1. Construire son carnet d’adresses : qui va piano va sano
Boîte à outils

Construire son carnet d’adresses : qui va piano va sano

Envoyer cet article à un ami
Réseaux sociaux // © Fotolia
Réseaux sociaux // © Fotolia

Un carnet d’adresses est un véritable actif qui met des années à se constituer. C’est donc maintenant – et si possible bien avant le diplôme - qu’il faut commencer ! Comment s'y prendre ? Les conseils de Maxime Maeght, auteur de “Étudiants, jeunes professionnels : comment construire votre réseau”.

Il y a contacts… et contacts

Profs, autres étudiants, amis, amis d'amis, anciens tuteurs… vous avez forcément déjà des dizaines de contacts en votre possession. Cependant, pas de précipitation. Car qui dit "connaissances" ne dit pas automatiquement contacts prêts à vous aider en cas de sollicitation. Votre réseau doit être "qualifié".

Un carnet d'adresses n'est pas un simple tableur informatique ou un répertoire papier impersonnel, qui vous donnerait le droit de prendre contact avec les personnes qui y figurent.
Concrètement. Ce n'est pas le fichier clients d'une entreprise qui vous emploie ou qui vous a accueilli temporairement. Quand vous partez, le fichier de l'entreprise n'a rien à faire dans vos bagages.

À lire : tous nos conseils pour votre recherche de job, stage, emploi.

Votre carnet d'adresses n'est pas non plus celui des autres, notamment celui de votre entourage familial. C'est en revanche un carnet d'adresses auquel vous pourriez éventuellement avoir accès en demandant une mise en relation. Tâchez de vous en montrer digne, notamment en remerciant les personnes qui vous aident et en les tenant informées de la suite de vos démarches.
Concrètement.
Vous savez que votre sœur aînée connaît de nombreuses personnes dans le secteur de la communication. Peut-être pouvez-vous lui expliquer votre projet afin qu'elle vous mette en relation avec un professionnel susceptible de vous aiguiller vers la formation la plus adaptée. Une fois que vous aurez rencontré cette personne, vous pourrez considérer qu'elle fait partie de votre carnet d'adresses et donc de votre réseau.

Ne négligez personne

Tous les membres de votre carnet d'adresses n'ont pas la même valeur, d'abord parce qu'ils n'ont pas le même pouvoir et ensuite parce que vous n'avez pas la même relation avec eux. Pour autant, tout le monde est important.

Impossible en effet de savoir :
- ce que chacun va devenir :
les étudiants, stagiaires et jeunes diplômés que vous côtoyez vont mûrir professionnellement en même temps que vous ;
- comment vos relations vont évoluer : une personne que vous croisez aujourd'hui pourrait changer votre avenir professionnel demain. Comment le pourrait-elle si elle vous a oublié ?
- qui connaît qui : le carnet d'adresses de vos contacts pourrait vous être utile, à l'occasion d'une reconversion professionnelle dans quelques années par exemple.

La règle d'or : il ne faut exclure personne de son carnet d'adresses. Faites-y au contraire figurer toutes les personnes que vous connaissez, qu'il s'agisse par exemple d'anciens maitres de stage et professeurs, stagiaires, collègues…

Soyez méthodique avant tout

On ne le répétera jamais assez : le réseautage demande avant tout de l'organisation.

Essayez donc d'agir méthodiquement avec tout nouveau contact en :
- lui faisant une place dans le carnet d'adresses de votre messagerie,
- le faisant figurer sur un tableur informatique dédié à la gestion de vos contacts régulièrement sauvegardé,
- l'invitant à rejoindre votre carnet d'adresses sur un réseau social professionnel.

Cela vous aidera notamment à être informé de l'évolution professionnelle des personnes que vous ne côtoyez pas fréquemment. Notez qu'à de rares exceptions près, votre carnet d'adresses virtuel doit ressembler à votre carnet d'adresses réel. Les personnes avec qui vous seriez éventuellement connectées sur les réseaux sociaux sans même les connaître ne font pas partie de votre carnet d'adresses.

Enfin, veillez à une mise à jour régulière : vous avez entendu parler d'un changement d'employeur, d'une évolution professionnelle, d'une embauche d'un de vos contacts ? N'attendez pas demain pour en tenir compte dans votre carnet d'adresses.

À lire pour aller plus loin

“Étudiants, jeunes professionnels : comment construire votre réseau”, éditions Eyrolles, par Maxime Maeght.