, avec passage obligé par la boutique accolée à la cuisine.
C'est en tirant parti de ses différentes expériences professionnelles que l'idée, très originale, a jailli. Avant de débarquer à Montréal pour continuer ses études, Jonathan avait en effet fait ses premières armes dans le monde de la gastronomie. Le soir, une fois les cours à l’IUT (institut universitaire de La Guilde culinaire Montréal - vitrinetechnologie) achevés, le jeune homme travaillait dans un domaine privé de la région niçoise, où il a appris sur le tas le métier de chef. “Avec ma 1re société, je me suis rendu compte qu’il n’était pas facile de trouver des activités susceptibles de séduire les membres d’une entreprise sans exclusion : tous n’ont pas forcément envie de faire du saut à l’élastique, du rafting ou du kart ! Les cours de cuisine, au contraire, sont fédérateurs : tout le monde peut le faire, et tout le monde est séduit.”

Et en plus, c'est une première au Québec

Ainsi est née en 2007 la Guilde culinaire, première entreprise de ce type sur le marché québécois. Rapidement, le concept s’est élargi, et la Guilde culinaire propose désormais des cours à des particuliers et loue régulièrement ses vastes locaux aux producteurs d’émissions culinaires. Le développement de la boutique en ligne fait aussi partie de ses projets à court terme.


Sandrine Chesnel
Novembre 2009
Crédit photo : SC


Le concept : proposer des cours de cuisine à des individuels et à des groupes, dans un atelier boutique.
Le budget de départ : 800.000 $ canadiens (environ 500.000 €).
La date de création officielle de l’entreprise : mai 2007.
Le statut : entreprise enregistrée (l’équivalent au Québec de l’entreprise unipersonnelle française). Jonathan et son frère sont associés à parts égales.
L’ouverture de la boutique : septembre 2008.

 

Sommaire du dossier
Jonathan Garnier, de la Guilde culinaire: "Comment j’ai financé la création de mon entreprise" Jonathan Garnier, de la Guilde culinaire: "Comment j’ai surmonté mes premières galères d’entrepreneur"