1. Diplômé depuis 6 mois et toujours pas de travail ? Nos pistes pour rebondir
Coaching

Diplômé depuis 6 mois et toujours pas de travail ? Nos pistes pour rebondir

Envoyer cet article à un ami

Rien n’y fait : malgré vos recherches depuis la fin de votre formation, pas l’ombre d’une piste sérieuse d’emploi ne se profile. Pour éviter de creuser un “trou” dans votre CV, vous envisagez d’occuper un job alimentaire, de refaire des stages, de reprendre vos études, voire de partir à l’étranger. Des experts en ressources humaines vous donnent leur avis sur ces stratégies antichômage. Attention, si certaines sont appréciées et pourront doper votre “employabilité”, d’autres comportent une part de risques…

"Le marché de l’emploi est une jungle." Un refrain que vous êtes peut-être fatigué d’entendre depuis la fin de votre formation...

Pourtant, il illustre bien les conditions d’insertion de beaucoup de jeunes diplômés : la durée moyenne de recherche du premier emploi dépasse 5 mois*. Pire, plus de 40 % d’entre eux n’occupaient toujours pas d’emploi un an après leur diplôme, en septembre 2011.


Éviter un trou sur le CV

 
Si cette durée moyenne d'accès à un emploi peut bien sûr varier selon les secteurs (le marché de l’emploi est par exemple moins tendu dans l’informatique que dans la communication), les recruteurs s’accordent sur un point : au-delà de 6 mois de recherche sans piste solide, il faut commencer à s’inquiéter, et réagir.

"L’essentiel est de garder un CV attractif, insiste Vincent Gailhaguet, directeur du développement RH de GrDF. Un trou de plus de 6 mois sur le CV deviendra très difficile à justifier auprès des recruteurs."


Se remettre en question


À ce stade, analysez les remarques que vous avez pu avoir de la part des recruteurs rencontrés lors de vos démarches. Demandez-vous ce qui fait défaut à votre parcours. Et comment doper votre employabilité. Une expérience supplémentaire en entreprise ? Une compétence en plus ? Une meilleure maîtrise de l’anglais ?

Une fois ce diagnostic établi, lancez votre opération "antichômage". De quelques semaines à 1 an au maximum. En gardant toujours cette question à l’esprit : "En quoi est-ce un atout supplémentaire pour mes prochaines candidatures ?" À vous de jouer !

*Enquête "Un an après : parcours de jeunes diplômés en 2010", AFIJ (Association pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes diplômés), septembre 2011.
Sommaire du dossier
Jeunes diplômés : stratégie antichômage n° 1 : un job d’attente ou un stage Jeunes diplômés : stratégie antichômage n° 2 : une reprise d'études Jeunes diplômés : stratégie antichômage n° 3 : un séjour à l’étranger