1. Recherche d’emploi : 8 questions-réponses pour bien commencer sur Twitter
Boîte à outils

Recherche d’emploi : 8 questions-réponses pour bien commencer sur Twitter

Envoyer cet article à un ami
Que vous veniez d’ouvrir un compte ou que vous comptiez utiliser le site de microblogging pour développer votre réseau professionnel et, qui sait, trouver un emploi, prenez le temps de soigner votre profil et votre timeline. Nos conseils en 8 questions-réponses.


Quel pseudo choisir ?

Les conseils qui s’appliquent aux adresses mail sont tout aussi valables pour les comptes Twitter : évitez-donc de choisir des pseudos du genre "Babou92" ou "LuluOnStage" pour votre compte Twitter professionnel. Soyez sobre : votre nom suivi de votre prénom, c’est idéal – à moins d’avoir un nom ou un prénom à rallonge qui mangera trop de signes, et qui vous fera préférer votre nom seul, ou précédé de l’initial de votre prénom.


Est-ce que je dois mettre une photo de moi ?

"Je le recommande pour ‘humaniser son profil’" explique Laurent Brouat. Tout simplement parce qu’on n’a pas envie de répondre à une tête d’œuf (l’image par défaut d’un compte Twitter nouvellement créé) mais à une vraie personne dont on sait "à quoi elle ressemble".


Quelles informations mettre dans mon profil de présentation ?

Indiquez le dernier diplôme obtenu, le secteur d’activité dans lequel vous aimeriez travailler, et/ou le type de poste que vous souhaitez décrocher. N’oubliez pas de faire figurer un lien vers votre CV en ligne. Si vous n’en avez pas, il est indispensable de vous en faire un : par exemple le site Doyoubuzz permet d'afficher publiquement votre CV en ligne, sans avoir besoin de s'abonner.

Si vous avez un compte Viadeo ou Linkedin il faut aussi les préciser - en veillant à ce que le contenu de vos différents CV soit le même sur tous les profils. Enfin ne mentionnez votre page Facebook que si vous y avez une démarche professionnelle.


Qu’est-ce que je raconte ?

Votre compte Twitter est ouvert, vous avez trouvé une jolie photo pour l’illustrer : il ne reste plus qu’à le faire vivre, avec intelligence et professionnalisme… "Je mets régulièrement en garde mes étudiants, explique Denis Simon, responsable du service Entreprises et carrières à la Faculté libre de droit : plus l’entreprise qu’ils visent est grande, plus il y a de chances qu’elle cherche des informations sur eux avant de les rencontrer. Donc attention à ce qui se dit de vous sur Internet et les réseaux sociaux, et à ce que vous, vous dites ! Soyez davantage vigilant sur Twitter, qui est un réseau ouvert : tout le monde peut lire ce que vous écrivez… À moins de limiter l'accès à votre compte, ce qui est complètement contreproductif lorsqu'on veut se faire connaître."

Twitter est un site de micro-blogging : comme un blog, il vous permet de partager des liens vers des articles intéressants ou des commentaires sur telle ou telle actualité. Il doit vous servir à faire une veille sur le secteur dans lequel vous souhaitez travailler, et à partager cette veille. Ne soyez pas timide, au début vous n’aurez pas ou peu d’abonnés.


À quels comptes m’abonner ?

Sur Twitter vous avez des abonnés, et des abonnements – vous ne maîtrisez pas le flux des abonnés à votre compte (même si vous pouvez toujours bloquer un profil). En revanche, choisissez avec soin les personnes que vous voulez suivre : quand vous repérez dans le journal ou sur Internet le nom d’un recruteur potentiel ou d’un professionnel qui exerce le métier qui vous intéresse, adoptez le reflexe de vérifier s’il a un compte Twitter.

Une fois abonné, inspectez sa propre liste d’abonnements, et faites-y votre marché. Ainsi vous allez rapidement vous faire une liste de comptes intéressants à suivre dans le secteur d’activité que vous visez. N'hésitez pas également à demander aux personnes que vous suivez quels sont les comptes qu’elles vous recommandent – c’est un bon moyen de se faire repérer sans être trop dérangeant.


Comment entrer en relation avec un recruteur ou un professionnel qu’on ne connaît pas ?

Si l’on souhaite intégrer une entreprise, Twitter peut être un bon moyen de pénétrer son "écosystème" : commencez par identifier le responsable de l’entreprise ou le responsable des ressources humaines. Puis, en repérant leurs abonnements et leurs abonnés, vous pourrez sans doute identifier aussi leurs différents collaborateurs. Une bonne manière d’apprendre à les connaître, de mieux les cerner et comprendre quels sont leurs sujets de prédilection. Le moment viendra d’entamer la discussion avec eux, pour un conseil, une réaction à une actualité, etc.

À ne surtout pas faire : harceler une personne avec laquelle vous souhaitez travailler en l’inondant de tweets tous les jours ! Au mieux elle vous renverra gentiment à votre clavier, au pire elle vous bloquera pour ne plus entendre parler de vous. "La stratégie ‘à gros sabots’ qui consiste à envoyer des tweets humoristiques pour tenter d’établir une complicité virtuelle avec un recruteur potentiel est aussi déconseillée, recommande Jade Le Maître. Les retweets à tout va pour faire plaisir à son interlocuteur ne sont pas une bonne idée non plus." Gardez à l’esprit qu’avant d’interpeller directement une personne sur Twitter pour se faire repérer, il est préférable d’avoir déjà eu l’occasion d’interagir avec elle sur des sujets plus généralistes.


Est-ce que je peux envoyer des tweets avec mon CV en lien aux recruteurs que j’ai identifiés ?

C’est tentant... mais ce n’est pas une bonne idée. En tout cas pas dès le premier contact. Évitez également d’envoyer un tweet identique à 100 personnes pour "faire votre publicité". Parce que si l’une des personnes ainsi interpellée va faire un tour sur votre timeline, elle sera désagréablement surprise de constater que le tweet qu’elle a reçu a été "copié-collé" à 100 autres personnes. Privilégiez le sur-mesure.

Sachez aussi choisir le propice pour interpeller une personnalité de votre secteur d’activité : veillez alors à ce que ce que votre propre time line soit "propre", constituée de tweets ou de retweets qui indiquent votre intérêt pour le secteur d’activité, de liens pertinents, d’échanges courtois, et non pas d’une ribambelle de photos de chats ou du dernier "tweet clash" avec un(e) ex…


Est-ce que je peux écrire en majuscules pour mieux me faire repérer ?

Surtout pas ! Non seulement ça fait mal aux yeux, mais en plus personne ne va retweeter une annonce écrite en majuscules - c’est totalement décrédibilisant (sur Twitter comme dans un mail, écrire en majuscule revient à crier son message).

Un dernier conseil ? Soyez patient. Ne réclamez pas un job mais attendez que le dialogue soit bien installé avec tel ou tel interlocuteur pour lui demander si des postes sont à pourvoir dans son entreprise.


"J’ai trouvé mon poste grâce à Twitter"
Jade Lemaître est titulaire d’un diplôme d’ingénieur, et spécialiste des réseaux sociaux. Elle travaille aujourd’hui chez Provaltis, une entreprise spécialisée dans l’information technique et scientifique. Elle a trouvé son précédent poste de community manager à l’UPMC (Université Pierre-et-Marie-Curie) sur Twitter.

"Je faisais ma thèse à l’UPMC, et je rêvais de devenir la community manager de mon université. Je suivais donc sur Twitter la responsable de la communication. Quand le poste a été ouvert, elle a mis l’annonce sur le site de l’université, mais aussi sur Twitter, avec une adresse mail où envoyer sa candidature. J’ai aussitôt répondu via Twitter avec un message très bref, type ‘Je postule, je vous envoie tout de suite un CV dans votre boîte mail’. J’y suis allée au culot et ça a payé puisqu’elle a reconnu plus tard qu’elle avait retenu ma candidature pour ma réactivité sur Twitter".

Quand le poste de Jade a été supprimé, pour des raisons budgétaires, elle a naturellement indiqué sur son compte Twitter qu’elle cherchait un autre emploi, "avec un court tweet et mon CV sur Doyoubuzz en lien. J’ai été beaucoup retwittée par mon réseau, et j’ai eu quatre contacts sérieux, mais les postes proposés supposaient un déménagement".

Après quelques petites semaines de recherche, c’est finalement sur le site Internet de l’APEC que Jade a trouvé son poste actuel : "C’était un peu le dernier endroit où je pensais trouver une annonce intéressante pour moi, d’autant que je m’y rends très rarement !" Preuve qu’une présence très active sur Twitter ne doit pas toujours vous dispenser de continuer une veille active sur les autres réseaux…    

Lexique Twitter pour futurs initiés
Le réseau de micro-bloging a ses propres règles de fonctionnement. Traduction de quelques points essentiels pour optimiser vos messages.

@ : se place devant un pseudo et permet d’adresser un tweet à quelqu’un.
DM ou Direct Message : message privé, envoyé à une personne qui vous suit et que vous suivez.
FF ou Follow Friday : rituel du vendredi qui permet de recommander des comptes en tapant #FF suivi des pseudos.
Followers ou Abonnés : comptes qui vous suivent.
Following ou Abonnements : comptes que vous suivez
Hashtag ou # : mot-clé (dièse se dit "hash" en anglais) qui permet de regrouper les tweets autour d’un même thème.
Liste : répertoire thématique de comptes que vous suivez.
RT ou ReTweet : republier le tweet d’une autre personne.
Timeline : fil des tweets.
Tweet : message de 140 caractères, espaces inclus, maximum.
Tweeter : envoyer un tweet.
Twitpics : plateforme d’échange de photos.
Twittos : utilisateurs de Twitter.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Recherche d’emploi : 8 questions-réponses pour bien commencer sur Twitter Réseaux sociaux : les recruteurs aussi sont sur Twitter