1. Faut-il prévoir une rubrique “Loisirs” ou “Divers” dans votre CV ?
Boîte à outils

Faut-il prévoir une rubrique “Loisirs” ou “Divers” dans votre CV ?

Envoyer cet article à un ami
Lecture, sport, associations... quels sont les hobbies à mettre en avance sur son CV ? // © PlainPicture-Westend61-Uwe Umstätter
Lecture, sport, associations... quels sont les hobbies à mettre en avance sur son CV ? // © PlainPicture-Westend61-Uwe Umstätter

Vous avez analysé votre parcours, défini vos qualités et vos défauts, recensé vos compétences… Comment ordonner cette masse d'informations en un CV clair et qui vous ressemble ? Rubrique par rubrique, les conseils de Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

Faut-il indiquer ses loisirs, hobbies, passions dans une rubrique de son CV ou non ? On serait tenté d'apporter à cette éternelle question une réponse de Normand…

Oui si ces éléments sont primordiaux pour vous et/ou s'ils sont en rapport avec le poste visé. En la matière, écoutez votre bon sens et faites confiance à celui du recruteur. Par exemple, il est évident que vous devez évoquer la pratique assidue d'un sport si vous postulez dans une enseigne de ventes d'articles de sport, ou votre intérêt pour les sorties culturelles ou l'organisation d'événements si vous briguez un poste dans l'animation…

Non si vous êtes contraint, pour la remplir, de vous creuser la tête pour indiquer quelque chose d'intéressant. Vous comprendrez aisément que les mentions “lecture”, “voyages”, voire “informatique” ne donnent pas d'éléments probants au recruteur. Mieux vaut dans ce cas oublier cette rubrique.

L'occasion d'en dire plus sur votre personnalité

“Loisirs”, “Centres d'intérêt”, “Intérêts”, “Divers”… quel que soit l'intitulé que vous retenez, attention à ne pas faire de ce paragraphe en fin de CV un joyeux fourre-tout avec des éléments que vous n'auriez pas indiqués ailleurs. Dans votre bilan personnel, vous avez dégagé des centres d'intérêt, des sources de motivation et des compétences acquises en dehors du strict champ professionnel.

Cette petite rubrique peut ainsi s'avérer stratégique, surtout pour les jeunes diplômés et surtout pour des recruteurs non “professionnels”, particulièrement dans les PME, qui sont d'autant plus attentifs à ce que les loisirs révèlent de l'aspect humain d'un futur salarié. Si anodine soit-elle, elle peut faire basculer du tout au tout un avis sur un candidat et permettre de distinguer un CV trop semblable aux autres par d'autres points.

Son intérêt est de dévoiler ce qui, en dehors des études et du travail, vous fait avancer dans la vie ou, tout au moins, vous fait mettre le nez dehors, que ce soit le rugby, les échecs, l'ascension de l'Annapurna ou la responsabilité d'une junior entreprise…

Résultat : si on ne vous reprochera jamais franchement son absence, une telle rubrique, à condition bien sûr de pouvoir la justifier lors d'un entretien de recrutement, peut constituer un apport déterminant. “Un candidat commercial qui pratique le sport de compétition aura plus de facilité à gérer la pression, à savourer une victoire (et donc en chercher d'autres) et à reconnaître sa défaite pour y puiser le feed-back qui lui évitera un prochain échec”, explique par exemple un recruteur.

Exemples commentés de rubriques “Loisirs”

Voici comment, derrière des termes aussi banals que “lecture” ou “voyages”, un candidat peut introduire des notions plus précises et surtout plus révélatrices de sa personnalité. Cependant, l'inventaire tourne un peu à l'exercice de style quand il va jusqu'aux jeux de société, sauf à postuler chez un éditeur de jeux, et la phrase de la fin aurait mérité un petit exemple. Et attention ! Il va falloir justifier ce goût pour la nouveauté en entretien…


Chez cette candidate, la place prise par les activités associatives montre qu'il ne s'agit plus seulement d'un “hobby”, mais bien d'une occupation à part entière, même si elle n'est réalisée qu'à temps partiel. Son implication dans le devenir professionnel des étudiants et le soutien scolaire justifie la création d'une rubrique séparée, d'autant plus qu'elle se destine à une carrière dans les ressources humaines.


Si vous êtes “mobile” dans l'âme et que l'inconnu ne vous effraie pas, soulignez comme cette candidate vos éventuelles expériences à l'étranger réparties dans différentes rubriques, ce qui donnera une coloration internationale à votre CV. Ajoutée à une “troisième année en programme d'échange avec une université canadienne” qui était également présente sur son CV, cette expérience humanitaire au Chili ne peut qu'alerter le recruteur sur deux éléments importants de la personnalité de cette candidate : elle est prête à “bouger” géographiquement et à vivre des expériences hors du commun…


Littérature, sport, Internet… les centres d'intérêt de ce candidat sont diversifiés mais il ne les a pas indiqués par hasard, car à chaque fois il y est profondément engagé. Gageons que le recruteur lui demandera de détailler un peu plus, et de vive voix, ses expériences de lecteur et de marathonien. Pensez toujours à l'exercice ultime de l'entretien : il est alors interdit d'être évasif.


Un pêle-mêle amusant pour ce jeune candidat postulant dans des start-up, non conseillé pour des environnements de travail plus traditionnels.


Cette façon de parler de soi en mêlant des éléments de loisir et de vie familiale n'est pas dénuée d'intérêt, et peut même rassurer le patron d'une petite entreprise qui désire recruter un jeune diplômé. Celui-ci, au moins, connaît de très près la vie de la PME et ses difficultés quotidiennes.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

Découvrez nos 20 000 offres de jobs, stages, alternance et premier emploi.

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’en-tête, la “signature” de votre CV L’état civil sur le CV : faites simple La formation, une rubrique clé du CV pour les jeunes diplômés L’expérience professionnelle : étoffez votre CV sans mentir Comment présenter vos stages sur votre CV ? Faut-il prévoir une rubrique “Loisirs” ou “Divers” dans votre CV ? Dans votre CV, où indiquer vos compétences ? Langues, informatique : dans quelle rubrique de votre CV les mentionner Concis et étayé : un exemple de CV réussi