1. Débuter comme manager : le kit de survie
Coaching

Débuter comme manager : le kit de survie

Envoyer cet article à un ami
Sachez repérer vos qualités pour devenir un bon manager. // © Phovoir
Sachez repérer vos qualités pour devenir un bon manager. // © Phovoir

Vous voilà propulsé "manageuse" ou "manager". Une bonne nouvelle ! Si ce n’est que diriger une équipe, pour vous, c’est un peu l’inconnu. Voici de quoi bien appréhender ces nouvelles fonctions et incarner, sereinement et sûrement, un boss confiant et efficace.

À la sortie d'une grande école ou après quelques années d'expérience professionnelle, vous devenez "manager". Quel est votre rôle ? Votre place ? Qu'attend-on de vous ? Quelle attitude adopter ? Que pouvez-vous apprendre des "erreurs de débutant" ? Conseils et éclairages pour viser le meilleur en évitant le pire.

"Trop arrogant, distant, trop sûr de lui"

Tels sont les principaux défauts du manager qui débute selon Isabelle Barth, directrice de l'École de management de Strasbourg. "Souvent le jeune manager part avec le souci de faire autorité, avec l'image du chef à l'ancienne, dont le rôle se limite à organiser et prendre des décisions", complète Catherine Bétourné, directrice pédagogique de Docendi, entreprise proposant notamment des formations pour les jeunes managers.

Pas de portrait-type du bon manager

Si "être manager" est un vrai métier, c'est à vous de trouver votre manière de le devenir, en repérant vos qualités pour vous y appuyer. S'agit-il de votre vision et de vos qualités stratégiques ? De votre capacité à communiquer ? De votre talent pour cultiver le potentiel de vos collaborateurs, les motiver et les faire monter en compétences ? De votre performance ? Il faut un peu de tout cela pour faire un bon manager, mais si vous examinez de près les grands patrons du CAC 40 - ou des managers que vous avez croisés dans votre vie professionnelle - vous constaterez qu'ils peuvent être plus ou moins compétents dans chacun de ces différents domaines.

La directrice de l'EM Strasbourg aime comparer le rôle du manager à celui du chef d'orchestre "qui met la musique et tous les instruments en avant, en étant capable de poser la baguette sans que la musique ne s'arrête". Mais, vous l'aurez bien compris, "orchestrer" ne signifie pas "mener à la baguette". Tout un programme, qui nécessite de n'aller ni trop vite, ni trop lentement…

Découvrez comment être un manager au top dans ce dossier


undefinedDevenir manager : les bons réflexes

Vous faites vos premiers pas comme manager ? Pour prendre vos marques à vos nouvelles fonctions, il va falloir comprendre les process déjà en place au sein de vos équipes. Objectif : évaluer ce qui fonctionne bien et identifier les éventuels blocages ou points à améliorer.
fleche-rouge "Vous devez détecter les codes implicites de l'entreprise"

 

 

undefinedNouveau manager : comment trouver votre place

Quand on débute dans le management, on a souvent peur de ne pas avoir d'autorité. L'erreur la plus courante est d'afficher d'un coup une arrogance et une distance avec vos collègues d'hier.
fleche-rouge "Construisez la bonne distance avec votre équipe"

 

 

undefinedManager débutant, le succès de votre équipe est aussi le vôtre

Pour manager, "il faut savoir servir, faire avancer les autres en n'étant pas forcément en avant. Cela suppose d'accepter de se réaliser dans la réalisation des autres", résume Isabelle Barth, directrice de l'École de management de Strasbourg.
fleche-rouge "Accepter de passer du 'faire' au 'faire-faire'"

 

 

undefinedDébuter comme manageuse : le témoignage de Dié Dabo, 29 ans, chef comptable chez Brother

Dié Dabo, 29 ans, est chef comptable chez Brother depuis un an. À la tête d’un service de cinq personnes, elle semble avoir trouvé sa place et la bonne distance avec ses anciens collègues.
fleche-rouge "J'ai rapidement eu un rôle un peu leader"

 

 

Êtes-vous sûr de vouloir manager ?
"On peut devenir manager sans se poser deux questions pourtant essentielles : en suis-je capable ? Est-ce ce que je veux faire ?", prévient Isabelle Barth. Pour la directrice de l'EM Strasbourg, la dimension managériale est tellement survalorisée, qu'elle peut sembler être la seule voie pour évoluer dans l'entreprise. C'est dommageable, car si c'est uniquement pour grimper dans la hiérarchie que vous avez accepté ce rôle, vous risquez fort de ne pas vous sentir à l'aise dans votre nouveau costume de chef d'orchestre.

Rassurez-vous ! Vous n'êtes pas condamné à manager toute votre vie. Vous pouvez revenir à des fonctions de leader, si vous constatez qu'elles correspondent mieux à ce que vous avez envie de faire. De plus, sachez que le plus gros salaire de l'entreprise n'est pas forcément celui de la personne située tout en haut de l'organigramme.

Sommaire du dossier
Devenir manager : les premiers bons réflexes Nouveau manager : comment trouver votre place Manager débutant, le succès de votre équipe est aussi le vôtre Débuter comme manageuse : le témoignage de Dié Dabo, chef comptable chez Brother