1. Jobs, Stages, Emploi
  2. L'actu de l'emploi, spécial PME : "Small is beautiful", osez les petites entreprises !
En bref

L'actu de l'emploi, spécial PME : "Small is beautiful", osez les petites entreprises !

Envoyer cet article à un ami
Découvrez l'actu de l'emploi de cette semaine. // © Fotolia
Découvrez l'actu de l'emploi de cette semaine. // © Fotolia

Les PME emploient un salarié sur deux en France. Ce sont elles qui créent le plus d’emplois. L'an passé, elles ont accéléré leurs embauches et vont continuer en 2020. Mais 87% des chefs d’entreprises peinent à recruter. Une aubaine pour les étudiants et jeunes diplômés en quête de stage, alternance ou premier emploi.

Ne vous privez pas d’un employeur sur deux ! Les petites ou moyennes entreprises (PME) emploient en effet près d’un salarié sur deux en France (48% très exactement) : les microentreprises de moins de dix personnes emploient à elles seules près d’un salarié sur cinq (19,6%). Quant aux PME (moins de 250 personnes), elles emploient plus d’un salarié sur quatre (28,7%).

Les petites structures proposent en général aux jeunes plus d’autonomie, de polyvalence et de responsabilité. Même si les moyens y sont plus limités, la charge de travail importante et le salaire souvent moindre par rapport à ce que peuvent offrir de grands groupes, vous devez mettre les PME dans votre radar au moment de votre recherche de stage, d'alternance ou d'emploi.

Jouer les bras droits de dirigeant de PME à l’occasion d’un VTE

Ingénieur industrialisation en Maine-et-Loire, automaticien dans les Bouches-du-Rhône, superviseur de montage de chantiers en Seine-Saint-Denis… Calqué sur le VIE (volontariat international en entreprise) à l’étranger, le programme VTE (volontariat territorial en entreprise) propose depuis mai 2019 à des étudiants en alternance (à partir de bac+2) et des jeunes diplômés d’études supérieures d’accéder à des postes à responsabilités dans des PME sur des territoires éloignés des grandes métropoles en France. Vous trouverez sur le portail VTE-France des dizaines d’offres d’emploi principalement en CDI et quelques offres en alternance.

Lire aussi : Emploi : le volontariat territorial en PME, un bon départ pour votre CV !

Rejoindre les entreprises artisanales qui manquent de bras

"Nos 380.000 entreprises artisanales ont 700.000 emplois à pourvoir et 67% de ces recrutements sont difficiles", remarque Bernard Stalter président du réseau CMA France qui regroupe les chambres de métiers de l'artisanat. En cause ? "L'insuffisance de qualifications des candidats", citée responsable par 65% des entreprises, et l’"absence de candidatures" (57%).

Top 5 des métiers les plus difficiles à pourvoir ? Carrossier, mécanicien auto, régleur, couvreur et charpentier. Mais le secteur comporte au total plus de 250 métiers et propose 600 formations pour s'y préparer, en particulier en apprentissage. Les entreprises artisanales investissent en formation et proposent en 2020 davantage de contrats en alternance. Pour devenir apprenti dans l'artisanat, contactez la chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) la plus proche de votre domicile.

Lire aussi : Êtes-vous fait(e) pour être artisan ?

Travailler dans une start-up

Même les géants du web ont commencé petit ! Les start-ups qui décollent et connaissent une forte accélération (les "scale-up") doivent recruter rapidement et beaucoup pour accompagner leur croissance : des UX designers, chargés d’améliorer l'interface avec l'utilisateur ; des "customer service managers", chargés de dorloter les clients ; des "business developers", chargés d'en recruter de nouveaux ; des développeurs web full stack, maîtrisant plusieurs langages de programmation etc.

Shopopop, créée à Nantes en 2016, compte embaucher 16 personnes de plus en CDI pour étoffer son équipe de 34 collaborateurs, soit un tiers d'effectif en plus. La plate-forme de livraison de courses et colis entre particuliers recherche des commerciaux, des responsables support client et des développeurs informatique pour faire évoluer son application. Attention avant d'aller travailler au sein d'une start-up : les jeunes pousses sont fragiles et beaucoup disparaissent dans les cinq premières années d’existence. Si vous êtes angoissé à l'idée de perdre votre job, ce genre de structure n'est peut-être pas pour vous !

Lire aussi : Retrouvez toutes nos offres de jobs, stages, premier emploi