1. Les métiers de la banque et de la finance : comment postuler ?
Boîte à outils

Les métiers de la banque et de la finance : comment postuler ?

Envoyer cet article à un ami

À quelles questions devez-vous vous attendre en entretien d’embauche ? Quelles sont les bonnes formules dans les CV et lettres de motivation ? En plus de conseils généraux pour booster votre candidature, nous vous détaillons, à partir de vraies offres d’emploi, quels sont les termes à valoriser quand vous décrivez vos compétences face aux recruteurs.

Pour trouver un emploi dans la banque ou la finance, exploitez votre réseau, envoyez des candidatures spontanées et répondez aux offres d’emploi. Les techniques de recrutement des entreprises évoluent. Cherchez du côté du Net, des réseaux sociaux et des jeux d’entreprises pour débusquer le poste qui vous convient.

Utilisez des techniques d’approche directe


Les employeurs continuent majoritairement d’embaucher par le biais de candidatures spontanées. Selon une enquête de l’APEC (Association pour l’emploi des cadres), 27 % des profils débutants trouvent du travail grâce à l’approche directe. C’est-à-dire par le biais de l’envoi d’une candidature spontanée par courrier ou par Internet, d’une prise de contact directe avec l’entreprise par téléphone ou sur un salon, ou bien grâce au réseau professionnel.

La candidature spontanée. Avant d’envoyer une candidature spontanée, commencez par vous interroger sur votre projet professionnel pour bien identifier vos entreprises cibles. Parmi celles-ci, vous devez déterminer lesquelles pourraient être réellement intéressées par votre profil. Pour cela, vous pouvez réaliser une petite enquête téléphonique, histoire d’avoir le nom et l’orthographe exacte de votre interlocuteur.

Les forums. Plutôt que de vous rendre à toutes les manifestations, ciblez celles où vous trouverez des entreprises qui vous intéressent. Pour pouvoir argumenter auprès des recruteurs sur les différents stands, réfléchissez au préalable à vos désirs et attentes professionnelles. Sur leur site, les banques indiquent également les forums auxquels elles seront présentes.

Les réseaux professionnels. Pour vous rendre davantage visible des recruteurs, pensez aux sites de mises en relation professionnelle du type Linkedin, Viadeo et Xing. "Si vous voulez que les recruteurs puissent bien vous identifier sur Google par exemple, vous avez intérêt à bien remplir votre profil sur Viadeo, en mettant le maximum de mots-clés pertinents par rapport aux compétences que vous pouvez proposer, détaille Olivier Fécherolle, directeur général de Viadeo. Vous avez l’avantage de tout maîtriser, de valoriser votre image et d’avoir un profil plus vendeur." Ces réseaux sont intéressants car ils vous permettent de mieux vous renseigner pour bien préparer vos entretiens de recrutement. Vous pouvez par exemple regarder dans votre réseau qui travaille dans la banque convoitée, qui a un contact dans la division qui vous intéresse et demander à entrer en relation avec ce nouveau contact. Vous augmenterez aussi votre crédibilité en tant que spécialiste d’un domaine si vous choisissez de participer à des hubs (regroupements spontanés de membres autour d’une thématique précise). Il en existe plusieurs sur les différents domaines de la banque.

Tirez profit d’Internet


Toujours selon l’APEC, 25 % des recrutements de jeunes diplômés sont réalisés grâce aux offres d’emploi. Rechercher et trouver les offres passe désormais essentiellement par le Web. Pour trouver des offres accessibles à des jeunes diplômés, rendez-vous sur les sites institutionnels du type Pôle emploi, les sites destinés aux jeunes diplômés comme l’AFIJ, les sites destinés aux cadres comme l’APEC, ou CadrEmploi, les sites pour tous profils comme Monster, ou bien les métamoteurs comme Keljob, ainsi que les sites spécialisés dans le secteur bancaire, comme EfinancialCareers. L’abonnement au système push vous permet de recevoir par mail les dernières offres parues dans votre domaine. Pour ne pas vous disperser, les recruteurs recommandent de choisir deux sites généralistes pour consulter les offres, un autre pour prendre le pouls du marché du travail et un dernier dédié à votre secteur.

Pensez également à mettre votre CV en ligne. Inutile pour autant de le placarder sur tous les sites. Choisissez-en quelques-uns parmi ceux qui proposent des offres correspondant à votre profil. Pour que votre CV soit visible des recruteurs, vous devez vous adapter aux nouvelles techniques de tri automatique des entreprises. "Il faut indiquer le plus de mots-clés possible, plusieurs fois, en intégrant tous les champs possibles de vocabulaire métier et/ou sectoriel et aussi des noms d’entreprises", explique Frédéric Lapras, président de R-Flex Progiciel, éditeur de solutions e-recrutement. Une astuce : repérez les mots-clés que les banques utilisent dans leurs annonces et mentionnez-les dans votre CV en les reprenant ou en utilisant des synonymes. Pensez aussi à réactualiser votre CV tous les 2 à 3 mois environ.

Profitez des opérations marketing des banques


Pour faire connaître leurs métiers et attirer les jeunes, les banques rivalisent d’imagination dans leurs campagnes de recrutement. Vous avez là une excellente occasion à saisir pour vous faire remarquer.

Des entretiens immédiats. Certaines banques organisent des journées recrutement avec à la clé l’attribution de plusieurs CDI (contrats à durée indéterminée). Pour vous tenir informé de ces rencontres, visitez régulièrement les sites Internet des banques qui vous intéressent. En 2005, la Société générale a amorcé le mouvement des campagnes de recrutement volontariste et rapide. Elle a organisé des journées "Rencontres emploi" au Stade de France. Les jeunes bacheliers avec une expérience et les jeunes diplômés à bac+2/3 qui y postulaient pouvaient se voir proposer, à la fin de chacune des deux journées, une embauche en CDI. Il s’agissait de couvrir les besoins sur des métiers de conseiller accueil, conseiller de clientèle multimédia et gestionnaire back-office pour l’ensemble des branches d’activités du groupe. La Société générale poursuit aujourd’hui sur sa lancée. Elle a organisé à la fin septembre à Paris l’opération "1 CDI en 1 jour", au cours de laquelle elle proposait à des bacheliers avec une expérience commerciale ou à des diplômés à bac+2/3 une présentation de la banque de détail, puis leur faisait passer des tests de logique et des entretiens. Résultats : sur les 90 candidats accueillis, 30 ont signé une promesse d’embauche. L’opération "SOGElive en agence", organisée à la fin novembre 2009 dans ses agences de Paris-Saint-Lazare et du boulevard Saint-Germain, suivait la même stratégie. Objectif : faire connaître le travail quotidien d’un conseiller accueil et la vie en agence "en direct", de façon pédagogique et privilégiée.

À la fin 2009, BNP Paribas en était à sa septième édition de son opération "Entretien immédiat", pendant laquelle elle a rencontré des jeunes diplômés de niveau bac+2 à bac+5 ou de jeunes professionnels avec une première expérience, afin de renforcer son réseau commercial. Sur une précédente opération menée en septembre-octobre 2008, cette banque avait reçu 2.200 candidats et proposé 125 embauches.

Les jeux d’entreprise. Si les jeux de simulation en ligne ne vous font pas peur, si vous avez un diplôme à bac+4/5 et envisagez une compétition d’envergure internationale, vous pouvez vous tourner vers les business games organisés chaque année par la Société générale et BNP Paribas. La première a lancé "Citizen Act", un jeu qui se positionne sur les valeurs de responsabilité sociale et environnementale et invite à inventer la banque de demain. La seconde a initié "ACE Manager", un jeu en ligne évoluant dans l’univers du tennis. Les participants doivent aider une ancienne star du tennis, John McKenzie, à créer et à développer son entreprise. L’objectif premier de ces entreprises n’est pas de recruter immédiatement. Cela s’apparente plutôt à une opération de séduction auprès des jeunes. "Notre jeu d’entreprise “Citizen Act” nous permet de promouvoir l’image du groupe Société générale auprès des étudiants, précise Laurence Lavanant, responsable des relations écoles sur “Citizen Act”. Ce jeu contribue à faire connaître le groupe, ses métiers et ses opportunités auprès des étudiants de nos écoles cibles, tant en France qu’à l’étranger."

En juillet 2009, cette banque a obtenu la certification CEL/EFMD attestant officiellement que "Citizen Act" est un programme international qui allie le monde éducatif à l’univers professionnel et procure une expérience éducative riche et innovante aux étudiants qui y participent. Il est très intéressant pour vous d’y prendre part si vous entrez dans les critères de sélection. À défaut d’un recrutement immédiat, vous pouvez l’envisager comme une sorte d’investissement à long terme, une façon de mieux connaître l’entreprise dans laquelle vous allez postuler et d’y avoir un premier contact. Pour sa quatrième édition, en 2010, "Citizen Act" a sélectionné 55 équipes (17 en France et 38 à l’international) parmi les 181 inscrites.

Pour en savoir plus sur le jeu "Citizen Act" et leurs participants, consultez leur site Internet.

100 CV et lettres de motivation pour tous les profilsPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les métiers de la banque et de la finance", par Pascale Kroll.



Sommaire du dossier
Quel impact de la crise sur les recrutements dans le secteur de la banque ? Entretien d'embauche pour la finance : comment se démarquer ? Quels sont les conseils de base ? Banque : une fois embauché, comment s'intégrer dans l'entreprise ? Banque : que répondre au recruteur sur la connaissance du secteur et des produits ? Banque : que répondre au recruteur sur l'expérience, les compétences et la motivation ? Vous cherchez un job de chargé d’accueil Vous cherchez un job de chargé de clientèle/gestionnaire de patrimoine particuliers ou entreprises Vous cherchez un job de technicien des opérations bancaires/Agent administratif bancaire Vous cherchez un job de directeur d’agence bancaire Vous cherchez un job d’inspecteur bancaire Vous cherchez un job d’analyste financier / chargé d’études financières