1. Après un entretien d'embauche, quand et comment relancer le recruteur ?
Coaching

Après un entretien d'embauche, quand et comment relancer le recruteur ?

Envoyer cet article à un ami
La relance par téléphone est à réserver pour les candidatures dans les PME ou les cas où vous avez eu un très bon contact avec le recruteur. // © Westend61/Plainpicture
La relance par téléphone est à réserver pour les candidatures dans les PME ou les cas où vous avez eu un très bon contact avec le recruteur. // © Westend61/Plainpicture

Si vous n'avez pas de nouvelles de l'entreprise où vous avez passé un entretien, au bout de combien de temps pouvez-vous recontacter le recruteur sans paraître impatient ou trop empressé ? Les conseils de Dominique Perez, spécialiste du recrutement, extraits de son ouvrage “Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”.

Vous sortez du bureau du recruteur. L'entretien, à votre avis, s'est plutôt bien passé et vous êtes assez enthousiaste sur le poste proposé. Vous aimeriez savoir si cet intérêt est partagé et avez peu d'indices… Faut-il relancer le recruteur, quand et comment ? Voici quelques conseils et exemples pour mettre toutes les chances de votre côté.

Respectez un délai… sauf pour remercier

Même si vous êtes très impatient de savoir si vous faites partie de la short list pour un poste (voire si vous avez l'impression que vous êtes le meilleur candidat parce que votre interlocuteur vous l'a signifié), ne relancez pas le recruteur immédiatement après l'entretien. D'une part, parce qu'il est naturel que l'entreprise prenne un délai de réflexion et de choix d'un candidat et que la personne que vous avez rencontrée, à part dans les plus petites sociétés, n'est la plupart du temps pas la seule décisionnaire. D'autre part, parce que si vous êtes en recherche active d'un poste, il est bon de laisser penser que vous avez éventuellement d'autres pistes et que vous ne misez pas tout sur cette seule réponse.

En revanche, si vous êtes vraiment motivé pour le poste et que le recruteur vous a signifié qu'il était à pourvoir dans des délais très rapides, vous pouvez rédiger un mail de remerciement dans la semaine qui suit. Ce qui vous donnera éventuellement l'occasion d'ajouter un élément important que vous aviez omis pendant l'entretien ou que vous deviez communiquer ultérieurement au recruteur à sa demande.

Exemple n°1 : remerciements brefs

Madame/Monsieur,
Suite à notre entretien du [date] pour le poste de [nom du poste], je tenais à vous remercier pour la qualité de notre échange, qui a confirmé ma motivation pour intégrer votre entreprise. En espérant que vous avez partagé cet intérêt, je vous prie d'agréer…

Exemple n°2 : remerciements et précision

Madame/Monsieur,
J'ai beaucoup apprécié la qualité de notre échange lors de l'entretien du [date] pour le poste de [nom du poste] et tenais à vous en remercier. Vous m'aviez à cette occasion demandé mes dates de disponibilité pour intégrer l'entreprise si ma candidature est retenue. Ma période de préavis étant de [durée], je pourrais théoriquement prendre mes nouvelles fonctions le […].
Cependant, en cas de réponse favorable de votre part et selon vos propres contraintes, je suis prêt[e] à négocier un départ anticipé, en fonction du temps nécessaire pour la passation. Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et échanger sur ce délai.
Dans cette attente, je vous prie d'agréer…

Au bout de combien de temps relancer ?

Vous n'avez pas de nouvelles de votre candidature après une dizaine de jours ? Vous pouvez raisonnablement faire cette fois une vraie relance, en termes choisis. Vous aurez ainsi l'occasion de montrer à nouveau votre motivation et, surtout, de synthétiser les raisons de votre intérêt pour le poste et votre compréhension de ce que le recruteur vous en a dit.

Vous avez probablement retenu les délais et le cheminement que le recruteur vous a indiqués à la fin de l'entretien. “Si vous avez eu un entretien avec l'entreprise qui recrute et que l'on vous a communiqué une date de réponse qui vient d'échoir, relancez à ‘date + deux jours’ par l'envoi d'un mail directement adressé à l'interlocuteur qui vous avait annoncé le délai, conseille Laurent Hyzy, dirigeant d'Alterconsult. En cas de non-réponse à cette relance, adressez un nouveau mail par semaine, dans la limite de trois. Si, en revanche, le recruteur vous a informé qu'il reviendrait vers vous mais qu'il ne pouvait pas vous communiquer de date, adressez un mail de contact chaque mois pour informer que vous êtes toujours intéressé[e] par le poste. En parallèle, consacrez-vous à 200 % à vos autres pistes.”

Exemple n°1 : votre candidature a intéressé

Le recruteur vous a laissé entendre que le poste était à pourvoir rapidement et qu'il devait encore rencontrer plusieurs candidats, qu'il vous rappellerait pour un nouveau rendez-vous. Vous avez quasiment un engagement de rendez-vous, or vous n'avez pas de nouvelles au bout d'une semaine.

Vous pouvez écrire :

Madame/Monsieur,

Je tiens tout d'abord à vous remercier pour notre entretien du [date] pour le poste de [nom du poste]. À l'issue de cet échange, vous m'aviez indiqué que vous me contacteriez pour la poursuite éventuelle du processus de recrutement. J'ai un déplacement professionnel prévu du [date] à [date] et souhaite m'assurer qu'un nouveau rendez-vous ne me sera pas proposé sur cette période.

En vous confirmant mon intérêt et ma motivation pour le poste, je vous prie d'agréer…

Exemple n°2 : vous n'avez pas de certitude mais vous êtes intéressé

Avant, éventuellement, de vous engager dans une nouvelle démarche de recherche d'emploi (même s'il est toujours préférable d'avoir plusieurs fers au feu), vous pouvez raisonnablement relancer le recruteur.

Vous pouvez écrire si vous êtes en poste :

Madame/Monsieur,

Nous nous sommes rencontrés le [date] dans vos bureaux pour un entretien d'embauche pour le poste de [nom du poste]. Je vous confirme mon intérêt et ma motivation pour ce poste, qui correspond à mon souhait d'évolution/à mes perspectives professionnelles.

Pensez-vous être en mesure de me donner des précisions quant à la suite du processus ?

Je dois en effet prendre mes dispositions dans la perspective d'une nouvelle rencontre.

Dans cette attente, je vous prie d'agréer…

Vous pouvez écrire si vous êtes en recherche d'emploi :

Madame/Monsieur,

Je tiens à vous réitérer l'assurance de mon grand intérêt quant au poste de [nom du poste], suite à notre entretien du [date]. J'ai bien compris les besoins actuels de l'entreprise, recruter une personne capable de [indiquer les principales missions], qui correspondent à la fois à mes compétences et à ma recherche d'emploi actuelle.

J'ai, depuis notre échange, eu d'autres entretiens pour des postes similaires, et je dois aujourd'hui être au clair sur mes disponibilités avant d'étudier d'autres opportunités professionnelles. Pensez-vous être en mesure de me donner des précisions quant à l'évolution de ma candidature ? Vous m'aviez indiqué que vous deviez la transmettre à [service, direction, personne…]. Savez-vous dans quels délais vous pensez pouvoir me faire un retour ?

Dans cette attente, je vous prie d'agréer…

Faut-il relancer par téléphone ?

Un appel en direct est parfois plus profitable qu'une relance par mail. Cependant, cette méthode est à conseiller surtout si vous avez postulé dans une petite entreprise ou si vous avez eu un contact privilégié avec le recruteur, qui a semblé vraiment intéressé par votre candidature.

Tentez dans tous les cas de joindre directement la personne que vous avez rencontrée. Si vous devez passer par le standard, dites, quand on vous demande la raison de votre appel : “Je souhaiterais avoir un échange téléphonique avec M./Mme X, suite à notre rendez-vous du [date], car il/elle devait me rappeler.” Il se peut que l'on vous demande des précisions sur la nature de ce rendez-vous et que l'on vous propose juste de laisser le message, mais au moins vous vous serez rappelé à son bon souvenir. Rappelez votre nom et votre numéro de téléphone, ainsi que l'engagement que le recruteur avait pris vis-à-vis de vous : “M./Mme X devait me rappeler la semaine dernière, et je souhaitais venir aux nouvelles. Il/Elle peut me joindre à ce numéro…”

Si on vous répond que le recruteur est en réunion, ce qui peut aussi être une excuse pour ne pas vous parler en direct, demandez quand vous pouvez rappeler… ou demandez son mail si vous ne l'avez pas. Dans le message écrit, vous signalerez que vous l'avez appelé à telle date.

Restez visible et en alerte

Même si vous avez eu un entretien pour le poste de vos rêves et que vous ne désirez que celui-là, n'abandonnez pas votre recherche d'emploi, restez actif sur les réseaux sociaux, n'enlevez pas votre CV des job-boards. Moralement, c'est important et du point de vue du recruteur, c'est primordial : si votre candidature l'a intéressé, celui-ci peut craindre une “concurrence” avec d'autres entreprises qui seront peut-être plus rapides ou prêtes à vous offrir de meilleures conditions de rémunération ou de travail. Même si le marché de l'emploi est tendu, mieux vaut faire envie que pitié…

Découvrez nos 20 000 offres de jobs, stages, alternance et premier emploi.