Quelle est la personne que vous estimez le plus ?

publié le 21 May 2007
3 min

Quelles sont vos qualités, quels sont vos défauts, quelle est la profession de vos parents, quelle est la personne que vous estimez le plus ? Entraînez-vous à répondre aux questions préférées des recruteurs. Question par question, apprenez à décoder ce qu'ils attendent !

Vous retrouverez cette question, plus souvent sous la forme écrite, que directement au cours d’un entretien. Vous avez alors l’embarras du choix pour répondre, depuis "Mon père, ce héros" jusqu’à Gandhi, en passant par l’un de vos professeurs, un héros virtuel, un personnage médiatique du monde politique.... Évitez quand même de sortir complètement du cadre professionnel, en citant Marilyn Manson ou U2 ! Ce type de question permet au recruteur de mieux cerner vos valeurs (ce qui vous marque ou attire votre attention de manière positive). Vous pouvez en profiter pour vous démarquer de vos concurrents, surtout si jusqu’à présent vous êtes resté très neutre dans vos propos. N’hésitez pas alors à citer un personnage original dont vous êtes capable de parler avec chaleur. En sortant de votre réserve, vous prenez peut-être le risque de déplaire, mais n’oubliez pas que le recruteur aura recours uniquement à ses notes et à sa mémoire pour se souvenir de vous.

Les réponses à éviter
Peu analytique • "Je ne sais pas, c’est difficile de répondre à cette question."
Peu synthétique • "Il y a trop de personnes, je ne sais pas quoi répondre."

Des réponses possibles
"Lorsque vous me posez cette question, je pense à l’un de mes professeurs de seconde et de première qui enseignait le français. Il était passionné par sa matière et cela se ressentait. Ses cours étaient captivants. Pour aborder un nouvel auteur ou un nouveau thème, par exemple, il s’appuyait sur un événement qui s’était déroulé dans la semaine. Du coup, tout le monde avait envie d’en savoir plus."
"J’ai été pendant très longtemps en admiration devant mon père. Il a abandonné ses études pour épouser ma mère qui était enceinte. Le seul travail qu’il ait trouvé était un poste d’ouvrier qui ne correspondait pas à ses ambitions. Il a suivi des cours du soir pour devenir ingénieur. Et aujourd’hui, il dirige sa propre entreprise. Ce type de parcours me plaît beaucoup."
"J’ai beaucoup d’admiration pour des personnalités comme Mère Teresa qui ont tout sacrifié de leur vie pour se consacrer aux plus démunis. D’une manière générale, je trouve les personnes qui ont une vocation humanitaire très estimables."

Articles les plus lus

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !