1. Jobs d'été : et si vous essayiez l'intérim ?
Témoignage

Jobs d'été : et si vous essayiez l'intérim ?

Envoyer cet article à un ami
En intérim, vous pouvez choisir vos missions. Un bon plan pour l'été... // © Plainpicture/Kniel Synnatzschke
En intérim, vous pouvez choisir vos missions. Un bon plan pour l'été... // © Plainpicture/Kniel Synnatzschke

Vous avez besoin d'argent ou d'activité, et êtes prêts à faire à peu près tout type de travail ? Choisir l'intérim peut être la solution, surtout si vous n'aviez pas anticipé le fait de travailler cet été. Eugénie, Margaux, Robin et Vincent en ont fait l'expérience, ils racontent les plus et les moins des jobs à la mission.

Que ce soit pour payer vos études ou vos vacances, ou tout simplement vous occuper, travailler l'été en intérim, c'est-à-dire à la mission, via une agence d'intérim, est une option à envisager. À condition de savoir à quoi vous attendre...

Les plus

La facilité à trouver du travail

Idéal si vous vous réveillez un peu tard pour trouver un job d'été, l'intérim a l'avantage de pouvoir vous fournir du travail rapidement. "En dix minutes, l'agence m'a trouvé une mission", témoigne Eugénie, 20 ans, étudiante en L3 de LLCE Anglais à l'université Rennes 2, qui passe toutes ses vacances à travailler en intérim, dans une usine d'agro-alimentaire. "Je me suis inscrit dans une agence, et deux jours plus tard, j'avais un job", confirme Robin, 20 ans, étudiant en L1 de STAPS à l'université Rennes 2, qui fait régulièrement de l'intérim depuis trois ans.

Lire aussi : Intérim : quel contrat choisir ?

Aller vite, oui, mais une fois que vous aurez pris contact avec une ou plusieurs agences d'intérim. Certaines proposent de constituer un dossier en ligne (CV, lettre de motivation, choix des métiers, etc), d'autres directement sur place. "Après le dépôt de mon dossier en ligne, on m'a rappelé pour venir passer quelques tests", témoigne Vincent, 21 ans, étudiant en L2 maths Informatique à l'université François-Rabelais de Tours, qui fait des missions de manutention et entretien depuis fin mai dans une usine.

Découvrir des univers professionnels et acquérir des compétences

Si vous faites des études très académiques, ou si vous n'avez jamais trop eu l'occasion de découvrir des univers différents du vôtre, faire de l'intérim et enchaîner des missions variées a son intérêt. "C'est réellement formateur par rapport au monde du travail, explique Robin, au final, ça m'a plu de faire plein de choses différentes." Être au contact de différents secteurs et types de mangement est à prendre comme l'occasion de vous familiariser avec le monde de l'entreprise, le droit du travail, le travail en équipe, etc.
Des expériences qui ont permis à Robin de passer le CACES (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) pour piloter des charriots élévateurs, dans le cadre d'une de ses missions. "Même si ça ne me sera pas forcément utile, je suis content d'avoir cette compétence. Au final, on peut remplir un CV en deux mois avec l'intérim...!"

Le choix des missions

Visez large au moment du dépôt de votre CV. "Quand je m'inscris, je dis que je suis disponible tout le temps et pour tout type de mission, recommande Robin. Du coup, on me propose beaucoup de missions, et quand je vois que ça se passe bien avec une entreprise qui a recourt à moi régulièrement, je réduis mes disponibilités en fonction de mon temps !" Aujourd'hui, Robin travaille deux jours par semaine pendant l'été. "J'ai un peu d'argent de côté, le but est surtout d'amortir mes vacances."
Eugénie aussi souligne la souplesse de l'intérim. "Comme les missions sont souvent à la journée, si ça ne se passe pas bien, il suffit de refuser la prochaine mission et de demander autre chose à l'agence." Selon Robin, il y a suffisamment d'agences pour que, si vous ne trouviez pas votre bonheur dans l'une, vous le trouviez dans l'autre.

Consulter nos offres de jobs d'été

Les moins

Des missions peu valorisantes et parfois répétitives

"Il ne faut pas être difficile si on se lance dans l'intérim pour un job", commente Eugénie, qui a toujours travaillé en usine. "Je travaille aujourd'hui dans un abattoir, je fabrique des saucisses. C'est un métier dur, on travaille dans le froid, je fais du 4 h 30 - 14 h, parfois le samedi. Physiquement, c'est éreintant." Robin, pour sa part, va passer son été à livrer des matelas et à travailler en grande surface. "Il faut faire attention à ne pas se faire mal quand on passe plusieurs heures à mettre des packs d'eau en rayon ! Par ailleurs, le côté répétitif du travail n'est pas très enrichissant !"

Même si vous choisissez de ne pas travailler en usine, les missions d'interim d'été ne s'avèrent pas pour autant toujours très épanouissantes. Margaux, 22 ans, en master de lettres, a travaillé un été en intérim. "J'avais trouvé grâce à une petite agence à Paris. Au final, j'ai travaillé pendant deux mois dans un centre d'appels qui relançait les donateurs d'ONG, raconte-t-elle. J'ai tenu deux mois parce que j'avais besoin de sous, mais le management était horrible, il y avait une pression folle à faire du chiffre. La société n'hésitait pas à virer des intérimaires chaque semaine devant tout le monde sans intervention de l'agence d'intérim..."

Un emploi du temps instable

Revers de la médaille, attendez-vous, surtout les premières semaines, à devoir faire preuve d'adaptation dans votre emploi du temps ! "Même si je travaille au même endroit, il est déjà arrivé qu'on m'appelle à 11 h pour travailler à 13 h..., témoigne Vincent. Ne pas toujours savoir de quoi sera fait sa journée peut vite devenir fatiguant et stressant. D'autant que j'ai pas mal de transport à faire !"
De fait, qui dit missions variées, dit aussi lieux de travail différents. Soyez donc prêts à parcourir kilomètres ou lignes de transports en commun. C'est d'ailleurs pour cela que souvent, le permis de conduire est demandé par les agences. "Je ne l'ai pas, mais je me suis engagé à être à l'heure quoi qu'il arrive, témoigne Vincent. L'agence était réticente, mais finalement on m'a fait confiance la première fois, et désormais on me donne les missions sans souci." À vélo, en bus, à pied, il se débrouille, même si ça lui prend plus de temps. "Ça tombe bien, j'en ai !", conclut-il !

Plus ou moins ?

La paye

Sur les quatre étudiants interviewés, deux indiquent que les salaires gagnés par leurs jobs en intérim n'ont jamais été mirifiques étant donné la pénibilité du travail, les deux autres se trouvent plutôt satisfaits...

Satisfaites, en l'occurrence. "Je gagne un peu plus du SMIC net par mois, souligne Eugénie. Ça me convient mais le problème, c'est que je suis payée le 11 du mois. Je crois que c'est comme cela partout quelle que soit l'agence d'intérim !" Margaux garde de son expérience de l'intérim un bon souvenir en termes pécuniers : "Avec les primes de fin de mission, c'était très intéressant ! Ça a été ma meilleure paye de job d'été !"