Quel type de stages faut-il privilégier ?

Par Guillaume Cauchois, publié le 05 Mai 2009
3 min

Des étudiants d’écoles d’ingénieurs qui voient leur indemnisation de stage réduite de moitié par leur entreprise d’accueil, un géant de l’industrie ; une jeune rédactrice en chef d’un célèbre magazine féminin remerciée alors qu’elle était sous convention de stage… la tempête financière touche aussi les stagiaires ! Le point sur l’impact de la crise sur les stages, avec l’expertise de recruteurs et de chargés des relations entreprises d’écoles et d’universités.

Stop aux stages "machines à café ou photocopies" ! Ce qui compte le plus, c’est le contenu. "Il n’y a pas qu’un seul cas de figure. Cependant, ces premières expériences professionnelles ne doivent pas être choisies par hasard. Il vaut mieux accepter des missions à forte responsabilité car elles complètent bien les cursus pédagogiques", signale Philippe Vidal, directeur de Vidal Associates, cabinet de conseil en ressources humaines . "Qui dit stage long, ne dit pas forcément tâches répétitives. Cela doit permettre d’apprendre à gérer le stress, et appréhender tous les aspects humains de la vie en entreprise."

Chercher les responsabilités pour progresser


Camille, future diplômée de l’EM Lyon, vient tout juste d’achever son stage de fin d’études. La jeune Bordelaise de 24 ans a passé six mois au sein du département marketing d’Ubisoft, société de développement et de distribution de jeux vidéo. Elle travaillait sur les stratégies de communication des entreprises concurrentes. Même sans embauche à la clé, ce stage reste un choix judicieux. "J’ai la sensation d’avoir progressé sur ma connaissance du secteur et sur mon job. Mes tâches étaient suffisamment récurrentes pour prendre confiance au fur et à mesure. Et dans le même temps, j’ai eu des responsabilités car j’ai mené des études de façon autonome et je les ai présentées à différents interlocuteurs et services. Grâce à ce stage, j’ai appris à avoir une vision globale." Forte des ces acquis, il lui restera à savoir les vendre auprès de futurs employeurs…

Attention aux "emplois déguisés"


Des responsabilités oui, le remplacement d’un salarié, non ! Nombre d’entreprises sont tentées de réduire leurs coûts en utilisant des stagiaires pour éviter d’embaucher. Une tentation dénoncée depuis des années par Génération précaire. Le 18 avril 2009, le collectif a d’ailleurs encore organisé, à Paris, un happening dans un magasin Darty et dans une boutique de prêt-à-porter de luxe Céline. "Dans les deux cas, nous contestons la substitution d’emplois par des offres de stages allant jusqu’à un an, s’insurge Guillaume, l’un des porte-parole du mouvement créé en 2005. Ce phénomène concerne toutes les branches et tous les types de structures : les grandes entreprises, les cabinets d’architecte, l’administration…Notre action est une piqûre de rappel." Un tel risque peut être difficile à évaluer avant de mettre un pied dans l’entreprise…Limitez-le au maximum en définissant, avec l’aide de votre établissement, le plus précisément possible, les missions qui seront les vôtres.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !