L'indemnité de stage augmente à 4,05 euros de l'heure en 2023

Par Etienne Gless, publié le 04 Janvier 2023
3 min

Au 1er janvier 2023, le plafond horaire de la Sécurité sociale a été relevé de 26 à 27 euros. Le montant du plafond sert au calcul de nombreuses prestations sociales dont la gratification minimale due aux étudiants et élèves qui effectuent un stage en milieu professionnel de plus deux mois. Explications.

En 2023, la gratification minimale due à un étudiant ou un élève qui effectue un stage de deux mois ou plus passe de 3,90 euros à 4,05 euros par heure de stage pour tenir compte du relèvement du plafond de la Sécurité sociale. Un arrêté du 9 décembre 2022 publié au Journal officiel a en effet annoncé une augmentation de ce plafond de la Sécurité sociale de 6,9% au 1er janvier 2023. Ce plafond n'avait pas été rehaussé depuis quatre ans, laissant inchangé le montant de la gratification due aux stagiaires malgré l'inflation galopante depuis deux ans.

La gratification, une obligation à partir de deux mois de stage

La loi prévoit qu'une gratification minimale soit versée à un étudiant ou un élève qui réalise un stage d'une durée de deux mois ou plus (soit 44 jours ou 308 heures) au cours de l'année scolaire ou universitaire. Peu importe si vous effectuez votre stage de manière continue ou discontinue : le montant de l'indemnité minimale est due à partir de la 309e heure de stage. Si la durée du stage est inférieure à ces seuils, votre employeur n'est pas tenu de vous la verser.

Lire aussi

Une indemnité de stage due quel que soit l'employeur

Que vous effectuiez votre stage dans une entreprise privée, une association ou encore une administration publique, cette indemnité de stage vous est due dès lors que votre présence effective dépasse le seuil de 44 jours à 7 heures par jour soit 308 heures.

Attention cette indemnité ne correspond pas à un salaire : contrairement aux alternants, les stagiaires ne sont pas comptés dans les effectifs de l'entreprise. Comme stagiaire vous ne toucherez donc pas un salaire minimum (11,27 euros brut de l'heure depuis le 1er janvier 2023) mais une simple "gratification". Rassurez-vous certaines branches professionnelles sont généreuses et offrent des montants supérieurs au minimum légal.

Lire aussi

Deux méthodes de versement de l'indemnité de stage

L'employeur peut choisir de vous verser votre indemnité en fonction du nombre réel d'heures effectuées chaque mois ou en lissant par mois la totalité des heures effectuées durant le stage. Par exemple, si vous effectuez un stage de trois mois de janvier à mars la gratification totale qui sera de 1842,75 euros pour 455 heures de présence (sot 65 jours).

Dans le premier cas de figure, vous toucherez en janvier une indemnité de 623,70 euros (154 heures sur 22 jours), en février une indemnité de 567 euros (140 heures sur 20 jours) et en mars de 652,05 euros (161 heures sur 23 jours). Dans le second cas, votre indemnité de stage de 1842,75 euros sera lissée et vous toucherez chaque mois 614,25 euros.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !