Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » : les clés pour appréhender cette question en entretien d’embauche

Par l'Etudiant, publié le 22 Juin 2022
7 min

Comment répondre à la question de savoir où vous vous voyez dans cinq ans ? Se projeter dans le futur n’est, en effet, jamais un exercice évident. Toutefois, l’entreprise qui cherche à vous recruter a tout intérêt à connaître vos ambitions. Éléments de réponse.

Comment répondre à la question "Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

S’il n’y a pas de bonne réponse à proprement parler lors d’un entretien d’embauche, le recruteur s’attend ici à en apprendre davantage sur vos ambitions tant professionnelles que personnelles. En fonction de votre réponse, il détermine si votre projet coïncide avec la vision de l’entreprise sur le poste à pourvoir et les évolutions possibles.

Se projeter entre ambition et raison

Le premier critère qui va retenir l’attention du recruteur tient dans la compréhension que vous avez du poste, de son périmètre et de ses perspectives d’évolution. Dans cette optique, vous pouvez notamment vous appuyer sur les compétences que vous allez acquérir au fur et à mesure de vos missions.

Qui dit évolution de carrière dit responsabilités accrues. Il est donc essentiel de montrer que cela ne vous fait pas peur. Pour ce faire, vous pouvez par exemple mentionner que la prise de fonctions plus importantes représente un challenge stimulant qui fait partie intégrante de votre plan de carrière. Dans une même logique, donner des idées de poste ou un secteur en particulier dans lequel vous souhaitez évoluer par la suite témoigne d’un plan de carrière réfléchi, en adéquation avec vos envies et votre ambition.

Les pièges à éviter

Trouver le juste milieu quand on se projette dans son futur professionnel est moins évident qu’il n’y paraît. Si un manque d’ambition flagrant peut jouer en votre défaveur, une projection irréaliste sur des postes à trop hautes responsabilités risque également de mettre la puce à l’oreille du recruteur. En bref, mieux vaut éviter de vous imaginer directeur financier 5 ans après avoir candidaté auprès d’une banque en qualité de chargé d’accueil, même si personne ne pourra vous reprocher une ambition débordante !

Vous montrer obtus sur un plan de carrière bien arrêté peut aussi vous desservir, car cela peut renvoyer à une image trop stricte. Même si vous avez pour ambition d’intégrer un poste bien précis, n’hésitez pas à montrer que vous êtes ouvert à d’autres pistes et que vous savez faire preuve de flexibilité.

Lire aussi

Où vous voyez-vous dans cinq ans ?" : un exemple pour vous inspirer

Pour vous aider à bien comprendre le type de réponses attendues, L’Étudiant vous propose un exemple de mise en situation lorsqu’il est question de savoir où vous vous voyez dans cinq ans :

En tant que graphiste, je me concentre actuellement sur de la retouche et de la création de supports visuels. D'ici à cinq ans, j’aspire à diversifier mes missions en m’orientant davantage vers la réalisation et le montage vidéo. Je m’y exerce d’ores et déjà sur mon temps libre et je pense qu’il s’agit d’un véritable plus à la palette d’un créatif. Si je ne ferme pas la porte pour poursuivre mes missions actuelles, je crois que diversifier mon périmètre d’activités serait à la fois stimulant pour moi et bénéfique pour l’entreprise. À terme, j’aspire également à avoir un rôle plus important au sein du pôle communication de l’entreprise. Participer d’une manière ou d’une autre à l’élaboration de la stratégie de contenu et ne plus me limiter uniquement à l’exécution graphique est un parfait exemple de l’évolution naturelle que j’envisage d’ici à 5 ans"

En bref, pour répondre au mieux à la question "où vous voyez-vous dans cinq ans ?", vous devez faire état d’une ambition réaliste dans votre argumentaire. Pour ce faire, n’hésitez pas à consulter les perspectives d’évolution du métier pour lequel vous candidatez tout en veillant à la relier à vos aspirations personnelles.

Lire aussi

Où vous vous voyez dans cinq ans ? Quel est l’objectif de cette question ?

Quand il vous demande où vous vous voyez dans cinq ans, l’employeur souhaite mesurer votre ambition professionnelle. Il cherche à percevoir si vous parvenez à vous projeter au sein de l’entreprise. Entre un candidat qui a une vision à court terme et un autre qui a d’ores et déjà pensé aux perspectives d’évolution du poste auquel il se présente, un recruteur aura naturellement tendance à privilégier la seconde option.

Cela peut déjà s’expliquer d’un point de vue financier. En effet, il est économiquement plus intéressant pour une entreprise de conserver un salarié à long terme plutôt que d’avoir à relancer régulièrement des processus de recrutement. De la même manière, former de nouveaux collaborateurs a un coût et donc un impact sur le rendement de l’entreprise.

D’autre part, un candidat qui projette déjà son futur à cinq ans dans l’entreprise témoigne d’un projet professionnel déjà construit et mûrement réfléchi, ce qui ne fait que renforcer le sérieux de sa candidature.

Lire aussi

De l’importance de se préparer pour un entretien d’embauche

Si l’entretien d’embauche est avant tout une discussion, il n’en reste pas moins un exercice stressant. Pour éviter d’avoir à sortir les rames devant votre interlocuteur, mieux vaut vous présenter préparé. Les questions posées lors de l’entrevue sortent rarement des sentiers battus. Il est donc plutôt simple de les anticiper et de construire vos réponses en amont.

Au cours de l’entretien, l’employeur cherche en priorité à savoir si vous avez les capacités requises pour remplir vos futures missions. De la même manière, il s’assure que vous avez cerné la philosophie de l’entreprise et que vous n’aurez aucun mal à vous y intégrer. C’est la raison pour laquelle vous ne devez surtout pas sous-estimer le travail de veille à effectuer sur l’entreprise et ses valeurs. Même si cela peut sembler exagéré, quelques minutes passées à naviguer sur leurs réseaux sociaux peuvent faire une belle différence à l’arrivée !

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !