1. Le recrutement chez Veolia : la prime aux qualités humaines
Décryptage

Le recrutement chez Veolia : la prime aux qualités humaines

Envoyer cet article à un ami

Google, Canal+, Veolia, LVMH, EADS… Comment entre-t-on dans ces entreprises stars où rêvent de travailler les étudiants des écoles de commerce et d’ingénieurs ? Quels profils privilégient-elles ? Comment se faire repérer par leurs recruteurs ? Zoom sur ce qui marche pour être pris dans 7 sociétés classées aux premières places du Top 100 Universum des “employeurs idéaux”.

À première vue, son nom n’évoque rien de précis. Ou, au contraire, beaucoup trop de choses ! Dans l’esprit des jeunes générations, Veolia, c’est l’eau, l’énergie… Bref, l’environnement. Mais c’est aussi, plus prosaïquement, la gestion des déchets, les procédés de recyclage, les tramways et les transports publics, des centrales de cogénération et la gestion thermique des bâtiments via Dalkia… Des activités éparses visant toutes à préserver nos richesses naturelles, ce qui parle souvent aux jeunes.
“C’est sûr, dire qu’on gère un centre de tri, ce n’est pas génial pour draguer ! plaisante Louis*, ingénieur de 35 ans. Rien à voir avec bosser sur l’A380 ! Il n’empêche, quand vous réussissez à récupérer des centaines de tonnes de déchets et que vous les remettez dans le circuit, c’est une vraie fierté.”


Le plus grand nombre d’embauches : pour les ingénieurs

Avec ses 317.034 salariés et 34,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, Veolia a besoin de sang neuf. 6.000 embauches sont prévues en 2011. Dont 1.000 à bac+4/bac+5. Plus de 350 postes sont réservés aux jeunes diplômés. Pour mixer les origines et parce que le groupe recrute sur des fonctions techniques et support, 50 % seront issus des écoles d'ingénieurs, 30 % de master 2 d’université, et 20 % d’écoles de commerce. De quoi laisser sa chance à tout le monde.

veolia centre de tri
Louis, ingénieur chez Veolia : "Quand vous réussissez à récupérer des centaines de tonnes de déchets et que vous les remettez dans le circuit, c’est une vraie fierté." // © Photothèque Veolia/Alexis Duclos

C’est que le groupe, dirigé par Antoine Frérot, croit en la diversité. Cheval de bataille de l’ancien patron, Henri Proglio, l’apprentissage a contribué à changer la physionomie de l’entreprise, autrefois très grandes écoles. Près de 900 jeunes vont être recrutés en 2011 en alternance (du CAP au master), puis formés aux métiers maison sur le campus de Jouy-le-Moutier (95), îlot de verdure voisin des cités de Chanteloup-les-Vignes… La promesse ? Une formation en alternance = un CDI (contrat à durée indéterminée).


Une entreprise au service du public

Comme dans la plupart des entreprises préférées des jeunes, les services de recrutement croulent sous les CV. Mais pour ne pas dépendre que de ce formulaire parfois trop convenu, certaines divisions, pour certains postes au sein de la filiale “eau”, commencent à recruter à “l’aveugle”, sans CV, en s’appuyant plus sur le savoir-être que sur le savoir-faire, à travers des entretiens et des tests de personnalité. Car ici, les qualités humaines sont primordiales. Conflits avec les voyageurs, négociations avec les collectivités locales, risques d’agressions... Veolia n’est pas une entreprise comme les autres.

reserve eau veolia
Gestion des déchets, procédés de recyclage, tramways et transports publics, centrales de cogénération... Veolia prévoit 6.000 embauches en 2011. // © Photothèque Veolia - Christophe Majami d'Inguimbert

La notion de service public implique un état d’esprit à la fois empathique et ouvert. “Il faut être proche de la vraie vie ! résume Didier*, ancien responsable de recrutement, aujourd’hui ingénieur dans la division Eau. Un cadre va devoir gérer les états d’âme de ses chauffeurs qui ont parfois peur dans les quartiers difficiles, être proche de ses troupes dans les centre de tri ou les services de propreté… On est face à de vraies problématiques sociales. Il nous faut donc des gens en prise avec la société et qui croient en l’humanité.”


Comment postuler ?

Inutile de glisser un CV dans la poche d’un salarié de Veolia lors d’un forum école – en 2011, Veolia sera présent sur 35 d’entre eux (Centrale Paris et Nantes, INP Grenoble, UTC Compiègne, Euromed…). Tout passe par le site de recrutement qui centralise les offres et les candidatures spontanées. De même, si vous cherchez à entrer en contact direct avec un ingénieur maison via les réseaux sociaux (Viadeo, Linkedin, Twitter), il vous renverra sans doute sur le site. Il pourra toutefois vous distiller de précieux conseils pour assurer lors des entretiens de recrutement. Les embauches sont ensuite effectuées par chaque business unit en fonction de ses besoins.
Astuce pour se démarquer et se faire repérer : participer aux Trophées Performance. Les étudiants de dernière année (masters d'université ou grandes écoles) sont invités à soutenir leur mémoire de fin d’études sur une problématique proche de celles du groupe devant un jury “made in Veolia”. Clôture des candidatures fin juin et soutenance en octobre. “C’est sans doute l'une des clés d’entrée. À coup sûr une façon de valoriser sa personnalité, son profil, son cursus, son école et de rencontrer des collaborateurs de Veolia”, détaille Brigitte Durand, responsable des relations avec les écoles. Les lauréats remportent un voyage dans une ville où les préoccupations environnementales sont cruciales (Mumbai, Sao Paulo…). Certains ont pu être ensuite embauchés. D’autres se sont constitués un début de réseau et inscrivent même le Trophée dans leur CV !

brigitte durand veolia
Brigitte Durand, responsable des relations avec les écoles : "Participer aux Trophées Performance est sans doute l'une des clés d’entrée." // © Photo fournie par le témoin

S'investir dans une association étudiante

Autre initiative intéressante pour placer ses pions : le Prix de la solidarité étudiante. La Fondation Veolia offre 15.000 € aux 3 meilleurs projets d’associations étudiantes. Une cinquantaine sont en concurrence cette année, dans les 3 secteurs couverts (insertion, environnement, solidarité). “L’étudiant choisit un parrain qui est un collaborateur du groupe. Au delà du financement, c'est bien de mécénat de compétences qu'il s'agit, car il est là pour l’épauler et le conseiller”, note Brigitte Durand.
Ceux qui ont réussi à braver toutes les étapes suivent ensuite un programme d’intégration. Sur 3 jours et demi, ils rencontrent la totalité du comité exécutif. L’occasion de cultiver son réseau pour évoluer en interne. En 2010, 16.000 personnes ont changé de fonction ou de région. De quoi éviter de se fossiliser…


> Postuler chez Veolia

Sommaire du dossier
Retour au dossier Être embauché chez Google : pour “happy few” seulement EADS : un rêve à la portée des ingénieurs multilingues EDF : les filles, postulez ! Entrer à Canal+ : originalité exigée Postuler chez L’Oréal : pourquoi ne le vaudriez-vous pas ? Le recrutement chez Veolia : la prime aux qualités humaines Entrer chez LVMH : être en phase avec les valeurs de la marque