Que faut-il apporter à un entretien d’embauche ?

Par l'Etudiant, publié le 16 Janvier 2023
8 min

La première rencontre avec le recruteur est un exercice redouté par les candidats. Avec un peu de préparation, il est possible de faire retomber la pression. Mais, que faut-il apporter à un entretien d’embauche ? Voici la liste des choses à préparer pour être serein le jour J.

Ce qu'il faut apporter en entretien d’embauche pour être serein le jour J

Les meilleures écoles de commerce vous apprendront que 80 % d'une vente est liée à une bonne préparation. C'est pareil pour décrocher un poste lors d’un entretien d’embauche. Avoir préparé son entrevue avec le recruteur, c'est même le minimum pour le convaincre du sérieux de votre candidature.

Les erreurs courantes des candidats lors d’une session de recrutement

99 % des candidats préparent leur entretien de recrutement. Mais souvent, cet exercice se borne à une simple répétition de l'échange à venir. Nombreux sont ceux qui négligent les aspects logistiques de la préparation. Ceux-ci sont pourtant essentiels pour limiter le stress le jour J.

Le manque de préparation d'un entretien d'embauche peut se traduire de différentes manières. Parmi les erreurs courantes :

  • Ne pas s'être renseigné suffisamment sur l'entreprise, et être pris de court par le recruteur.
  • Arriver en retard à cause d'une mauvaise anticipation du temps de trajet.
  • Négliger sa tenue, car elle n'a pas été préparée assez tôt.
  • Oublier les documents essentiels à apporter en entretien d'embauche.

Sans compter le stress généré par l'improvisation, qui sera lui aussi remarqué par votre interlocuteur et qui pourra influencer sa réponse.

Documents : liste des pièces indispensables à apporter au recruteur

Pour éviter ces déconvenues, préparez une pochette contenant les documents incontournables à apporter en entrevue de recrutement.

Il s'agit de :

  • Votre CV, idéalement imprimé en couleurs ;
  • La lettre de motivation envoyée ou non avec le CV ;
  • La fiche de poste / l'offre d’emploi à laquelle vous postulez ;
  • Le mail de confirmation du rendez-vous ou la convocation en entretien d'embauche.

Les petits plus pour arriver serein en entretien de recrutement

Pensez également à noter le nom et les coordonnées téléphoniques du recruteur. Si vous avez du mal à trouver le site de l'entreprise le jour J ou que vous êtes en retard, cela sera utile pour joindre votre interlocuteur. Idem, prévoyez de vous munir de votre carte d'identité. Celle-ci peut être exigée pour pénétrer dans les bureaux.

Autre astuce pour gagner en sérénité : téléchargez une application mobile de géolocalisation qui vous permettra d’anticiper le trajet et de trouver sans difficulté le lieu du rendez-vous. Dans la même veine, une application de cohérence cardiaque vous permettra de dompter le stress en amont de la rencontre avec le recruteur.

Emportez une bouteille d’eau et éventuellement une tenue de rechange, mais uniquement si vous vous rendez en voiture sur le lieu de recrutement. Sinon, vous allez vous encombrer pour rien.

Les choses utiles pour ne pas paniquer pendant l’entretien

Certains objets peuvent aussi être apportés en entretien d'embauche pour leur pouvoir de réassurance. Parmi les plus connus, le bloc-notes et le stylo. Non seulement ils sont très utiles pour prendre des notes, mais en plus ils vous donneront de la prestance si vous êtes mal à l'aise pendant les échanges.

Ce n'est pas parce que vous avez préparé votre entretien d'embauche que vous devez connaître par cœur toutes les informations sur l'entreprise. Il n'est pas interdit de vous munir d’antisèches pour vous aider à vous souvenir des points importants. Notez-y par exemple : les principaux types de clients de l’entreprise, son secteur d’activité, ses valeurs principales, etc.

Vous pouvez aussi préparer une liste de questions à poser au recruteur pendant l'entretien. Idéal pour ne pas perdre de vue vos priorités pendant le processus de recrutement et prouver votre motivation.

Qu’apporter en entretien pour marquer des points auprès du recruteur ?

Maintenant que vous avez l'essentiel pour ne pas paniquer, voyons quels sont les éléments à apporter en entretien pour vous différencier des autres candidats. Voici de quoi séduire n'importe quel responsable RH.

Les petits plus pour faire bonne impression auprès du recruteur

La liste de vos références (coordonnées de personnes avec lesquelles vous avez déjà travaillé) ou une lettre de recommandation fait toujours son petit effet. Le tout est de savoir à quel moment vous pourrez la dégainer. Idéalement, ne mentionnez ce document qu'au moment où vous évoquez vos expériences professionnelles.

Idem, le portfolio est très apprécié pour décrocher un poste de graphiste ou de webdesigner. Vous pouvez apporter en entretien d’embauche une tablette pour proposer au responsable du recrutement de visionner votre portefeuille de compétences numérique et exemples de réalisations. Adoptez le bon état d'esprit : il ne faut surtout pas brusquer votre interlocuteur ou vous montrer insistant. C'est le recruteur qui mène l'entretien, pas vous. Les pièces complémentaires sont à sa disposition, mais rien ne l'oblige à les consulter.

Parmi les autres documents utiles, une copie des diplômes mentionnés dans la candidature ainsi qu'une carte de visite avec vos coordonnées.

Quelle tenue porter en entretien d’embauche ?

Pour faire bonne impression, il faut aussi bien choisir les vêtements à porter le jour du recrutement. Bannissez l’originalité. Que vous le vouliez ou non, votre allure sera jugée des recruteurs dès les premières secondes. Or, l’apparence physique reste souvent l’un des principaux facteurs de différenciation à l’embauche, selon une enquête récente sur les discriminations au travail. 1 salarié sur 6 aurait déjà été confronté à des réflexions malveillantes sur sa coiffure ou sa manière de s’habiller. Imaginez ce qu’il en est pour un candidat qui n’est pas encore en poste.

Prévoyez donc une tenue classique et passe-partout. Évitez également d’apporter en entretien d’embauche des accessoires qui témoignent d’un style ou d’une personnalité trop marquée (piercing, coiffure originale, casquette, sacoche, etc..).

L’antisèche des points à évoquer avec un recruteur

Elle est aussi précieuse que la liste des questions à poser au recruteur. La check-list des points à évoquer vous servira de guide tout au long de la session de recrutement.

Vous pouvez ainsi noter :

Le but n'est pas d'arriver avec un dossier de 200 pages en entretien d'embauche. Ces antisèches vous permettront de démontrer à votre futur employeur que votre candidature est réfléchie et votre motivation réelle ainsi que vos qualités et compétences techniques pour le poste.

Lire aussi

Le sourire et la politesse : à garder sur soi en toutes circonstances

Sourire et politesse : on ne peut que vous conseiller de les apporter en entretien d'embauche. Et surtout, de les garder tout au long de l'entrevue. Le sourire et le savoir-vivre sont indispensables pour décrocher un emploi, quels que soient le secteur et le métier concernés.

Certains recruteurs tentent parfois de déstabiliser les candidats pendant le processus de sélection. Vous n'êtes pas obligé de rentrer dans leur jeu, mais restez toujours calme et poli dans vos réponses.

Que peut-on apporter en entretien d’embauche pour éviter d’improviser?

Le recruteur va aussi vous demander si vous avez des questions sur le poste. Après tant d’efforts de préparation, ce serait dommage de terminer votre entretien par un silence gênant. Pour ne laisser aucune place à l'improvisation, voici quelques exemples de questions à préparer.

Exemple de liste de questions à poser en entretien

Vos questions doivent révéler votre motivation et votre intérêt pour le poste. Par exemple :

1.Quels sont les résultats attendus à 6 mois sur le poste ? À un an ?
2.Comment se compose l'équipe actuelle ?
3.Qui seront mes collaborateurs directs (collègues, managers, subalternes) ?
4.Quelles seraient les qualités du candidat idéal pour ce poste ?
5.Le recrutement fait-il suite à un départ, un remplacement, une création de poste ?
6.Comment se déroule le processus de sélection ? Avez-vous vu d’autres candidats ?

À l’inverse, évitez de poser des questions trop directes sur les avantages de l’entreprise, les jours de congé, ou encore les primes salariales. Le recruteur risquerait de penser que ce n’est pas le contenu du poste qui vous intéresse, mais tout le reste. Quoiqu'il arrive, ne partez jamais d'un entretien d'embauche sans savoir quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement.

Que dire et ne pas dire en entretien d’embauche?

Il y a aussi la liste des choses à ne pas prendre avec soi. Le doute en fait partie. Même si vous n'êtes pas totalement confiant, tenez votre syndrome de l'imposteur à bonne distance. Tous les autres candidats sont comme vous, avec leurs forces et leurs faiblesses. Rappelez-vous que le candidat idéal n'existe pas.

Voici 5 choses à ne jamais dire lors d’un entretien :

  • Vous doutez de vos motivations ou vous postulez par défaut.
  • Vous craignez de ne pas être à la hauteur.
  • Vous ne connaissez pas vraiment votre délai de disponibilité.
  • Vous n'avez aucune idée de là où vous serez dans 5 ans.

Toutes ces questions sont légitimes, mais elles ne seront pas partagées avec le recruteur. Votre objectif est d'obtenir le poste : pour le convaincre, c’est avant tout votre confiance en vous et votre motivation à toute épreuve qu’il faudra apporter en entretien d'embauche.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !