"On fait de l'animation par conviction, pas pour l'argent..."

Par Frédérique Letourneux, mis à jour le 03 Mars 2016
2 min

Andy, 18 ans, a passé son stage d'approfondissement au Maroc.

"J'ai passé mon stage de base à Clermont-Ferrand, puis mon stage pratique avec des 3-4 ans. Au début, je voulais faire une spécialité "découverte de la haute montagne et activités kayak", mais le prix de la formation m'a découragé. Surtout que pour 670 €, les CEMÉA (centres d'entraînement aux méthodes d'éducation actives)  de Picardie proposaient un stage au Maroc, frais de transport compris. Ça valait vraiment le coup !

Nous nous sommes retrouvés au fin fond de la campagne marocaine, à 6 heures de bus de Marrakech. La première activité a été d'aller faire du troc auprès de la population avec un seul bout d'élastique. Certains sont revenus avec des kilos d'orange, d'autres encore avec un casque audio.

Nous avons pris conscience que quand on est à l'étranger avec des enfants, il faut davantage faire face à toute une série d'imprévus, encore plus qu'en France. Surtout quand on ne maîtrise pas la langue. Au Maroc, les différences culturelles étaient particulièrement fortes. Imaginez un groupe de jeunes blancs, dont 15 filles, débarquant au souk ! Nous avons très vite été repérés et amenés à entrer en contact avec la population.

J'ai adoré cette expérience. Mais pour cet été comme je dois gagner de l'argent j'ai trouvé un boulot payé au SMIC... Car il faut bien reconnaître qu'on fait de l'animation par conviction, pas pour l'argent. 18€ pour des journées de 15h, ce n'est pas cher payé !"

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !