1. Jobs d'été, jobs étudiants : Benjamin, plagiste au Club 55
Témoignage

Jobs d'été, jobs étudiants : Benjamin, plagiste au Club 55

Envoyer cet article à un ami

Clémence, Benjamin, Maud-Solène et Xavier, quatre étudiants, passent l’été à Saint-Tropez… pour travailler. Rythmes fous, gros pourboires, problèmes de logement : ils racontent leur quotidien au pays des stars.

"Je fais de la plage, au départ vide, ce qu’elle est dans la journée", explique Benjamin, 23 ans. Pour la huitième saison, cet étudiant en école de commerce à Toulouse installe les matelas le matin, les range le soir, s’occupe des clients vacanciers entre temps. Le tout au Club 55, l’une des plus célèbres plages privées de Saint-Tropez.
"Hier, Elton John, Karen Mulder et Frédéric Beigbeder sont venus. Depuis que je travaille ici, j’ai vu Puff Daddy, Keanu Reeves, Cindy Crawford, Hugh Grant, Jacques Chirac, Beyoncé…" La liste est trop longue, il faut l’arrêter. "Le plus cool ? C’est Bono, le chanteur de U2. Il vient tous les ans. Il est toujours souriant, il ne se la pète pas", confie Benjamin. "C’est toujours sympa de voir des personnalités, mais on s’habitue… Et puis on est là pour travailler, pas pour demander des autographes. Bon, si l’un de nous est vraiment fan de quelqu’un, on peut prendre une photo".



Deux mois sur la plage


Benjamin travaille à la plage depuis le début du mois de juillet 2008. Il y reste jusqu’à la fin août. "Je fais 41 heures par semaine. Je commence à 7 heures le matin et je finis vers 15 heures. Une autre équipe prend ensuite le relais". Tropézien d’origine, l’étudiant a trouvé son job par connaissance. "Mes parents se sont mariés ici, ma mère a travaillé ici. A 16 ans, quand j’ai eu envie de trouver un boulot, je suis venu ici… Plagiste, c’est un job plutôt agréable : il y a le soleil et la mer. C’est mieux que d’être enfermé en boîte de nuit... Et puis au Club 55, l’ambiance est plus décontractée que sur les autres plages avec les filles et le champagne". Pour un peu, on croirait que le boulot ne présente aucun inconvénient. "Si : la chaleur et le monde en juillet/août", rétorque Benjamin. Le jeune homme ne profite donc pas beaucoup de l’ambiance à Saint-Trop’. "Je n’ai pas le temps de sortir. Il m’arrive juste d’aller boire un verre – sans alcool – après le travail, une demi-heure, pour décompresser. C’est plus sympa de faire la fête en fin de saison".

Salaire + pourboires = une bonne affaire


Autre avantage : travailler au Club 55, c’est toujours bon pour le CV et le réseau professionnel. "Cela donne un sujet de conversation dans les entretiens, ça décontracte", avoue Benjamin. L’étudiant raconte également l’histoire d’un camarade qui voulait travailler dans le cinéma et s’est mis en relation avec un client.
Côté salaire, le jeune homme reste très discret… En plus du fixe (top secret), Benjamin déclare "toucher en moyenne 5 € de pourboire pour un groupe de clients". Mais les sommes peuvent s’envoler. "Ce sont les Russes qui donnent le plus. Ici, les gens n’ont pas le même rapport à l’argent...". On estime ainsi que les pourboires peuvent doubler un salaire. "Cet argent sert à payer mes études", affirme l’étudiant.
Cet hiver, après en avoir terminé avec l’école, Benjamin compte voyager. Ensuite… c’est l’inconnu pour lui. "A Saint-Tropez, il n’y a que des boutiques, des restos, des plages, des jardins à entretenir, etc. Ce n’est pas comme dans les grandes villes où l’on trouve des entreprises où l’on peut évoluer". On ne reste pas saisonnier toute sa vie…

Club 55, Plage de Pampelonne, 43, boulevard Patch, 83350 Ramatuelle. Tél. 04.94.55.55.55.
Internet : www.leclub55.com

Bossez à Saint-Tropez
Si vous voulez trouver un job à Saint-Tropez ou à proximité, contactez l’Espace économie emploi du village. Vous y trouverez des annonces dans tous les métiers (pâtissier, chauffeur, mannequin pour une plage privée, commercial, réparateur de télé, serveur, gouvernante, etc.), en CDI ou en CDD, pour une saison ou plus si affinités… 
Internet : http://www.saint-tropez-web-info.com/emploi-saint-tropez.html

Pour aller plus loin : Jobs d'été : et si vous passiez une saison au Club Med ? / Décrocher un job étudiant ou un job d'été : conseils, exemples de CV et témoignages / Comment trouver un job d'été : les réponses à vos questions

Sommaire du dossier
Retour au dossier Jobs d'été, jobs étudiants : Benjamin, plagiste au Club 55 Jobs d'été, jobs étudiants : Clémence, gardienne au musée de l’Annonciade Jobs d'été, jobs étudiants : Xavier, vendeur de glaces chez Barbarac