1. Conseil n° 3 : Choisissez bien vos contacts
Coaching

Conseil n° 3 : Choisissez bien vos contacts

Envoyer cet article à un ami

Avoir un bon réseau professionnel est essentiel pour optimiser sa recherche d’emploi, mais n’attendez pas d’être diplômé pour construire le vôtre. Pourquoi ? Tout simplement parce que tant que vous n’avez rien donné à votre réseau, vous ne pouvez rien lui demander en retour. "Savoir donner pour savoir recevoir", c’est la règle d’or sur LinkedIn et Viadeo, deux des plus importants réseaux sociaux "pros".

Alors que sur Facebook vous avez des "amis", sur un réseau professionnel vous avez des "contacts". Nuance ! En constituant votre réseau, faites le tri dans vos amis Facebook et allez à la recherche de nouveaux contacts professionnels qui pourront vous aider dans vos démarches.

Facebook : réseau professionnel ?


Si vous choisissez d’utiliser Facebook dans un cadre professionnel, il faut que vos "amis" soient uniquement des relations professionnelles, et que le contenu que vous publiez soit valorisant d’un point de vue professionnel. "Peu de personnes utilisent Facebook pour le travail, donc il y a de fortes chances pour que vos demandes de mise en contact n’aboutissent pas", soutient Frédéric Chancholle, consultant Web Analitics.

50 ou 1 000 contacts ?


Sur Facebook, le nombre de contacts importe peu. En revanche, le plus important, sur un réseau professionnel, c’est d’avoir des contacts de qualité, aptes à vous recommander. Un recruteur appréciera davantage une personne qui a 30 ou 50 contacts de qualité, qu’une personne qui a 1.000 contacts qu’elle ne connaît pas pour la plupart. "Entrez en relation avec vos enseignants et les professionnels que vous avez rencontrés durant vos stages", conseille Kevin Eyres, directeur du développement international d'Apps for Good. "Ces connexions forment la base de votre réseau professionnel".

Qui garder des contacts Facebook ?


Sur LinkedIn ou Viadeo, contactez en priorité les personnes de votre promotion, qui travaillent dans le même secteur d’activité que vous ou qui connaissent des personnes susceptibles de pouvoir vous aider. En revanche, rechercher des camarades de primaire ne présente aucun intérêt sur un réseau professionnel…sauf s’ils évoluent aujourd’hui dans le même secteur que vous.

Peut-on refuser des contacts ?


Selon Frédéric Chancholle, "il ne faut pas avoir peur d’être mal vu en refusant une demande de mise en contact". Une personne ne répondant pas à vos critères professionnels, surtout quand sa demande n’est pas justifiée, comprendra que vous ne souhaitiez pas qu’elle fasse partie de votre réseau. C’est la règle du jeu ! Côté LinkedIn, Kevin Eyres rappelle que vous avez le contrôle total de votre réseau : "Si vous n’êtes pas sûr de connaître une personne, n’hésitez pas à lui envoyer un message pour lui demander la raison de sa démarche".

Comment consulter des profils sans se faire voir ?


Si vous multipliez les visites d’un profil, son propriétaire va finir par se poser des questions. Heureusement, il existe une astuce pour se promener sur le réseau en mode caché. Sur Viadeo, en bas de la liste des personnes qui ont consulté votre profil, il y a une case "Oui, je désire savoir qui consulte mon profil". Lorsqu’elle est cochée, vous pouvez voir qui passe sur votre page mais, en contrepartie, les personnes dont vous visitez le profil en sont également informées. Pour consulter des profils en mode caché, il suffit de décocher cette case le temps d’aller sur la page souhaitée, et de la cocher à nouveau après.
Cette astuce est à utiliser avec modération. "On ne s’inscrit pas sur un réseau social professionnel pour vivre caché. Au contraire, l’objectif est de se donner de la visibilité" rappelle Frédéric Chancholle.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Conseil n° 2 : Maximisez le contenu de votre profil sur les réseaux Conseil n° 3 : Choisissez bien vos contacts Conseil n° 4 : Optimisez votre recherche d’emploi Conseil n° 5 : Entretenez votre compte régulièrement