1. Discrimination à l'embauche : Nubia a appris “à mieux se vendre”
Témoignage

Discrimination à l'embauche : Nubia a appris “à mieux se vendre”

Envoyer cet article à un ami
Nubia a bénéficié des conseils du cabinet de recrutement Mozaik RH pour faciliter son insertion professionnelle. // © Etienne Gless
Nubia a bénéficié des conseils du cabinet de recrutement Mozaik RH pour faciliter son insertion professionnelle. // © Etienne Gless

Diplômée d'un master d'une grande école de commerce, Nubia, 28 ans, a intégré le programme “Declik-Emploi” du cabinet de recrutement Mozaïk RH pour apprendre à mieux se positionner lors des entretiens de recrutement. Elle fait part de son expérience.

“J'ai grandi à Paris. Je suis allée dans un lycée de ZEP (zone d'éducation prioritaire), puis au lycée Charles-Peguy à Paris. J'ai passé un bac techno STT [actuel STMG]. J'ai eu très tôt une appétence forte pour les matières technologiques. En 2012, j'ai obtenu mon master grande école de l'Inseec, en spécialité communication.”

“Pour mon premier poste, j'ai travaillé 18 mois comme consultante informatique pour une société de services informatiques, CGI. Je passais l'essentiel de mon temps chez le client, comme le font souvent les consultants en ESN (entreprise de services du numérique). J'ai dû chercher plus de 6 mois avant de trouver.

Être soi-même en entretien

"Mon objectif est de travailler dans l'économie sociale et solidaire. Avec mon profil, je cherche un poste de chargée de communication dans le domaine de la solidarité. En m'immergeant dans ce secteur, j'ai fait la connaissance du cabinet Mozaik RH, spécialisé dans le recrutement et la promotion de talents issus de la diversité. En janvier 2016, j'ai intégré leur programme “Declik-Emploi”, qui consiste à réunir une dizaine de jeunes diplômés à potentiel, à définir leur projet professionnel et à leur apprendre à mieux ‘se vendre’. Cela m'a permis de mieux me présenter en entretien de recrutement. J'ai aussi appris à ne plus seulement cibler les entreprises du CAC 40 dans ma recherche d'emploi.”

“Du coup, je ressens moins les discriminations. Je suis reçue plus facilement en entretien par les entreprises qui m'intéressent. Et je peux m'y présenter en étant moi-même.”

Sommaire du dossier
Retour au dossier Discrimination à l'embauche : de l'âge à l'origine, les principales raisons 7 pistes pour surmonter les discriminations à l'embauche Discrimination à l'embauche : Tidjane Thiam, un polytechnicien exilé à Londres Discrimination à l'embauche : du BEP à la création de start-up, Vanelson raconte Discrimination à l'embauche : Nubia a appris “à mieux se vendre” Discrimination à l'embauche : “Mon tuteur m'a ouvert des horizons”