Du diplôme à l'emploi. Rémy, ouvrier pâtissier : "J'ai refusé un job" (2/4)

Par Catherine de Coppet, publié le 22 Septembre 2016
3 min

Se lancer dans la vie active est souvent un défi. L'Etudiant suit plusieurs jeunes diplômés dans leur recherche d'emploi, pour vous aider à traverser ce moment particulier grâce à leurs témoignages. Rémy, 18 ans, qui vient d’obtenir son bac pro en boulangerie-pâtisserie, dépose des CV tous azimuts et mûrit son projet.

Épisode 2 - 15 septembre 2016. La recherche d'emploi, c'est presque un job ! Depuis la fin du mois d'août, date de fin de son contrat d'apprentissage, Rémy, qui cherche un emploi comme ouvrier pâtissier qualifié, y consacre le principal de son temps. Concrètement, il s'est mis dès juillet dernier à sélectionner des entreprises dans lesquelles il aimerait travailler. "Mon dernier patron m'a ensuite donné son avis sur la liste que j'avais faite, en me conseillant telle ou telle maison", raconte Rémy.

Pour ce fan de pâtisserie, chercher un emploi, c'est aussi sillonner la capitale, pour repérer les lieux de travail qui l'intéresse, mais aussi y déposer directement son CV. "Je préfère me déplacer car j'espère toujours rencontrer les chefs ou les personnes qui sont proches d'eux. C'est important d'établir le contact pour montrer sa motivation !"

Consultez tous nos conseils "CV, lettres de motivation, entretien d'embauche"

Pour rédiger son CV et ses lettres de motivation, Rémy a bénéficié de l'aide de son école, avant sa sortie. "Nous avions un prof de communication et de marketing, qui nous a bien aidés", raconte-t-il, "et le CV et la lettre de motivation faisaient partie des éléments du dossier que nous avions à rendre en fin d'études !" Le jeune homme admet qu'il a quand même demandé une relecture à ses parents...

Un poste, mais trop loin !

Sur les 15 déplacements déjà effectués, Rémy a pu rencontrer 4 chefs. Résultat ? "J'ai eu un retour négatif par mail, deux réponses de chefs qui n'embauchaient pas mais m'ont recommandé dans d'autres maisons, et une réponse positive !" Rémy a en effet passé un entretien à Versailles et a réussi à décrocher le poste, mais il a préféré décliner : "L'entretien m'a permis de voir que j'aurai au moins une heure et demi de transport par jour, car je ne souhaite pas déménager. Quand on démarre à 6h, c'est une contrainte lourde, je me suis dit que c'était trop compliqué !"

Ne pas oublier Pôle Emploi !

Afin de ne pas perdre son énergie, Rémy s'organise. Il alterne dépôt de CV et repérage d'entreprises. Et apprend... à attendre ! "Si je n'ai pas de réponse au bout de deux semaines et demi, je considère que je peux laisser tomber. Mais mon dernier chef m'a dit qu'il fallait plutôt compter un mois !"

À côté de l'envoi de CV, Rémy s'attèle à régulariser sa situation administrative : ni lycéen ni étudiant, il s'est inscrit à Pôle Emploi comme demandeur d'emploi. Un impératif pour ne pas créer de rupture de droits, notamment vis-à-vis de la Sécurité sociale. "Je suis passé par le site Internet, et on m'a donné un rendez-vous pour constituer mon dossier seulement début octobre, je suis assez étonné de tout ce délai !" Prochains objectifs ? Refaire bientôt une tournée de dépôt de CV et... patienter !

Lire aussi :
- Épisode 1. Rémy, ouvrier pâtissier : "J'espère trouver d'ici un mois"
- Épisode 3. Rémy, ouvrier pâtissier : "J’ai rendez-vous pour un essai !"

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !