CV : nos conseils pour bien remplir la partie « Compétences »

Par l'Etudiant, publié le 21 Novembre 2022
7 min

Parfois délaissée sur le CV, la partie « Compétences » est pourtant utile aux recruteurs. Elle est complémentaire avec celles portant sur votre formation et vos expériences professionnelles. Elle permet de savoir si vous avez la capacité de mener à bien les missions que vous recherchez. Découvrez nos conseils pour bien remplir la partie « Compétences » sur le CV.

À quoi sert la partie « Compétences » dans un CV

Remplir correctement la partie « Compétences » sur le CV permet au recruteur d’identifier rapidement si votre profil est pertinent pour le poste visé, à savoir si vous disposez des compétences essentielles à son exercice.

Il est donc recommandé d’être précis dans la liste de vos savoir-faire et d’éviter les termes trop génériques, comme management, efficace, autonomie, prise d'initiative, organisé, etc.

Avant de remplir la rubrique « Compétences » de votre CV, pensez bien que c’est la section des savoir-faire que l'employeur va comparer avec les informations de son offre d'emploi. Il est donc indispensable, pour vous, de décortiquer et d’analyser l’offre à laquelle vous postulez : cela pourrait vous valoir d'accéder à l'étape "entretien d'embauche".

À partir de l’exposé des missions et des précisions indiquées dans la partie « Votre profil » notamment, vous pouvez facilement identifier les compétences attendues du candidat. Par exemple, si l’annonce insiste sur le fait de savoir travailler en équipe, c’est bien entendu à mettre en avant dans la partie « Compétences » du CV.

Quelles compétences mettre dans mon CV ?

Voici plusieurs conseils pour remplir et structurer la partie « Compétences » du CV :

  • Dois-je indiquer mes connaissances / savoirs scolaires ? Il est préférable de le faire sous l’intitulé de vos diplômes, dans la partie « Formation ».
  • Comment structurer les compétences sur le CV ? Il est recommandé de hiérarchiser les informations selon le poste visé. Par exemple, s’il s’agit d’un profil très technique, vous veillerez à mettre en avant votre maîtrise des outils, machines ou logiciels indispensables pour le poste. Vous pouvez aussi classer les compétences en sous-catégories, par exemple selon vos précédentes expériences professionnelles.
  • Où placer la partie « Compétences » dans le CV ? Il est préférable de la placer à part des sections « Formation » et « Expériences » afin de la distinguer. Vous pouvez par exemple diviser le CV en deux, avec une marge regroupant votre photo, vos informations personnelles, et diverses parties annexes comme vos compétences ou encore la maîtrise de langues étrangères.
  • Comment justifier de sa maîtrise d’un logiciel ou d’une langue ? Pour les langues étrangères, il existe des certifications reconnues, par exemple le TOEFL pour l’anglais ou le TestDaF pour l’allemand. À défaut, vous pouvez utiliser le référentiel européen en vous auto-évaluant (B1, B2, C1, etc.). C’est également le cas pour les logiciels, qui proposent souvent leur propre certification gratuite (par exemple, pour le SEO, l’outil Ahrefs dispose de son « Academy » gratuite délivrant une certification en fin de parcours).

Lire aussi

Anglais, Espagnol et autres langues étrangères : comment indiquer son niveau de langue sur un cv ?

Quelles sont les compétences les plus recherchées par les employeurs ? Liste d'exemples

Certaines compétences des candidats sont particulièrement appréciées par les employeurs, comme celles de cette liste :

  • Gestion de projet
  • Capacité d’adaptation
  • Management d’équipe
  • Maîtrise des outils informatiques et langages de programmation
  • Créativité
  • Résilience
  • Négociation
  • Pédagogie
  • Esprit critique
  • Leadership managérial
  • Résolution de problème

N’oubliez pas néanmoins dans votre démarche qu’il est préférable de personnaliser la partie « Compétences » sur le CV en fonction de l’annonce afin de démontrer que votre profil est en adéquation avec le poste.

Lire aussi

« Compétences » sur le CV : vos hard skills

Les hard skills font directement référence aux compétences techniques des candidats. Il s’agit par exemple de maîtriser une langue étrangère, des logiciels informatiques ou la manipulation de machines spécialisées.

Ce sont généralement des compétences que vous avez acquises au cours de vos études et de vos expériences professionnelles. Les hard skills démontrent que vous avez la capacité de réaliser les missions liées au poste visé.

C’est donc pourquoi les compétences techniques sont souvent spécifiques, par exemple la mise en place de campagnes d’acquisition pour un poste de consultant SEA. Néanmoins, certains hard skills s’appliquent à plusieurs emplois. C’est par exemple le cas de la maîtrise de l’anglais pour le commerce international, le tourisme et la finance.

Retrouvez quelques-unes des hard skills dans cette liste (non exhaustive) pour remplir la rubrique « Compétences » du CV :

  • Machines spécialisées ;
  • Outils de bureautique ;
  • Stratégie digitale ;
  • Gestion des stocks ;
  • Comptabilité ;
  • Technique de vente ;
  • Tenue d’une caisse ;
  • Langue étrangère ;
  • Conduite de véhicules lourds ;
  • Langage de programmation ;
  • Analyse des tendances marché ;
  • Stratégie SEO ;
  • Réseaux sociaux, etc.

Valorisez vos soft skills dans la partie « Compétences » sur le CV

Par opposition aux hard skills qui sont les compétences théoriques et techniques, les soft skills désignent les compétences émotionnelles, relationnelles et comportementales. Ce sont donc vos points forts et qualités personnelles dans le monde du travail.

Contrairement à ce que la traduction française pourrait laisser croire, les soft skills ne sont pas des compétences molles, car elles revêtent une grande importance pour le recruteur. En revanche, on les distingue des hard skills, car elles ne concernent pas directement des aspects techniques.

Le principal avantage des soft skills (compétences comportementales) est leur polyvalence. Si elles paraissent moins concrètes que les compétences techniques, elles s’appliquent en revanche à davantage de situations. Par exemple, avoir une bonne gestion du temps est essentiel pour tenir les délais, ce qui est le cas pour beaucoup d’emplois.

Des soft skills découlent par ailleurs en partie les « mad skills », qui reposent sur les « compétences folles » acquises par la pratique d’un sport ou d’un loisir. Par exemple, si vous êtes amateur de pêche, cela démontre votre capacité à faire preuve de patience et de calme.

Voici une liste non exhaustive de soft skills pouvant vous aider à développer la partie « Compétences » de votre CV :

  • Créativité ;
  • Rhétorique ;
  • Adaptabilité ;
  • Conception et animation de projet ;
  • Flexibilité organisationnelle ;
  • Esprit d’analyse ;
  • Gestion du temps ;
  • Intelligence émotionnelle ;
  • Intelligence relationnelle ;
  • Négociation ;
  • Éthique professionnelle ;
  • Prise de décision ;
  • Pensée critique, etc.

Lire aussi

Pensez à remplir la partie « Compétences » sur le CV en la personnalisant

En fonction du secteur d’activité et du métier, les compétences nécessaires diffèrent. C’est bien sûr le cas pour les hard skills, par exemple maîtriser des logiciels ou l’utilisation de machines spécialisées.

Dans une certaine mesure, c’est aussi le cas des soft skills. Par exemple, le sens du relationnel et la capacité à travailler en équipe sont des compétences essentielles pour de nombreux métiers. Elles sont toutefois encore plus importantes pour certains, par exemple pour un auxiliaire de puériculture, qui est amené à collaborer avec le personnel paramédical et les médecins.

Vous pouvez donc remplir la rubrique « Compétences » du CV selon le domaine d’activité :

Commerce
o Organisation ;
o Sens de la relation clientèle ;
o Créativité ;
o Communication ;
o Techniques de vente.

Ressources humaines
o Relationnel ;
o Négociation ;
o Comptabilité ;
o Gestion du temps ;
o Travail en équipe.

Comptabilité
o Bulletins de paie ;
o Trésorerie ;
o Déclarations sociales et fiscales ;
o Opérations de comptabilité générale ;
o Gestion du temps.

Management
o Intelligence relationnelle ;
o Sens de la relation clientèle ;
o Capacité à travailler sous la pression ;
o Gestion du stress.

● Compétences informatiques et développement web
o Concept de programmation ;
o Langages de programmation ;
o Gestion de projets ;
o Outils CMS ;
o Gestion de crise.

Designer
o Logiciels de modélisation ;
o Logiciel de retouche photo ;
o Imprimante 3D ;
o Design thinking ;
o Créativité ;
o Travail en équipe.

Il est donc essentiel de se poser les bonnes questions pour bien remplir la partie « Compétence » de votre CV. Loin des adjectifs génériques, cette section doit être précise, en adéquation avec votre profil et le poste visé. Les compétences techniques ou comportementales que vous citez dans votre CV peuvent également être reprises dans votre lettre de motivation.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !