Stage étudiant : envoyer sa candidature

Par Myriam Greuter , publié le 21 Mai 2013
8 min

Lorsqu’on vous demande d’envoyer un dossier de candidature, c’est-à-dire un CV et une lettre de motivation, il est très important de pouvoir le faire immédiatement. Voici quelques règles pratiques pour rédiger un bon dossier, extraites de Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage, Myriam Greuter, aux éditions l’Etudiant.

Rédiger mémoire rapport stageEnvoyer votre candidature très rapidement à l’entreprise que vous avez sélectionnée et contactée par téléphone prouve votre motivation et ça ne laisse pas le temps au responsable des stages de vous oublier. Vous devez donc avoir déjà préparé une lettre de motivation type et plusieurs exemplaires de votre CV.

Une fois le téléphone raccroché, vous n’aurez plus qu’à recopier votre lettre de motivation en la personnalisant, à y joindre votre CV et à envoyer le tout à l’entreprise souhaitée.


Recherche de stage : le CV

 

Vous le savez, le CV tient sur une page. Il est réalisé sur traitement de texte, avec un caractère à empattement type Times ou New York pour le texte, et si nécessaire un caractère bâton type Arial ou Helvetica pour les titres. Le corps de la police (la taille des caractères) doit être moyen, en général de 12. Imprimez votre CV sur un papier de bonne qualité, bien blanc et suffisamment épais (au moins 80 g) – le même que pour la lettre de motivation.

Vous pouvez éventuellement réaliser votre CV dans un magasin spécialisé, mais pensez aussi au Web : de nombreux sites Internet permettent de visualiser des modèles de CV en ligne (certains proposent même, moyennant finances, un accompagnement personnalisé).

Votre CV doit être agréable à lire

Concrètement, cela signifie qu’il faut séparer votre CV en trois ou quatre paragraphes. Un découpage classique : formation, expériences professionnelles, langues et activités annexes. Évitez les traits de séparation entre les rubriques : taper les titres des paragraphes en gras suffit amplement. Sautez une ligne sous chaque titre et deux lignes entre les rubriques.

Indiquez votre niveau en langues

Si vous pratiquez plusieurs langues étrangères, elles peuvent constituer une rubrique séparée. Sinon, mentionnez-les en même temps que votre formation. Pour indiquer votre niveau, référez-vous à l’échelle la plus usuelle : par ordre décroissant, « bilingue », « courant », « bon niveau », « lu, écrit, parlé », « notions ». Ou mentionnez votre niveau scolaire : « niveau terminale », « étudié quatre ans au lycée ». Dans tous les cas, n’oubliez pas vos séjours à l’étranger.

Isolez clairement les dates

Pour les deux premières parties (formation et expériences professionnelles), notez les dates de préférence à gauche. Indiquez sur la première ligne votre expérience ou votre diplôme le plus récent, puis remontez dans le temps en respectant la chronologie – mais pas plus loin que le baccalauréat cependant.

Si vous n’avez pas changé de filière, inutile d’indiquer toutes les étapes de votre cursus (première année de licence de lettres modernes, deuxième année de licence de lettres modernes, troisième année de licence de lettres modernes, première année de master de lettres modernes…). Ne mentionnez que le diplôme le plus élevé.

Si vous avez suivi une année de cours mais raté l’examen, il existe une formule toute faite – et bien pratique : « niveau baccalauréat/niveau deuxième année de licence… ».

Pour être court et clair, utilisez les phrases nominales. Exemple : « Juin à septembre 2011 : stage chez XYZ (vente de mobilier de bureau). Assistant au service export. Suivi des agences franchisées en Espagne. »

Sélectionnez vos expériences utiles

Si vous avez effectué plusieurs jobs d’été, ne citez que les expériences intéressantes ou pouvant être appréciées par le recruteur. Indiquer que vous avez fait la plonge dans un restaurant n’est a priori pas très utile, sauf si vous avez occupé ce poste à l’étranger : dans ce cas, cela peut, au choix, prouver votre débrouillardise, ou venir confirmer votre niveau en langues.

Ne pas tout dire dans son CV permet enfin de sélectionner les éléments cohérents entre eux, et de garder des réserves pour l’entretien. Encore une fois, le CV est une vitrine : n’omettez pas les points qui vous rendent intéressant pour l’entreprise, mais ne l’obligez pas à faire le tour du magasin.


Recherche de stage : la lettre de motivation

La lettre de motivation compte entre huit et quinze lignes seulement. Elle s’organise en trois paragraphes :

• l’introduction et l’exposé de vos motivations ;

• la mise en valeur de vos compétences ;

• la conclusion.

Sautez au moins une ligne entre chaque paragraphe, de manière à équilibrer le texte sur la page. N’oubliez pas les retraits en début de paragraphe et les marges à gauche et à droite.

Commencez par un brouillon

Au brouillon, notez rapidement les éléments de votre argumentation. Organisez-les par grands thèmes. Ne gardez que ce qui peut vous valoriser auprès de l’entreprise à laquelle vous adressez votre demande. Ordonnez vos idées : certaines sont accessoires, elles viendront après un élément majeur pour le renforcer. Par exemple, un étudiant en informatique évoquera d’abord sa formation et ses expériences dans le domaine, avant de mentionner sa passion pour Internet.

Pour un premier stage, vous n’avez pas encore d’expérience, mais il faut bien commencer un jour. Mettez donc en avant votre capacité d’adaptation et votre souplesse. Vous pouvez avoir des envies : si tel poste vous intéresse plus qu’un autre, dites-le. Mais montrez votre bonne volonté : « Je serais cependant très heureux de pouvoir vous être utile dans un autre service, en fonction de vos besoins. »

Ça peut avoir l’air bête, mais utilisez un stylo en bon état, bleu ou noir. Évitez également d’écrire des lettres à la chaîne ou dans un moment de fatigue : le relâchement de votre écriture serait visible.

Fuyez le jargon

Surtout, ne recopiez pas les brochures de votre établissement : le jargon ne sert à rien. L’élégance du propos se voit avant tout dans la syntaxe et la concision.

C’est le jargon qui vous rend maladroit. Ne dites pas : « Je vous propose de mettre en œuvre pendant toute l’année universitaire une amélioration significative d’un aspect de la gestion de votre entreprise. Cette mission en alternance correspond à un besoin structurel ou conjoncturel de votre entreprise. » Mais dites plutôt : « Je vous propose d’améliorer de manière significative un aspect de la gestion de votre entreprise, tout au long de l’année universitaire. Cette mission en alternance peut répondre à un besoin structurel ou conjoncturel de votre entreprise. »

N’essayez pas d’écrire « bien », mais d’écrire clairement.

Faites des phrases claires et dynamiques

Pour faire des phrases claires et dynamiques, plusieurs conseils.

Détachez des propositions en tête de phrase (par exemple : « Suite à notre entretien téléphonique, je vous envoie comme convenu mon CV… » et non : « Cette lettre fait suite à notre appel téléphonique. Je vous envoie mon CV »).

• Ayez la volonté d’aller à l’essentiel en un minimum de mots (jamais plus de vingt par phrase).

• Ne séparez pas le sujet du verbe, un verbe de son complément.

• Mettez les parenthèses en fin de phrase.

• Ne soyez pas trop timide dans vos propos : sans vous transformer en jeune loup, sachez tourner vos phrases en utilisant des verbes d’action. Par exemple, ne dites pas : « On m’a chargé de telle responsabilité » ou « Cela m’a permis d’acquérir… », mais « J’ai été responsable de » ou « J’ai ainsi acquis… ».

Précisez vos dates de disponibilité

Indiquez absolument les dates auxquelles vous êtes disponible, mais en donnant toujours une fourchette assez large, ou en n’indiquant que le moment de votre éventuelle arrivée : ne dites pas « Je suis libre du 1er juillet au 1er août », mais « Je suis libre à partir du 1er juillet. »

Sachez-le enfin, les entreprises­ préfèrent les stages longs (deux, trois mois minimum) : le stagiaire est en effet opérationnel au bout d’un mois.

Avant de poster votre lettre, posez-vous deux questions : « Cette lettre pourrait-elle être envoyée à une autre entreprise ? » et « Pourrait-elle avoir été écrite par un autre que moi ? ». Si vous répondez non aux deux questions, c’est que votre lettre de motivation est suffisamment personnalisée, et que vous pouvez maintenant l’envoyer.


Recherche de stage : suivre ses candidatures

Indiquez sur votre liste des entreprises auxquelles vous adressez une candidature la date à laquelle vous avez envoyé votre CV et votre lettre de motivation. À moins que l’on ne vous ait précisé que les candidatures seraient examinées à une date ultérieure, rappelez environ dix jours plus tard, pour savoir où en est votre dossier.

Toutes les entreprises ne prennent pas la peine de préciser que la demande a été rejetée : mieux vaut savoir que vous devez abandonner une piste, et vous consacrer à une autre. Notez les réponses, la date et le motif du refus.

Lorsque vous aurez reçu une réponse positive, ne faites pas le timide et contactez immédiatement l’entreprise : là encore, le tout est de montrer sa motivation et sa ténacité. « J’ai rappelé la société à la minute où j’ai reçu leur réponse », raconte Juliette, qui a séduit l’entreprise par sa persévérance.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !