Mémoire, rapport de stage : comment prendre des notes de lecture en bibliothèque ?

Par Myriam Greuter , publié le 21 Mai 2013
3 min

Il est parfois difficile de ne pas se perdre dans la masse des documents récoltés en bibliothèque en vue de rédiger un mémoire ou un rapport de stage. Pour savoir comment prendre des notes de lecture efficacement, suivez les conseils de Myriam Greuter, extraits de Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage, publié aux éditions l’Etudiant.

Rédiger mémoire rapport stageN’écrivez vos notes que sur le recto de la feuille.

Les premières informations à recopier obligatoirement sont les références de l’ouvrage consulté, telles qu’elles se retrouveront dans la bibliographie.


Recopier les références de l’ouvrage

Selon les cas, il faut donc noter, sans risque d’erreur les éléments suivants :

• Pour un livre : NOM (en majuscule), Prénom, titre de l’ouvrage (en italique), éditeur, lieu d’édition, année de publication.

Pour une contribution à un ouvrage collectif : NOM, Prénom, « Titre de l’article » (entre guillemets), nom de l’ouvrage collectif (en italique), éditeur, lieu et année de publication, pages de début et de fin d’article.

Pour un article de périodique : NOM, Prénom, « Titre de l’article » (entre guillemets), nom du périodique (en italique), date précise, numéro du volume, éditeur, pages de début et de fin d’article.

À côté, notez le nom de la bibliothèque et la cote du document. Il convient bien sûr de relever également les éléments intéressants contenus dans le document. Dans ce domaine, la façon de faire varie beaucoup selon les étudiants.


Annoter les passages sélectionnés

On peut néanmoins dégager une règle de base : on ne doit pas se laisser impressionner par ce qu’on lit. Reprendre intégralement les réflexions d’un spécialiste sans les commenter ni les analyser est une erreur. Les propos d’un auteur n’ont en effet aucune valeur en eux-mêmes. Ils ne doivent servir qu’à alimenter votre propre réflexion et votre futur devoir.

Ainsi, demandez-vous toujours pourquoi vous notez telle ou telle idée : dans quelle partie de votre travail va-t-elle prendre place ? Pour conforter ou infirmer quelle autre hypothèse ?

Un très bon moyen de travailler est de reformuler immédiatement ce que l’on relève, dans l’optique du devoir. La recherche bibliographique et la réflexion ne constituent pas deux moments séparés : l’argumentation personnelle s’élabore et se corrige au fur et à mesure des lectures.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !