1. La minute CV : les règles à connaître si vous postulez aux États-Unis
Coaching

La minute CV : les règles à connaître si vous postulez aux États-Unis

Envoyer cet article à un ami

Vous êtes tenté(e) par une expérience aux États-Unis ? Alors, avant d'envoyer votre CV, respectez d'abord quelques règles de base dans son élaboration "à l'américaine"... et suivez les conseils de notre partenaire, Pauline Lahary, fondatrice de MyCVFactory.

Si vous postulez à l’international, il est fort possible que les règles de l'art du CV du pays que vous visez soient différentes de celles qui prévalent en France. Il vous faudra donc "customiser" votre CV pour répondre aux coutumes locales, afin d'être impactant et espérer ainsi obtenir un entretien.

Vous êtes nombreux à choisir les États-Unis comme destination et vous vous posez la question de savoir ce qu’est un "bon" CV pour les USA. Alors comment décliner, acclimater votre CV à la mode américaine ? Voici la marche à suivre !

Un titre efficace, des mots clés adaptés

Comme toujours, et c'est un élément valable dans tous les pays, il faut un titre accrocheur et clair au CV. Donc précisez e poste auquel vous postulez. Ne mettez pas le titre actuel, mais le futur, qui montrera l’ambition que vous avez.

Lire aussi : La minute CV : Quel titre pour 100 % d'efficacité ?

Et, comme toujours également, il faut lister des mots-clés qui seront liés aux compétences que vous possédez. N'oubliez surtout pas d'insérer votre profil LinkedIn, cela donne un côté digital à votre CV. Et, remplissez un "paragraphe profil", une mode anglo-saxonne qui, depuis peu, arrive en France.

Follow the rules !

Vous l’aurez compris, il faut évidemment être précis, concret, efficace, comme pour un CV français. Cependant il existe des règles spécifiques qui s'appliquent aux CV anglo-saxons et plus spécialement américains. Suivez-les rigoureusement :

Pas de photo ! La photo est interdite… dans un contexte de lois anti-discrimination. Alors jamais, au grand jamais, de photo sur un CV américain.

• On ne met pas de détails trop "personnels" comme : marié, célibataire, son sexe, son âge ou encore sa religion !

• Pensez absolument à mentionner vos références. Mentionnez le nom de votre ancien manager, ou de votre supérieur, voire de certains de vos collègues. Et donc leur lien LinkedIn ! Le futur recruteur va pouvoir aller contacter directement les personnes mentionnées. Leurs recommandations pourront jouer favorablement dans votre processus de recrutement. C'est une approche très anglo-saxonne.

Lire aussi : La minute CV : montrez votre fibre numérique

• Aux États-Unis, la formation est extrêmement importante, donc elle est souvent mise en avant, placée en premier dans le CV et accentuée. Mentionnez la moyenne que vous avez obtenue. Et convertissez vos notes en GAP (Grade Point Average) qui est, en quelque sorte, votre moyenne générale. Les recruteurs américains sont souvent très contents de voir ça.

• Insister spécifiquement sur les expériences associatives, caritatives. Les Américains sont très portés sur ce versant de l'engagement personnel, beaucoup plus qu’en France. Ce qui explique que, souvent, on se retrouve avec deux pages de CV. Une page unique apparaît comme quelque chose de peu commun aux États-Unis car, justement, on en dit beaucoup : associations, projets humanitaires, voire tous les jobs qu’on a déjà occupés sont précisés. N’hésitez donc pas à vous permettre le CV sur deux pages !

• Le temps utilisé : le contenu d’un CV s’écrit au passé. Utilisez le prétérit. C’est une règle d’or ! Donc attention aux verbes irréguliers…

MyCVFactory

Vous souhaitez que Pauline analyse votre CV ou votre lettre de motivation ? Vous avez une question sur votre carrière ? Racontez-nous votre situation dans les commentaires ci-dessous ou écrivez à contact@mycvfactory.com. Pauline et son équipe de MyCVFactory vous répondront rapidement !