1. Mémoire, rapport de stage : l’épreuve de la soutenance
Coaching

Mémoire, rapport de stage : l’épreuve de la soutenance

Envoyer cet article à un ami

Le risque de hors sujet est exclu si vous prenez la peine de construire un plan logique, dans lequel toutes les idées convergent, et si vous vous tenez à cette organisation tout au long de la rédaction.Un remède existe cependant contre le hors sujet : réexaminer les sources. On ne peut en effet pas leur faire dire n’importe quoi ; s’y référer fréquemment permet de recentrer le propos. Les étudiants des disciplines littéraires ont par exemple tout intérêt à citer régulièrement les auteurs qu’ils étudient. 

Comment se déroule la soutenance ? « C'est simple, plaisante Jean-Marc, professeur en DUT : l'étudiant commence par présenter un résumé de son travail, pendant dix à quinze minutes. Le jury en souligne d'abord les points positifs, durant trente à soixante secondes, puis il passe aux critiques (entre une demi-heure et une heure). L'étudiant se défend de son mieux, en essayant de rester poli. »

De quinze à quarante minutes : en général, c'est le temps réellement accordé à l'étudiant pour exposer son travail puis répondre aux questions d'un jury majoritairement composé de professeurs.

Soutenir en octobre

Passer sa soutenance en octobre, c'est une possibilité et parfois même une règle dans certaines disciplines. « Il faut cependant toujours prévoir de soutenir en juin : dès qu'arrive l'été, les bonnes résolutions faiblissent ! », prévient Mariane, professeur de littérature française. « En octobre, on a changé d'année universitaire, ajoute Marie, étudiante en lettres modernes. Ce n'est plus la même chose, ni pour l'étudiant, ni pour le professeur, et souvent la note s'en ressent. »

À moins de savoir dès le début que le sujet choisi est trop important pour être traité pour le mois de juin, il vaut donc mieux garder la possibilité d'une soutenance tardive comme solution de repli en cas de gros retard.
 

DRPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage", par Myriam Greuter.

Sommaire du dossier
Mémoire, rapport de stage : comment se déroule la soutenance ? Mémoire, rapport de stage : les dix règles d’or de la soutenance Mémoire, rapport de stage : comment ne pas se répéter lors de la soutenance ? Mémoire, rapport de stage : de l’intérêt d’une mention