Génération Y - Témoignage - Élisa : "Facebook pour les amis, Twitter et LinkedIn pour le boulot"

Par Julia Zimmerlich, publié le 03 Mars 2010
2 min

Vous êtes nés entre la fin des années 70 et le milieu des années 90 ? Alors vous faites partie de la génération Y. Moins riches mais plus diplômés, vous êtes aussi moins indépendants mais plus autonomes, moins collectifs mais plus interconnectés, moins intéressés par les partis politiques mais plus mus par le désir d’être utiles socialement… Portrait de votre génération qui ne manque pas d’atouts pour affronter la crise.

Génération Y - Élisa Rabaté - 28 ansÉlisa Rabaté, 28 ans, créatrice de l’entreprise Email DEM

"Je ne dissocie pas le virtuel du monde normal", prévient d’emblée Élisa Rabaté, 28 ans, adepte de Facebook, Twitter et Linkedln. Diplômée de l’ESIT (École supérieure d’interprètes et de traducteurs), sa carrière internationale la mène de Bombay à Barcelone. Ses amis sont grecs, canadiens, indiens, anglais… Pour garder le contact, elle prend soin de "sa communauté Facebook". Un journal de bord où elle raconte sa vie et suis avec attention celle des autres.

Pas question qu’un recruteur ait accès à ses infos perso


Son profil est réservé à ses seuls contacts : "Les entreprises nous googlelisent tout le temps. Il est hors de question qu’un recruteur ait accès à mes informations personnelles." Twitter et LinkedIn, "c’est pour le boulot". Spécialisée dans les activités de marketing en ligne, Élisa a créé sa start-up il y a moins d’un an : Email DEM, "un outil de création de mailing pour les entreprises". Pour faire du buzz sur son projet, elle "twitte" et avant de monter son entreprise, elle a développé son réseau professionnel sur LinkedIn. Son secret ? "Un profil bien renseigné : des expériences détaillées, un CV en plusieurs langues et des recommandations d’anciens collègues de travail." Un bon moyen de décrocher des entretiens, car "nombre d’entreprises ne publient plus leurs offres d’emploi et chassent les profils intéressants sur le Net". Autre astuce, multiplier les groupes LinkedIn en lien avec son secteur d’activité : "J’ai régulièrement des réunions avec ces groupes. J’agrandis à chaque fois mon réseau. C’est sans fin !"

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !