"Supprimer le redoublement" : une recommandation de la Cour des comptes

Par Sophie de Tarlé, publié le 12 May 2012
2 min

La Cour des comptes publie un rapport* qui fustige le système éducatif français et en particulier la mauvaise organisation de l’Education nationale qui pèse sur les résultats, et notamment le redoublement, couteux et inefficace. 

Il faut supprimer le redoublement. C’est l’une des recommandations de la Cour des comptes dans un rapport accablant sur notre système éducatif et diffusé mercredi 12 mai 2010. « Notre système scolaire uniforme est inefficace et coûteux, et aggrave les inégalités », affirme le rapport. La France consacre 3,9 % de son PIB à l’école (dans la moyenne des pays de l’OCDE), mais avec des résultats qui se dégradent d’année en année. A la fin de la scolarité obligatoire, 21% des élèves ont du mal à lire. Et c’est pire encore en maths : 72 % des élèves de fin de primaire ne maitrisent pas les acquis attendus.

Aucun redoublement au Japon

 

Une des recommandations de la haute institution est de supprimer le redoublement dont l’inefficacité est avérée et qui se révèle coûteuse (évaluée par le ministère de l’Education nationale à 2 milliards d’euros). Le rapport rappelle qu’il s’agit d’une spécificité française et que nous avons le taux de redoublement le plus élevé des pays développés. Durant l’enquête Pisa menée par l’OCDE en 2003, 40 % des élèves de 15 ans étaient en retard. Alors qu’un tel retard était quasi nul au Japon, au Royaume Uni et dans les pays nordiques ! Un taux d’autant plus inquiétant que les redoublants restent ensuite parmi les plus faibles et sont plus facilement orientés après la 3ème en filière professionnelle. Considéré par beaucoup comme un outil de lutte contre l’échec scolaire, le redoublement serait au contraire un facteur largement aggravant. 

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road