Esport : les prochaines compétitions en France vont booster l'emploi dans le secteur

Par Etienne Gless, publié le 19 Septembre 2022
3 min

En 2023 et en 2024, la France accueillera deux grands tournois internationaux majeurs de esport : "Blast TV Major Country Strike", "Trackmania Games". De quoi accélérer le développement d'un secteur économique qui fait vivre plus d'un millier de personnes rien qu'en France dont près de 200 joueurs professionnels.

Si vous faites partie des 1,6 million de pratiquants de esport en France, vous pouvez espérer vivre un jour de votre passion pour les sports électroniques.

Comme joueur professionnel, les places sont rares, à l'image des sports classiques. Mais le secteur propose de plus en plus de postes à pourvoir qu'il s'agisse de l'organisation de compétitions, du management ou encore du sponsoring.

Deux compétitions mondiales de esport en France à venir

La France se positionne sur le esport en accueillant en 2023 et 2024 deux manifestations mondiales. Ainsi, Emmanuel Macron a annoncé sur les réseaux sociaux l'organisation du "Blast TV Major Counter strike", en mai 2023, à l’Accor Arena et en 2024, la France accueillera les premiers "Trackmania Games".

Des annonces qui vont dynamiser encore plus la filière française du esport, un marché qui est en forte croissance en termes de chiffre d'affaires et d'emploi.

Lire aussi

Le esport en France, un secteur économique en plein essor

Au-delà du phénomène de société, l’esport est un secteur économique en plein essor. Les compétitions devraient générer au niveau mondial un chiffre d’affaires de près de 3 milliards d’euros en 2022, selon une étude menée par les ministères de l’Économie et des sports.

En France, si le chiffre d’affaires peut paraitre modeste en comparaison – 50 millions d’euros en 2019 -, les investissements sont en plein boom : 5 millions il y a cinq ans, 29 millions en 2019 et la tendance ne fait que s’accroître.

Près de 200 joueurs professionnels en vivent déjà en France

Plus de 1,6 million de Français s’adonnent à titre amateur à la compétition de jeux vidéo. La filière de l’esport fait vivre près de 200 joueurs professionnels en France et une quinzaine d’équipes qui tirent leurs revenus pour 50% du sponsoring.

En tout, 189 pro-gamers (joueurs professionnels), au dernier comptage, gagnaient pour la moitié d’entre eux au moins le SMIC mensuel. Les pro-gamers exercent principalement sous le statut juridique de micro-entrepreneur. Ils tirent leurs revenus d’opérations de sponsoring, de gains en compétition ("cashprize") ou de la diffusion en streaming de leurs parties.

Lire aussi

Des postes à pourvoir autour de l'organisation des compétitions esport

Beaucoup d’autres emplois verront le jour pour l’organisation des compétitions de esport et la production et diffusion de contenus.

Au total la filière ferait déjà vivre un bon millier de personnes en France, l’équivalent de 650 emplois à temps plein. La moitié se situant en Île-de-France.

Formations en esport : ce qu'il faut savoir

  • Il n'existe pas de formation académique de type BTS, BUT, licence ou master préparant directement au esport.
  • Des formations apparaissent en vous promettent de devenir un "cyber-athlète" en rejoignant un centre de formation de esport, sur le modèle des centres de formation dans le foot ou tout autre sport. Avant de vous précipiter, gardez à l'esprit que comme dans n'importe quel sport, un pratiquant sur mille environ devient sportif professionnel.
  • Des formations existent dans le secteur privé et concernent principalement le management et le business avec une coloration esport. Beaucoup d'écoles de jeux vidéos se positionnent logiquement sur le créneau du esport à l'instar de Gaming campus à Paris et Lyon. Ce dernier propose un bachelor (bac+3) management et business option jeux vidéo et esport et un MBA (bac+5) esport business et management.
  • Avant de signer et de débourser des sommes conséquentes, renseignez-vous sur la reconnaissance par l'État de ces formations. Faites-vous préciser les relations des écoles avec le milieu du esport pour y effectuer vos stages et faciliter plus tard votre insertion professionnelle.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !