1. Leur startup remporte l'un des Grands Prix de l'Innovation 2015 de la Ville de Paris
Portrait

Leur startup remporte l'un des Grands Prix de l'Innovation 2015 de la Ville de Paris

Envoyer cet article à un ami
Éva Sadoun, 25 ans, co-fondatrice de la start-up 1001pact, avec Julien Benayoun, 26 ans. // © Photo fournie par les témoins
Éva Sadoun, 25 ans, co-fondatrice de la start-up 1001pact, avec Julien Benayoun, 26 ans. // © Photo fournie par les témoins

1001pact, qui permet à des particuliers d’investir dans des entreprises solidaires, est l’une des 7 start-up lauréates des Grands Prix de l’innovation de la Ville de Paris, remis le 3 décembre.

1001pact a reçu un des Grands Prix de l’innovation décernés par la ville de Paris le 3 décembre 2015 pour son "innovation sociale". Eva Sadoun, 25 ans, cofondatrice de la start-up avec Julien Benayoun, 26 ans, sont repartis avec un chèque de 12.000 €, la possibilité d’intégrer l’un des incubateurs de Paris&Co pour trois mois, et un morceau de la Tour Eiffel datant de 1889, cadeau symbolique s'il en est !

Crowdfunding pour entreprises solidaires

1001pact est une plateforme de crowdfunding qui permet à des particuliers d’investir et de devenir actionnaires d’entreprises solidaires. Et chez 1001pact, on ne parle pas en milliers ou en millions d’euros ! “On peut investir à partir de 100 euros”, précise Eva Sadoun.

Changement d’échelle possible

“Les entreprises sont sélectionnées en fonction de leur volonté d’impact et de leur responsabilité. On regarde le transport utilisé, et les émissions de CO2, la gouvernance, s’il n’y a pas trop de bénévoles, par exemple. Il faut aussi qu’il y ait des perspectives de développement et un changement d’échelle possible”, détaille la jeune femme.

Prix de l'entrepreneure responsable 2015

Les deux fondateurs se sont rencontrés en prépa à l’ENS Cachan, avant de partir chacun en école de commerce. Forte en maths et en finances, “des choses qui traditionnellement ne servent pas notre beau monde”, la finaliste du prix de l'entrepreneure responsable 2015 voulait que ses compétences profitent aux entrepreneurs sociaux. “Je pensais que c’était là que je serai le plus utile”, résume Eva. Dont acte. 600.000 € de fonds ont été versé en quatre mois via la plateforme.