Le BAFA désormais accessible dès 16 ans

Par Etienne Gless, publié le 19 Octobre 2022
4 min

Les conditions pour obtenir le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur sont revues cette année pour le rendre plus attractif. Par ailleurs, des aides sont prévues pour financer la formation et le diplôme sera reconnu sur Parcoursup.

Coup de jeune pour le BAFA ! Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, qui fêtera ses 50 ans d’existence début 2023, se refait une beauté. Un décret du 14 octobre 2022 abaisse à 16 ans contre 17 ans auparavant – l'âge minimum pour s'inscrire en formation préparant au diplôme. L'inscription administrative est autorisée trois mois avant.

Pour devenir "moniteur de colo", le BAFA est requis. Il vous permet d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs. Mais depuis dix ans, il attire moins les jeunes : le nombre de diplômes délivrés a chuté de 20%, beaucoup de jeunes abandonnant la formation en cours de route.

Formation payante, métiers de l’animation peu rémunérés et mal valorisés, délais d’obtention trop longs…Plusieurs facteurs expliquent cette désaffection pour le BAFA. Outre l’abaissement de l’âge minimum pour entrer en formation, plusieurs autres mesures ont été décidées pour en renforcer l’attractivité.

Lire aussi

Des délais d’obtention plus courts en 2023

La formation au BAFA se déroule en trois temps : huit jours de formation de base pour découvrir les fondamentaux de l’animation, 14 jours de stage pratique pour mettre en œuvre ces premiers acquis et enfin six jours pour approfondir un thème ou se spécialiser sur une compétence.

Les jurys placés sous l’autorité de l’État – qui se réunissaient pour valider le brevet – vont être supprimés au premier semestre 2023. Vous pourrez ainsi obtenir plus rapidement votre BAFA après la troisième phase de la formation et débuter votre première mission comme animateur breveté. Cette mesure de simplification vise à réduire le nombre jeunes qui, devant les délais, renoncent à aller au bout du processus.

Des aides financières plus généreuses pour financer son BAFA

Se former au BAFA représente un coût. Comptez entre 800 et 1.000 euros pour suivre le parcours complet des trois phases de la formation. Pour faire baisser la facture, des aides nationales et régionales existent. La CAF (caisse d’allocation familiale ) peut ainsi vous accorder une aide sans condition de ressources qui peut aller de 91 à 106 euros. Pour en bénéficier, il faut faire votre demande au moment de la session d’approfondissement.

Toute l'année 2022, une aide exceptionnelle de 200 euros est aussi accordée aux organismes de formation au BAFA qui s'engagent à déduire cette aide du coût total de la formation que payent les stagiaires. Là encore, cette aide de 200 euros cible les jeunes qui réalisent le stage d’approfondissement pour les inciter à aller au bout de leur formation.

Mentionner le BAFA dans Parcoursup

Les pouvoirs publics ont aussi décidé d'accorder plus de reconnaissance au BAFA. Une mesure très concrète a déjà été actée : au moment de formuler vos vœux d'orientation sur Parcoursup, vous pourrez citer votre formation BAFA et votre expérience d’animation au titre de vos expériences et engagements.

"L'animation volontaire n'est pas un job étudiant ou un job d'été comme les autres, explique-t-on au cabinet de Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et du Service national universel. L'idée est de repositionner l'animation occasionnelle dans la politique d’engagement, aux côtés du service civique ou du corps européen de solidarité, en tant qu’engagement volontaire des jeunes."

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !