Les secteurs les plus porteurs pour les jeunes diplômés en 2021

Par Etienne Gless, publié le 03 Juin 2021
3 min

INFOGRAPHIE. La crise sanitaire a rebattu les cartes. À l'heure de la sortie de crise, certains domaines restent fragiles, leur chiffre d'affaires marque le pas et l'embauche de cadres débutants y sera limitée. Pour d'autres, le recrutement reprend. Découvrez les secteurs qui prévoient de recruter le plus de cadres cette année.

Cette année les embauches de cadres ne retrouveront pas leur niveau d’avant crise. "En 2021 les recrutements devraient se situer 12% en dessous de leur niveau de 2019", prévoit Gilles Gateau directeur général de l’Apec (Association pour l'emploi des cadres). Pour vous, jeunes diplômés, ce retournement de conjoncture lié à la crise sanitaire est une mauvaise nouvelle : fini l’insertion rapide sur le marché du travail qui avait marqué les années 2018 et 2019. Le nombre d’offres d’emploi qui sont directement accessibles aux débutants sera insuffisant.

Selon les prévisions de l’Apec, les cadres débutants vont bénéficier du redémarrage de l’après Covid-19 avec 39.000 recrutements prévus soit 13% de plus qu’en 2020, mais cela ne suffira pas à compenser la chute vertigineuse de l'an passé : –26%.

De plus, en 2021, plusieurs promotions récentes de diplômés vont se retrouver en concurrence sur les mêmes postes à pourvoir : des néo-diplômés de 2020 cherchent encore leur premier poste de cadre et même certains diplômés 2019. Et la cuvée 2021 arrivera sur le marché au second semestre…

Lire aussi

Informatique, télécommunications, ingénierie, gestion… misez sur les domaines qui redémarrent plus vite

Dans ce sombre tableau, pour vous éviter une longue et difficile marche pour votre insertion professionnelle, vous devez donc élargir votre recherche et faire certaines concessions en termes de poste, de secteur d’activité, de contrat et même de rémunération.

Pensez surtout à miser sur la dizaine de secteurs qui pourraient connaitre un redémarrage plus important que les autres. En effet le retour de la croissance sera très disparate selon les zones d’activité. "Le redémarrage s'effectuera à plusieurs vitesses, observe Gilles Gateau. Même si les moteurs traditionnels structurels repartent, la crise laissera des traces profondes."

Certains domaines comme les équipements électriques, le commerce interentreprises ou la santé et le social pourraient retrouver leur niveau d’avant crise dès cette année. Pour d'autres, ce sera plus long. Très touchés par la crise l’automobile, l’aéronautique ou l’hôtellerie-restauration, qui ont beaucoup réduit la voilure en 2020, restent convalescents. Pour ceux-ci, le robinet de recrutement risque bien de couler au compte goutte en 2021.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !