Grandes écoles et insertion : le taux d'emploi des diplômés 2020 chute de 9% mais le niveau de salaire se maintient

Par Etienne Gless, publié le 15 Juin 2021
5 min

INFOGRAPHIES. Difficultés à trouver un stage de fin d'études, offres d'emploi moins nombreuses, promesses d'embauche annulées... Si la crise sanitaire a fortement impacté l'insertion professionnelle des diplômés de grandes écoles en 2020, les emplois restent de qualité et le salaire d'embauche se maintient globalement. Découvrez les chiffres clés de la 29e enquête d'insertion de la Conférence des grandes écoles (CGE).

"Nos écoles ont bien résisté et nous sommes optimistes pour la suite", observe Nicolas Glady, directeur de Télécom Paris et président de la commission Aval* de la Conférence des grandes écoles (CGE) qui publie chaque année une enquête d'insertion des jeunes diplômés de la promotion précédente.

Une insertion globalement moins difficile que prévu

C'est un petit "ouf !" de soulagement que poussent les directeurs et directrices de grandes écoles : les chiffres d'insertion des diplômés 2020 (93.000 réponses ont été exploitées cette année) sont "moins pires" que ne le laissait prévoir le tsunami provoqué par la crise du Covid-19.

"L'employabilité et la qualité de l'emploi sont une force et un facteur d'attractivité de nos écoles", rappelle Nicolas Glady. "L'impact de la crise a été moindre qu'on aurait pu le craindre, se réjouit également Anne-Lucie Wack, présidente de la CGE et directrice générale de Montpellier SupAgro. Mais nos écoles ont su prendre les devant pour en atténuer les effets".

Les généreuses aides publiques à l'embauche de jeunes en CDI ou CDD de plus de trois mois (qui se sont arrêtées le 31 mai 2021) ainsi que les aides au recrutement d'apprentis (prolongées jusqu'au 31 décembre 2021) ont également joué un rôle majeur pour limiter la casse.

Lire aussi

Les trois quarts des diplômés trouvent leur emploi en moins de deux mois

Le contexte économique né de la crise sanitaire a fait chuter le taux d'emploi à moins de six mois des diplômés 2020, passé brutalement sur un an de 88,1% à 79,1%. Six diplômés sur dix confient avoir connu des difficultés pour trouver leur premier emploi.

Reste que 57,4% des diplômés ont dans l'ensemble été recrutés avant même l'obtention de leur diplôme. 77,7% l'ont été en moins de deux mois et 91,3% en moins de quatre mois.

Lire aussi

Les apprentis mieux insérés

Près de 20% des diplômés de grandes écoles l'ont été par la voie de l'apprentissage (18,9% pour la promotion 2020). Les chiffres d'insertion s'avèrent meilleurs que l'ensemble des diplômés. Ainsi, moins de six mois après l'obtention de leur diplôme, le taux net d'emploi des apprentis atteint 81,7% contre 79,1% pour l'ensemble des diplômés de la promotion 2020.

Lire aussi

Un salaire brut annuel en très léger recul

Néanmoins, il a parfois fallu faire des concessions pour trouver ce premier emploi en pleine tempête : "La part de CDI recule de 4,5 points à 77,1%, mais elle reste élevée", remarque Nicolas Glady. De même, le statut cadre est en recul de 5 points, mais s'établit à 82% tout de même.

De même, il a fallu rogner (un peu) sur le salaire annuel d'embauche hors primes : il diminue pour la première fois depuis des années, mais s'établit encore, en France, en moyenne, à 35.461 euros. Soit un recul de 0,7% sur un an : 36.209 euros pour les diplômés d'écoles de management, 35.209 euros pour les diplômés d'écoles d'ingénieurs et 34.663 euros pour les diplômés d'autres spécialités.

Pas de quoi remettre en cause le modèle des grandes écoles qui semble s'être montré plutôt résilient pendant la crise sanitaire. Son impact aura été moindre sur l'insertion des diplômés de ces établissements que celui de la crise financière de 2009. Grandes perdantes néanmoins de cette année bousculée : les femmes. L'écart entre leur salaire annuel et celui des hommes en début de carrière s'aggrave encore : les diplômées 2020 de grandes écoles gagnent en moyenne 2.241 euros de moins que les hommes.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !