Concours Lépine 2009 : Léo, une invention conçue à l'Ecole des Mines d'Alès

Par Séverine Tavennec, publié le 25 Mai 2009
2 min

Nom de code : Léo ou un système novateur de visio assistance conçu par deux jeunes entrepreneurs, Fabrice Guiraud et Jérémy Marron, au sein du Laboratoire de génie informatique et de productique de l’Ecole des mines d’Alès (EMA). Cette invention s’est ainsi distinguée lors du concours Lépine en décrochant le Prix du Premier Ministre 2009.

Un écran tactile sans souris et sans clavier


Léo est en fait le "petit frère" de Magui, lauréate au concours Lépine 2008, du Prix du Président de la République. Cet outil de communication créé par Simplistay, la jeune entreprise de Fabrice Guiraud, avait donc déjà fait l’unanimité l’année dernière. Adapté aux seniors, à mobilité réduite ou atteintes de la maladie de Parkinson, Magui dotait les ordinateurs d’un écran tactile fonctionnant sans souris, sans clavier et sans unité centrale et en guidant les utilisateurs dans leurs diverses opérations.

Léo complète l’offre de Magui


Le tout jeune Léo est aujourd’hui un dérivé de Magui dont il complète l’offre de services. Développé avec des professionnels de la santé (médecins, kinésithérapeutes, ergothérapeutes), il permet notamment aux seniors de téléphoner, d’envoyer des courriers à leurs proches, de découvrir leurs photos… grâce à ce logiciel de synthèse vocale. Il est désormais prêt à équiper les établissements de santé en France.

Les compétences des élèves ingénieurs de l’EMA


La société Simplistay prépare une levée de fond pour lancer la commercialisation à l’échelle nationale. A 25 ans, Fabrice Guiraud, son jeune chef d’entreprise a été soutenu par Innov’up (structure de formation et d’accompagnement à la création et au développement d’entreprise innovante) dés la phase d’incubation à l’Ecole des mines d’Alès. Il a ainsi bénéficié des compétences des élèves ingénieurs et des moyens techniques de l’Ecole des mines d’Alès et de ses laboratoires pour concrétiser son projet.

Léo risque donc de faire du bruit. Nous voulions saluer cette belle invention qui met notamment en lumière l’apport important des trois centres de recherche de l’Ecole des mines d’Alès qui permettent aux porteurs de projets de créer physiquement leurs produits.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !