1. Mémoire, rapport de stage : le sommaire et les titres
Coaching

Mémoire, rapport de stage : le sommaire et les titres

Envoyer cet article à un ami

Le sommaire donne une vision synthétique de la pensée de l’auteur et du plan. Il ne contient que les rubriques principales de l’ouvrage, d’où l’importance de bien choisir les titres pour votre mémoire ou rapport de stage, comme l’explique Myriam Greuter dans Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage, publié aux éditions l’Etudiant. Extraits.

Le sommaire est une table des matières abrégée : il figure généralement en tête de l'ouvrage, tandis que la table des matières se place à la fin.

Le sommaire

Le sommaire présente uniquement les parties, chapitres et grandes subdivisions du mémoire ou du rapport de stage, de manière à tenir sur une page aérée (c'est impératif ! choisissez en conséquence le dernier niveau de sous-partie qui y figurera). On trouve exceptionnellement des sommaires de deux pages, qui doivent alors être placées en vis-à-vis.

À la différence de la table des matières, le sommaire ne porte pas les numéros de pages, et ne mentionne pas non plus ce qu'on appelle l'appareil de référence (annexes, tables, index, bibliographie, etc.). Les intitulés des titres doivent être les mêmes dans le sommaire et dans le corps du mémoire ou du rapport.

Sommaires secondaires : en option

Certains chercheurs disposent également des sommaires secondaires en tête de chaque partie ou chapitre, sur la page de titre concernée. Ces sommaires complémentaires détaillent le contenu de la section à venir. Ils ont pour avantage de préparer la lecture de ce qui suit et de donner synthétiquement à voir l'architecture de l'ouvrage.

Les sommaires secondaires ne contribuent cependant pas à l'allégement du texte, c'est le moins que l'on puisse dire, et surtout ils volent la vedette aux transitions, qui doivent conserver leur rôle : faire le lien avec la partie qui suit et en annoncer élégamment le plan.

Présentation d'un sommaire

Introduction

PREMIÈRE PARTIE : UNE IMAGE DE L'ENTREPRISE

Chapitre premier : L'histoire de l'entreprise

I. ..........

II. .........

Chapitre II : Le positionnement de l'entreprise dans le secteur

I. ..........

II. .........

DEUXIÈME PARTIE : UNE PREMIÈRE VISION DU MONDE DU TRAVAIL

Chapitre premier : Une première vision sociale de l'entreprise

I. .........

II. ........

Chapitre II : Une première expérience professionnelle

I. ..........

II. .........

Conclusion

Notez bien les intitulés : parties en majuscules ; « Chapitre premier » en toutes lettres, puis « Chapitre II, III... ».

Par ailleurs, à l'intérieur de votre mémoire, notez que chaque page ouvrant une nouvelle partie doit être située « en belle page » c'est-à-dire en page de droite (ou page impaire). Vous écrirez PREMIÈRE PARTIE, puis, quelques lignes plus bas, le titre, en majuscules lui aussi, suivi éventuellement du sous-titre, en dessous et en minuscules. Il faut s'arranger pour centrer le texte par rapport aux quatre côtés de la feuille. Les titres des autres divisions majeures (chapitres, sous-chapitres) s'écrivent eux aussi en majuscules, en haut de la page.

Bien choisir les titres

Décider des titres n'est pas le moindre des casse-tête du rapport de stage, et plus encore du mémoire. Les titres revêtent en effet souvent une importance particulière, dont l'affectivité n'est pas absente.

L'ensemble des intitulés (du titre général à celui des sous-parties) mérite donc d'être réfléchi tout au long du travail. Ce n'est cependant qu'à la fin, une fois rédigé l'ensemble du texte, qu'ils doivent être définitivement adoptés. Pour vous aider, voici quelques indications.

fleche-rouge Qu'exprime un titre ?

Les intitulés des parties et sous-parties, et bien sûr le titre général du devoir, doivent indiquer clairement le contenu de la division. Cette règle évidente a trois conséquences.

Les titres doivent donner une idée exacte du domaine dont il sera question ; ils doivent donc être suffisamment précis. Réservez le cas échéant les titres imagés à des subdivisions mineures. Les sous-titres peuvent également servir à préciser ce dont il sera question.

Les titres doivent refléter un contenu réel. Il est donc préférable d'éviter la mégalomanie : les conclusions d'un mémoire ou d'un rapport de stage sont nécessairement restreintes ; il est indispensable que les titres traduisent ces limites.

Les titres doivent dessiner les orientations majeures de la pensée, c'est-à-dire les centres d'intérêt et les partis pris de l'auteur. Pour mieux comprendre cette exigence, prenez deux journaux de tendances politiques opposées, ou deux ouvrages scientifiques appartenant à des écoles différentes, et comparez.

fleche-rouge Numérotez les subdivisions

Pour numéroter les sous-chapitres, on peut se contenter du système simple, utilisé par exemple dans les dissertations : I, II, III..., A, B, C...

Il existe cependant une autre méthode, appelée « numérotation emboîtée », qui consiste à ajouter un chiffre supplémentaire au numéro du chapitre, chaque fois que l'on atteint une nouvelle subdivision.

Exemple :

Chapitre 4 ..................

4.1................

     4.1.1...............

     4.1.2...............

          4.1.2.1...............

4.2.................

     4.2.1...............

Normalement, ce système permet de mettre en lumière l'architecture du chapitre ; en réalité, il apparaît souvent confus et rébarbatif aux yeux de ceux qui n'y sont pas habitués (faites un test autour de vous !).

Le système de la numérotation emboîtée peut en fait être adopté lorsque le plan du travail n'est pas trop touffu : quatre chiffres à la suite semblent être un grand maximum.

fleche-rouge Quel style adopter pour les titres ?

Quand on réfléchit aux titres possibles, la tentation est grande de prouver toute l'étendue de son originalité. La plupart du temps, il faut résister à cette lubie. Le mémoire et le rapport signent en effet votre entrée dans le monde des chercheurs ou dans celui des professionnels. Cette intronisation exige en retour de la maturité et un soupçon de gravité.

Jetez un œil à la table des matières de plusieurs ouvrages de votre discipline : les titres ne sont jamais humoristiques, poétiques ou affectifs. Vous auriez toutes les chances de regretter par la suite une fantaisie qui vous aura paru géniale sur le moment. Attention ! Les intitulés pédants sont aussi à proscrire.

Deuxième règle : les intitulés doivent être harmonisés, de manière à ce qu'à un niveau donné les titres possèdent une unité de style (longueur et forme comparables).

142706POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Réussir son mémoire et son rapport de stage", par Myriam Greuter.

Pour imprimer vos documents

Vous venez de finir votre rapport de stage, votre mémoire, un dossier à rendre, mais vous devez encore l'imprimer ? Pour vous faciliter la vie, nous vous proposons de découvrir Copees avec l'Etudiant : imprimez, reliez et faites-vous livrer en 30 minutes seulement !

Découvrez nos 20 000 offres de jobs, stages, alternance et premier emploi.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Mémoire, rapport de stage : la couverture Mémoire, rapport de stage : de la page de garde à l’introduction Mémoire, rapport de stage : le sommaire et les titres Mémoire, rapport de stage : les illustrations Mémoire, rapport de stage : les notes Mémoire, rapport de stage : bibliographie, index et lexique Mémoire, rapport de stage : les annexes