1. Enquête en exclusivité : ingénieurs, où sont les femmes ?

Enquête en exclusivité : ingénieurs, où sont les femmes ?

Envoyer cet article à un ami

Pour la première fois depuis 20 ans, les jeunes femmes sont moins nombreuses à choisir de devenir ingénieur. Mais dans le même temps, elles s’orientent de plus en plus vers des filières réputées masculines (BTP, mécanique, physique…). Tels sont les principaux enseignements de l'enquête mutationnelle 2010, une radiographie des femmes ingénieurs et scientifiques de France, révélée en exclusivité par l’Etudiant.

La présence de femmes dans les carrières scientifiques est récente. Pour preuve, en 2009, plus des deux tiers des ingénieures ont moins de 35 ans. Pourtant, la féminisation de cette profession régresse pour la première fois depuis 20 ans, selon l’étude "Mutationnelles 2010", dont l’Etudiant vous révèle les principales conclusions en exclusivité. Un portrait des femmes ingénieures en France conduite pour la 2ème année consécutive par le cabinet Global Contact et financée par le groupe Orange.

Aujourd’hui, 17 % des ingénieurs sont des femmes. On comptait 118.740 ingénieures en 2008 et 117.400 en 2009. Cette baisse touche tous les âges : – 0,1 % chez les débutantes, – 1,1 % chez les moins de 30 ans, entre autres. Claudine Schmuck, directrice associée du cabinet Global Contact et auteure de l’étude, le déplore : "40 % des élèves de terminale S sont des jeunes filles. Mais seules 20 % d’entre elles s’orientent vers les filières scientifiques dans l’enseignement supérieur. 17 % exercent ensuite un métier d’ingénieur ou de scientifique. Une déperdition inquiétante à l’heure où des secteurs comme les nouvelles technologies peinent à trouver les candidates pour les postes à pourvoir."

> L’intégralité de l’étude est téléchargeable sur le site Internet.



"Sensationnelles 2011"

L’opération "Sensationnelles 2011" aura lieu courant 2011 dans quelques rectorats pilotes. Elle a pour but de promouvoir les filières scientifiques, en particulier auprès des jeunes filles. Elle prendra la forme d’un concours autour des métiers scientifiques et d’une rencontre avec des femmes ingénieures. Cette initiative, dont une première édition a eu lieu en 2010 reçoit le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, d’Orange et du Syntec (Fédération de syndicats professionnels).


Sylvie Lecherbonnier
Novembre 2010
Sommaire du dossier
Ingénieurs : le BTP et la mécanique se féminisent Ingénieurs : l’énergie, premier secteur des diplômées 2009 Ingénieurs : toujours des salaires inférieurs pour les femmes Ingénieurs : questions à la DRH adjointe et au directeur de la diversité du groupe Orange