Les questions personnelles en entretien d'embauche : les enfants

Par Dominique Perez, publié le 16 Septembre 2016
3 min

Comment aborder des questions personnelles avec un recruteur ? Voici un exemple commenté de questions et de réponses extraites d'un véritable entretien d’embauche* et retranscrites dans l'ouvrage “Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche” de Dominique Perez, spécialiste du recrutement. Ce candidat joue cartes sur table.

Le poste de directeur d'agence pour lequel ce candidat est reçu en entretien suppose une certaine disponibilité. La question de la vie personnelle dans son cas a de l'importance et, loin de la nier, il souhaite l'aborder.

Le candidat – [...] Je pars en congé mercredi prochain.
Le recruteur – Combien de temps ?
Le candidat – Très longtemps. Un mois. Et cela fait partie des choses que je dirai à la DRH, mais je peux vous en parler, il n'y a pas grand-chose qui m'empêche de travailler, sauf la famille. J'ai trois enfants aujourd'hui, c'est à peu près mon seul hobby, si je puis dire, parce que maintenant je n'ai plus beaucoup de temps. Cela fait partie des choses incontournables, donc il vaut mieux que vous le sachiez.
Le recruteur – Concrètement, ça se traduit comment ?
Le candidat – Ça se traduit par des week-ends disponibles, ou à peu près, où je peux parfois travailler, mais chez moi, et où il ne faut pas me demander de me déplacer. Sauf de temps en temps, quand il y a un chantier, je passe dire bonjour mais il ne faut pas trop me le demander… Donc, des week-ends à peu près disponibles et trois semaines au moins de vacances d'été. C'est à peu près tout ce que je demande, mais c'est incontournable, je préfère le dire. Je ne fais plus de sport, mais mes trois enfants, c'est important.
Le recruteur – [Rire] Ah bon, je croyais que vous alliez me demander un trois cinquième, ou…
Le candidat – Non, loin de là.
Le recruteur – Parlez-en plutôt à la DRH, en fin d'entretien.

Commentaire

Cet échange est intervenu en toute fin d'entretien, mais le candidat avait déjà mis des alertes sur sa situation familiale, qui lui tient à cœur. Le consultant était donc vigilant. Le candidat a exprimé son désir de ne pas sacrifier sa vie de famille pour son travail, mais en précisant dans quelles limites, le recruteur a donc été rassuré : “Ses demandes dans ce domaine restent vraiment très raisonnables. D'autant qu'il est même prêt à se déplacer le week-end si nécessaire.”

* Tous les entretiens dont des extraits sont publiés dans ce dossier ont été menés par Laurent Hyzy, chasseur de têtes, aujourd'hui directeur du cabinet Alterconsult et auteur du blog “Le recrutement tout simplement”, et par une consultante en recrutement du cabinet Alain Gavand Consultants.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !