1. Marchés internationaux de capitaux : au cœur de l’actualité financière
Interview

Marchés internationaux de capitaux : au cœur de l’actualité financière

Envoyer cet article à un ami
Hervé Ekué, avocat associé d'Allen & Overy LLP // © HE
Hervé Ekué, avocat associé d'Allen & Overy LLP // © HE

À quoi vous attendre si vous vous envisagez de travailler dans le secteur juridique des marchés internationaux de capitaux ? Explications d'Hervé Ekué, avocat associé d'Allen & Overy LLP.

Avocat au Barreau de Paris depuis 1999, Hervé Ekué est titulaire d'un DESS banques et finances (Paris 5, 1996) et d'une maîtrise de droit des affaires (Paris 5, 1995).

En tant qu'avocats du département International Capital Markets, nous sommes des spécialistes du droit financier. Nous intervenons comme conseils dans les dossiers relatifs aux financements obligataires et financements structurés, aux produits dérivés et aux fonds d'investissement. Nous sommes également sollicités sur les aspects réglementaires complexes en droit bancaire et financier.

Nous devons accompagner nos clients dans un environnement réglementaire de plus en plus complexe. La crise financière a entraîné une réglementation plus exigeante pour les principaux acteurs que sont les établissements de crédit, les entreprises d'investissement, les gérants de fonds et les entreprises d'assurance. Les réglementations qui encadrent ces acteurs les soumettent à des contraintes plus importantes qu'autrefois. On peut citer le règlement EMIR qui impose le clearing des produits dérivés, la directive CRD4 et son règlement d'application qui augmentent significativement les exigences prudentielles applicables aux établissements de crédit et aux entreprises d'investissement, ou encore la directive AIFM sur les gestionnaires de fonds d'investissement alternatifs.

Une activité riche et complexe


Les dossiers types comprennent la structuration, négociation et rédaction de la documentation relative à des émissions obligataires ou des opérations de produits dérivés par exemple, une opération de couverture de taux ou dérivés portant sur des actions cotées. Nous participons également à la création de fonds d'investissement.

Nous avons récemment conseillé une entreprise du CAC 40 ayant une activité très internationale, pour la structuration et rédaction de contrats de produits dérivés lui permettant de couvrir son risque de change. En effet, cette société vend ses produits dans de nombreuses devises et doit gérer le risque lié à la variation des cours des devises.

Les nouvelles réglementations imposent aussi des exigences plus lourdes sur les établissements financiers en matière de fonds propres. Cela a pour conséquence une désintermédiation bancaire, à savoir que les banques prêtent moins aux entreprises et collectivités publiques. Ce phénomène dit de "shadow banking" a entraîné le développement d'un accès direct de certains emprunteurs aux marchés de capitaux. Ainsi, ces derniers mois, nous avons conseillé plusieurs établissements financiers qui intervenaient comme agents placeurs dans le cadre d'émissions obligataires réalisées par des collectivités locales françaises. Ces collectivités diversifient leurs sources de financement en empruntant directement sur les marchés de capitaux via des émissions obligataires.

Nous sommes également intervenus récemment en tant qu'agents placeurs d'un syndicat de banques dans le cadre d'une émission obligataire de plusieurs milliards d'euros réalisée par une entreprise du CAC 40. Cette émission avait le label “vert” (“green bond”), l'émetteur s'étant engagé à investir le montant de souscription dans des activités écologiques.

Avoir des bases solides

Ce métier exige beaucoup de rigueur, de solides bases juridiques : droit civil, droit des sûretés, droit des procédures collectives et droit bancaire et financier. Il exige également une capacité à travailler en équipe, des connaissances en matière financière et, bien sûr, un bon niveau d'anglais. Notre équipe est pluridisciplinaire et conseille depuis Paris en droit français, droit anglais et droit de l'État de New York.

Un jeune diplômé qui nous rejoint travaillera principalement sur les recherches juridiques, la rédaction de contrats et de prospectus. Il sera progressivement impliqué dans la structuration des opérations. Les jeunes collaborateurs sont amenés à travailler dans plusieurs matières et se spécialisent uniquement au bout de plusieurs années. Cette approche permet d'avoir des bases solides dans plusieurs matières et de progresser dans sa carrière. Avec l'ancienneté naît la capacité de gérer des dossiers plus complexes et davantage diversifiés, tâches quotidiennes des plus expérimentés du cabinet que sont les counsels et associés.

En bref
Avantages
• Des dossiers techniques au cœur de l'actualité des grandes entreprises et sociétés financières.
• Un travail d'équipe dynamique et très international.

Contraintes
• Une grande rigueur et forte implication personnelle.
• Le caractère imprévisible des dossiers.

Pour aller plus loin : Les études de droit en questions / Débuter dans le droit : de jeunes professionnels témoignent / Secteur juridique : ce que veulent les recruteurs / Les conseils de professionnels du secteur juridique / Restructurations et procédures collectives : empathie et esprit commando