1. Langues, informatique : dans quelle rubrique de votre CV les mentionner
Boîte à outils

Langues, informatique : dans quelle rubrique de votre CV les mentionner

Envoyer cet article à un ami

Vous avez analysé votre parcours, défini vos qualités et vos défauts, recensé vos compétences… Comment ordonner cette masse d'informations en un CV clair et qui vous ressemble ? Rubrique par rubrique, les conseils de Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

Certaines connaissances méritent d'être mises en valeur dans un CV, en étant plus ou moins détaillées et explicitées en fonction de votre projet professionnel, du poste que vous visez et du niveau réel dont vous pouvez justifier lors d'un entretien de recrutement. Il s'agit bien souvent de la pratique d'une ou de plusieurs langues, de la maîtrise de certains logiciels informatiques, d'Internet, etc.

Le candidat se trouve confronté à plusieurs choix : soit les placer dans une catégorie “Divers”, soit les mettre en évidence sous le titre “Compétences”, ou “Connaissances”. Certains, enfin, en font des rubriques spécifiques. Chaque option est défendable, le tout est de mesurer l'importance, pour soi et pour le recruteur, de ces connaissances dites “diverses”. Sont-elles absolument nécessaires pour obtenir le poste visé ? Avez-vous véritablement le désir de les utiliser ? Êtes-vous certain de bien les maîtriser au point d'avoir intérêt à les mettre en valeur ? Si vous êtes très faible dans la pratique d'une langue, mieux vaut faire l'impasse…

Bien préciser son niveau en langues

Entre le niveau de langue annoncé ou suggéré sur un CV et le niveau réel du candidat, il y a parfois un fossé que détectent rapidement les recruteurs. Ne trichez pas sur ce point : certains commencent l'entretien en français et le terminent dans une autre langue. D'autres, pour vérifier votre niveau, peuvent vous confier à l'un de leurs collègues pour discuter “technique” dans une langue étrangère, si le poste que vous convoitez en nécessite une bonne maîtrise.

Pour valider votre niveau, vous pouvez faire référence aux certifications européennes connues des recruteurs (TOIEC®, TOEFL®) à condition qu'elles soient récentes… et que vous ayez obtenu une bonne note.


Dans l'exemple ci-dessus, le candidat a choisi de mentionner ses connaissances en langues dans la rubrique “Formation”, qui est placée au début de son CV. Les indications du niveau dans chaque langue sous forme de “plus” sont bien trouvées : elles permettent de le visualiser du premier coup d'œil. Par ailleurs, placer une langue rare que vous maîtrisez assez bien est une garantie d'attirer l'attention du recruteur.

Informatique : apporter des éléments tangibles

La maîtrise des outils informatiques est pratiquement incontournable dans tous les métiers aujourd'hui. Il est conseillé, là encore, de préciser votre niveau de connaissance des outils et d'apporter le maximum d'éléments sur les logiciels utilisés et leur version.

La mention “Internet” seule n'a aucun intérêt, si vous ne détaillez pas l'usage professionnel ou personnel que vous en faites. Si vous jouez ou “réseautez” régulièrement, cela peut avoir un intérêt si vous postulez à l'école 42 ou dans un univers qui promeut ces pratiques…

Exemples de présentation des connaissances informatique et/ou linguistiques

Cet exemple pourrait être utilisé pour un profil ou un CV Web, tant il comporte de mots-clés susceptibles d'être identifiés. D'une manière générale, il donne des indications très précises sur les connaissances du candidat, qui en tant qu'ingénieur a tout intérêt à présenter précisément les logiciels qu'il maîtrise. Les langues n'apparaissent qu'au second plan vu la technicité du profil.


L'information sur les langues est un peu noyée sous les pratiques informatiques. Le “niveau scolaire”, s'il est suffisant pour occuper des postes n'ayant aucune dimension internationale, n'est pas conseillé dans les autres cas. Mieux vaut alors ne pas évoquer les langues.


Cette candidate, qui recherche un poste dans le domaine de la communication et de la culture, utilise la rubrique “Langages” pour mettre en valeur des expériences qu'elle n'a pas présentées ailleurs dans son CV, ainsi que la pratique de logiciels utiles pour le poste qu'elle vise (Photoshop et XPress).


POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

Découvrez nos 20 000 offres de jobs, stages, alternance et premier emploi.

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’en-tête, la “signature” de votre CV L’état civil sur le CV : faites simple La formation, une rubrique clé du CV pour les jeunes diplômés L’expérience professionnelle : étoffez votre CV sans mentir Comment présenter vos stages sur votre CV ? Faut-il prévoir une rubrique “Loisirs” ou “Divers” dans votre CV ? Dans votre CV, où indiquer vos compétences ? Langues, informatique : dans quelle rubrique de votre CV les mentionner Concis et étayé : un exemple de CV réussi