1. Jobs, Stages, Emploi
  2. Emploi : Nos conseils
  3. Mémoire, rapport de stage : l’épreuve de la soutenance
  4. Mémoire, rapport de stage : de l’intérêt d’une mention
Décryptage

Mémoire, rapport de stage : de l’intérêt d’une mention

Envoyer cet article à un ami

Une fois le mémoire ou le rapport de stage soutenu, le plus important est bien sûr la note qui va leur être attribuée, comme l’explique Myriam Greuter, auteure de Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage, publié aux éditions l’Etudiant. Extraits.

« Psychologiquement, quand on a travaillé d'arrache-pied sur un sujet pendant un an, c'est énervant de récolter une note misérable », confie Jean-Marc, enseignant en DUT génie thermique et énergie. On a beau s'être largement émancipé en se confrontant à cet exercice nouveau, on n'en reste pas moins étudiant. L'appréciation des enseignants demeure donc cruciale, sur tous les plans : affectif, scolaire et professionnel.

Décrocher son diplôme

Pragmatiquement, comme l'expliquent deux enseignants de BTS économie sociale et familiale, « une bonne note au rapport de stage permet de compenser une note en dessous de la moyenne dans une autre épreuve », notamment dans les matières générales et théoriques.

À l'université, le mémoire est quant à lui généralement doté d'un très gros coefficient : une bonne note améliore donc considérablement la moyenne pour le diplôme final. Pour la suite de vos études, un travail très apprécié peut aussi vous aider à obtenir une bourse, ou le cas échéant à améliorer votre classement « afin d'entrer par exemple dans une bonne école », souligne Yves, professeur en DUT informatique.

Donner confiance à l'étudiant

La note accordée au rapport est très importante pour la confiance en soi : « Réaliser un bon stage est particulièrement important pour celui qui veut travailler tout de suite. Les élèves prennent à cœur un ratage », explique un responsable des stages de DUT.

Plus largement, « un bon rapport permet de dresser un bilan positif en vue de l'entrée sur le marché du travail », comme le dit Corinne, professeur d'anglais en DUT techniques de commercialisation.

Pour le mémoire aussi, la note est importante : « En dessous d'une mention bien (14 ou plus), c'est peut-être que l'étudiant n'est pas fait pour la recherche », explique Mariane. La porte de certaines filières sélectives, comme la deuxième année de master, se ferme si l'on n'a pas décroché une mention bien ou très bien. L'enjeu du mémoire peut donc être considérable, surtout dans les disciplines de recherche, où il est très difficile de trouver du travail si l'on ne possède pas au minimum un bac+5.

Ouvrir certaines portes

Une mention ou une bonne note peuvent aussi vous conférer du prestige, « pour des stages, pour étudier à l'étranger... Un bon travail donne l'image d'un étudiant sérieux et motivé, responsable et mûr », explique Louis, ancien étudiant. « Une mention ou une bonne note permet de dire ensuite : "J'ai réalisé un stage, j'ai eu telle note" », ajoute Nathalie, étudiante en biologie.

« Un mémoire particulièrement brillant ou novateur peut être remarqué et ouvrir certaines portes, par exemple pour publier des articles », renchérit Jean-Marc.

En somme, le mémoire et le rapport n'ont que très rarement une influence directe sur une éventuelle embauche : en cours de formation, le mémoire joue surtout un rôle pour la poursuite d'études. Le rapport quant à lui n'a pas « d'intérêt physique », explique Olivier, enseignant en BTS maintenance industrielle. « C'est plutôt l'expérience acquise dans les activités qui compte. » Les qualités de l'étudiant et son comportement lors du stage peuvent quant à eux déterminer son éventuelle embauche.

Juger les capacités de l'étudiant

Le rapport permet cependant de « juger ce que l'étudiant est capable de faire en milieu professionnel », comme l'explique Françoise, professeur de biologie et génie sanitaire en DUT. Certes, il ne reflète qu'un aspect de ce qu'on peut demander à un professionnel à un moment de son activité, comme l'explique un autre enseignant.

« Mais il constitue aussi une réflexion sur les compétences acquises et sur celles qui restent à acquérir : il contient donc les pistes de développement personnel futur qu'il faudra explorer », conclut Patrice, professeur en BTS. Le rapport peut également être montré lors d'un futur entretien d'embauche. Il servira enfin à trouver d'autres stages. Une bonne note ou une mention viennent ainsi en récompense du travail fourni et de l'intérêt manifesté, et elles ne peuvent que vous aider dans le futur.

Mentionner son rapport ou son mémoire dans son CV

L'intitulé de votre mémoire mérite de figurer sur votre CV s'il existe un lien avec le poste que vous briguez. Indiquez que vous avez fait un mémoire de lettres modernes sur la littérature érotique chinoise si vous adressez votre candidature à un poste de conseiller culturel ; ce n'est en revanche pas nécessaire si vous voulez devenir responsable des ressources humaines dans une société financière.

La réalisation d'un rapport de stage doit être mentionnée : « Mai 2011 : stage dans la société X. Rédaction d'un rapport noté/d'un rapport sur... »

DRPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage", par Myriam Greuter.

Pour aller plus loin : Soutenance de stage : comment la réussir à coup sûr / Le mémoire de master, mode d’emploi / Mémoire : le choix des sources / Mémoire, rapport de stage : les relations avec le tuteur / Tout pour réussir son mémoire, son rapport de stage

Sommaire du dossier
Retour au dossier Mémoire, rapport de stage : comment se déroule la soutenance ? Mémoire, rapport de stage : les dix règles d’or de la soutenance Mémoire, rapport de stage : comment ne pas se répéter lors de la soutenance ? Mémoire, rapport de stage : de l’intérêt d’une mention