Partir travailler en VO

Par Matthieu Arzel, publié le 06 Janvier 2008
3 min

Découverte de nouvelles règles de travail, d’une autre culture… : une expérience hors de nos frontières est très bénéfique, à condition d’être débrouillard.

Séduire un employeur hors de l’Hexagone nécessite de la persuasion et de la méthode. D’abord, vous devez ­parler correctement la langue du pays d’accueil et maîtriser un minimum les règles de l’écrit. Si vous visez un stage, vous devez également disposer d’un certain "bagage" technique pour offrir une compétence réelle à l’entreprise.

Les modes de recherche sont comparables à ceux utilisés en France : envoi de candidatures spontanées mais ciblées, surf sur Internet, mise en action de ses relations… Plusieurs organismes facilitent vos démarches, mais soyez vigilant sur les prestations. Demandez ce qui est compris dans le prix : voyage, hébergement… Assurez-vous que vos frais de dossier sont remboursables, au cas où vous ne trouveriez rien.

Le tourisme et les loisirs, l’hôtel­lerie et la restauration sont des secteurs à explorer en priorité. En général, il s’agit d’emplois peu qualifiés, ouverts à tous et peu rémunérateurs. L’agriculture est aussi un secteur à prospecter au moment des vendanges et des récoltes.

Dans l’Union européenne, aucun document spécial n’est nécessaire pour travailler : la carte d’identité ou le passeport suffit. En revanche, procurez-vous auprès de la CNAM (Caisse nationale d’assurance-maladie), au moins quinze jours avant votre départ, la CEAM (carte européenne d’assurance-maladie), qui remplace les formulaires utilisés jusqu’à présent (le E111, en particulier). Elle fonctionne comme une carte Vitale et doit normalement vous éviter d’avoir à avancer les frais médicaux à l’étranger, par exemple en cas d’hospitalisation. Si toutefois vous devez avancer les frais, pensez à garder les factures pour vous les faire rembourser à votre retour en France.

En dehors de l’Europe, le visa de travail est souvent obligatoire. Contactez les ambassades pour en connaître les modalités d’obtention. Pour la Sécurité sociale, tout dépend si le pays où vous partez a signé une convention avec la France. Pour en savoir plus, renseignez-vous sur le site www.ameli.fr.


Sites
www.jobs-ete-europe.com : issu d'un partenariat entre le CIDJ et l'ANPE, ce site propose deux moteurs de recherche d'annonces de 10 pays d'Europe, dans une douzaine de secteurs.
www.anyworkanywhere.com.
seasonworkers.com
www.pickingjobs.com.
www.lhotellerie.fr

A lire
Le "Livret du Français à l'étranger", une mine d'infos et d'adresses pour tous les candidats au départ, disponible auprès de la Maison des Français de l'étranger, tél. 01.43.17.60.79, www.expatries.org.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !