1. Jobs, Stages, Emploi
  2. Emploi : Nos conseils
  3. L’intérim quand on est jeune diplômé : 7 bonnes raisons d’y penser
  4. L’intérim quand on est jeune diplômé : pour gagner plus, surtout dans les secteurs demandés
Boîte à outils

L’intérim quand on est jeune diplômé : pour gagner plus, surtout dans les secteurs demandés

Envoyer cet article à un ami

Lors d'une mission intérimaire, si vous remplacez un salarié de l'entreprise le temps d'un congé maladie, par exemple, vous serez payé plus que lui ! Vous percevrez son salaire, auquel s'ajoute un bonus de 21 %. Soit 11 % d'indemnités de fin de mission et 10 % de congés payés. C'est le prix de la flexibilité de l'intérimaire. Et de sa précarité... laquelle peut être toute relative si vous travaillez dans un secteur qui vous permet d'enchaîner les missions.

Soudeur intérim
Parmi les métiers très demandés et pour lesquels les agences intérim manquent de candidats, celui de soudeur. // © Randstad


Foncez si vous cherchez dans le secteur médical et le BTP
  

Dans les professions très demandées, certains refusent même des CDI pour rester en intérim. Le groupe Randstad France a d'ailleurs listé une cinquantaine de métiers dits "pénuriques" pour lesquels il couvre moins de 40 % de ses besoins. Adecco confirme que dans ces métiers, les professionnels sont ultra demandés et jamais à court de mission.

C'est particulièrement vrai dans le secteur médical. Les infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de puériculture dont les salaires sont généralement bas, ont ainsi l'occasion de gagner plus en travaillant en intérim. Le BTP est également concerné.Un soudeur, ayant toutes les habilitations pour travailler dans le nucléaire, peut gagner jusqu'à 2.000 € par semaine en intérim. Dans ce secteur, les agences manquent de grutiers, de coffreurs, de plombiers chauffagistes, mais aussi de chefs de travaux, de chefs de chantier ou encore de conducteurs de travaux.


Très demandés aussi les ingénieurs NTIC spécialisés dans la programmation

Dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication, les ingénieurs à l'aise dans la programmation sont très recherchés. "En ce moment, les entreprises sont particulièrement demandeuses de gens qui maîtrisent l'environnement SAP – un système de gestion intégré, sorte de logiciel global utilisé par les grandes entreprises et permettant de gérer les commandes, la comptabilité, les messageries... ", détaille Étienne Paris, directeur du Bureau Experts, une filiale du groupe Adecco, dédiée à l'intérim des cadres. Pour ce type de profil, les missions sont plutôt longues, autour de six mois. Et les ingénieurs n'attendent pas longtemps avant de repartir sur un nouveau projet. La loi de l'offre et de la demande...

Pour aller plus loin : Jeunes diplômés, 7 dispositifs qui facilitent votre insertion pro / Débuter grâce à l'intérim : bon plan ou pénalisant ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’intérim quand on est jeune diplômé : pour mettre un pied dans l’emploi L’intérim quand on est jeune diplômé : pour affiner son projet professionnel L’intérim quand on est jeune diplômé : pour augmenter ses chances de décrocher un CDI L’intérim quand on est jeune diplômé : pour étoffer son CV L’intérim quand on est jeune diplômé : pour gagner plus, surtout dans les secteurs demandés L’intérim quand on est jeune diplômé : pour gérer son emploi du temps L’intérim quand on est jeune diplômé : pour ne pas souffrir d’une mauvaise ambiance de travail