Entretiens collectifs : comment sortir du lot ?

publié le 10 Octobre 2008
2 min

Pour sélectionner leurs futurs collaborateurs, certaines entreprises font passer des entretiens collectifs aux candidats. Une éventualité qui vous stresse ? Voilà tout ce qu'il faut savoir pour se sortir haut la main de cette épreuve.Se retrouver autour d'une table avec d'autres candidats qui vous jaugent et guettent vos faux-pas : c'est le genre de situation que personne n'a envie de vivre ! Et pourtant, c'est ce qu'il vous faudra endurer si vous êtes invité à participer à un entretien collectif. Comment prévoir une telle éventualité ?

Cela dépend en partie du secteur où vous postuler. Si vous visez des fonctions de responsable informatique dans une PME : très peu de risques d’y être confronté. En revanche, si vous avez envoyé votre candidature dans une banque qui recrute 100 chargés de clientèle débutants, là, vous ne pourrez sans doute pas y échapper.

Grande entreprise, recrutement en volume, poste commercial ou fonction dans laquelle le relationnel est essentiel : voilà trois critères qui, lorsqu'ils sont cumulés, sont souvent synonymes d'entretien collectif. Et si vous êtes débutant, le risque est encore plus grand. Car qui dit débutant, dit absence d'expérience sur laquelle évaluer les candidats. Résultat : pour cerner au mieux leur personnalité et leur manière de se compter en groupe, les recruteurs ont souvent recours aux entretiens collectifs. Car en groupe, il est généralement plus difficile de contrôler ses réflexes que dans une discussion en face-à-face.

La grande distribution, la banque et l'assurance sont par ailleurs des secteurs où l’usage des entretiens collectifs est fréquent, tout comme dans les métiers de la gestion de la relation à distance, par exemple pour les plateformes téléphoniques.

Jean-Marc Engelhard

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !