1. Du diplôme à l'emploi. Jordan, diplômé de lettres modernes, veut "vivre de sa plume"
Témoignage

Du diplôme à l'emploi. Jordan, diplômé de lettres modernes, veut "vivre de sa plume"

Envoyer cet article à un ami
Jordan termine son M2 en lettres modernes. // © Photo fournie par le témoin
Jordan termine son M2 en lettres modernes. // © Photo fournie par le témoin

Se lancer dans la vie active est souvent un défi. L'Etudiant suit plusieurs jeunes diplômés dans leur recherche d'emploi, pour vous aider à traverser ce moment particulier grâce à leurs témoignages. Parmi eux, Jordan, 24 ans, qui finalise son M2 en lettres modernes à Strasbourg.

Épisode 1 – 21 septembre 2016. C'est ce qui s'appelle avoir plusieurs fers au feu. "Je cherche un emploi, un logement, je dois m'inscrire à l'université, et finaliser mon mémoire, j'essaie de prioriser !" Jordan, 24 ans, est presque titulaire d'un master de lettres modernes à l'université de Strasbourg. Presque, car s'il a bien passé deux années de master, il lui reste à valider deux UE de son master 2, dont la rédaction de son mémoire de recherche. "Une centaine de pages", confie-t-il.

Ce passionné d'écriture et de littérature, originaire de Thionville en Moselle, a rejoint Strasbourg pour faire ses études, après un bac L. "J'ai fait une année de philosophie, puis je me suis inscrit en première année de lettres, raconte-t-il, je suis curieux, engagé, j'aime les arts, la culture, le théâtre, la musique, idéalement j'aimerais vivre de ma plume." De fait, Jordan s'est beaucoup impliqué ces dernières années dans l'associatif culturel.

Lire aussi : Littéraires : 5 conseils pour booster votre profil et trouver un emploi

Un emploi et un blog

Son année de M2, Jordan l'a partagée entre les cours et un service civique de six mois. "J'ai trouvé une mission d'animateur sur le campus, mon rôle consistait essentiellement à faire interagir les différentes associations étudiantes." Une expérience enrichissante, qui a renforcé ses compétences dans le domaine associatif, mais qui a retardé l'écriture de son mémoire. Son sujet ? "C'est de la littérature comparée : j'analyse différents textes qui travaillent le phénomène de mémoire involontaire, comme la fameuse madeleine de Proust. Mais mon corpus porte sur l'après-Proust !"

Pour les mois qui viennent, il aimerait finir son mémoire et trouver un emploi, si possible en accord avec ses compétences. "Mais si j'ai l'opportunité d'avoir un job alimentaire, je ne dirai pas non." L'objectif de Jordan est en effet, parallèlement, de relancer son blog, pour en faire une plateforme aux allures journalistiques."Je me suis donné une vraie ligne éditoriale, et ai proposé à quelques amis d'être rédacteurs réguliers, pour que le site tourne." L’idée est d’en faire un site d’information généraliste, avec quelques sujets de prédilection :culture, web, chroniques de livre et initiatives citoyennes.

Du monde du travail, Jordan n'a connu pour l'instant que l'univers industriel. "J'ai eu un job d'été dans l'usine dans laquelle travaille mon père, qui fabrique des thermostats pour l'électroménager, raconte-t-il, c'était du travail à la chaîne, ça m'a permis de mettre des sous de côté." Une sécurité bienvenue pour la période qui s'annonce.

Lire aussi : Du diplôme à l'emploi. Rémy, ouvrier pâtissier : "J'ai refusé un job"