Romain Lacomba, chez Lyonnaise des Eaux : « Ne pas se sous-estimer »

publié le 02 Septembre 2009
2 min

Ils ont entre 20 et 30 ans (parfois un peu plus) et ont tous eu déjà à "gérer" leur handicap face à des recruteurs. Aujourd’hui salariés – ou en stage – ils retracent les étapes qui les ont menés à décrocher leur job et livrent des conseils précieux pour parler de son handicap en entretien ou à ses collègues. Avec un leitmotiv : oser.

Romain Lacomba, 24 ans, malentendant, agent de réseau assainissement en CDI chez Lyonnaise des Eaux.

romain lacomba

Mon parcours


"J’ai passé un bac scientifique, puis un BTS de gestion et maîtrise de l’eau, que j’ai obtenu en trois ans dont un en alternance. Neuf mois après, j’ai été embauché chez Lyonnaise des Eaux."

Mon conseil


"Ne pas se sous-estimer et ne pas afficher de façon trop voyante son handicap sur son CV. On peut l’indiquer et ne pas en parler pendant l’entretien, pour le banaliser et montrer qu’on est un candidat et un salarié comme un autre."

Si c’était à refaire


"Je n’ai jamais baissé les bras et je me suis toujours battu pour tout : pendant les formations, pour pouvoir parler au téléphone, pour aller au soutien scolaire, etc. Si c’était à refaire, je le referai. Mais, surtout, j’essaierai plus tôt de faire comprendre aux autres que les personnes en situation de handicap sont capables de tout malgré tout. Avant, je ne m’imposais pas assez. Le travail a sans doute contribué à forger mon caractère. Maintenant, j’ai envie de faire changer les mentalités sur le handicap pour le rendre moins péjoratif et montrer qu’il ne fait pas de différence."