1. Jobs d'été, jobs étudiants : Xavier, vendeur de glaces chez Barbarac
Témoignage

Jobs d'été, jobs étudiants : Xavier, vendeur de glaces chez Barbarac

Envoyer cet article à un ami

Clémence, Benjamin, Maud-Solène et Xavier, quatre étudiants, passent l’été à Saint-Tropez… pour travailler. Rythmes fous, gros pourboires, problèmes de logement : ils racontent leur quotidien au pays des stars.

Vendre des glaces artisanales sur le port de Saint-Tropez, face aux yachts. Pas mal, comme emploi saisonnier… Xavier travaille chez Barbarac (facile, c’est là où les gens font la queue) depuis début juillet 2008 et y restera jusqu’à la fin du mois d’août. L’ex-apprenti pâtissier à Arras (Pas-de-Calais) et futur apprenti glacier chez Dalloyau à Paris, à la rentrée, a traversé toute la France pour venir vendre des douceurs aux multiples parfums sur la côte. "C’est mon chef, de mon ancien CFA (centre de formation des apprentis), qui m’a placé ici. Il connaît le patron. Barbarac, c’est la meilleure glacerie du coin. J’apprends beaucoup sur mon métier. Je me renseigne sur la composition des glaces. J’observe. J’ai choisi ce job en rapport avec mes études et mon projet professionnel".

Deux mois au camping


Xavier revêt son costume de vendeur de 11 heures à 19 heures. "C’est un job sympa, on voit du monde et Saint-Tropez est une belle ville. Les mauvais côtés ? Certains clients sont vraiment désagréables. Ils montrent du doigt les parfums et disent "je veux ça". Et puis, on cuit, il fait trop chaud. La pluie commence à me manquer...", confie-t-il.
Moins drôle, le jeune Nordiste met l’accent sur les problèmes de circulation. "Le plus difficile, ici, c’est la route. Il y a trop de monde. Je circule en moto. Les gens ne veulent pas me laisser passer… Pour le logement, je dors au camping de Cogolin, un village dans les terres, avec mon collègue. Je paie 200 € par mois. Un appartement, c’était trop cher et difficile à trouver". A Saint-Tropez, beaucoup de saisonniers se retrouvent dans la même situation. La presse régionale parle même de jeunes qui se font promettre des logements par leurs employeurs pour finir dans des caravanes ou des bungalows douteux. 

Mais où est donc George Clooney ?


Côté salaire, Xavier avoue gagner 2000 € net par mois. "J’économise un peu d’argent pour payer mon loyer à Paris". Grâce à d’autres saisonniers, il parvient à obtenir des prix dans des restos et ce ne sont pas les sorties nocturnes qui lui coûtent cher. "Le soir, je rentre directement me coucher. Je suis crevé de ma journée et il faut que je me lève le lendemain". L’apprenti partage le reste de son temps libre entre des sessions plage et des balades en ville. Mais ne court pas après les stars… "Je me suis juste fait photographier avec Marcel Dessailly". Et quand on lui demande si, vraiment, il n’a aucune idole qu’il aimerait rencontrer, il avoue. "Si, George Clooney ! Si je le vois, je l’attrape, je fais une photo et je lui demande un autographe. Comme un touriste."

Barbarac, 2, rue du Général Allard, 83990 Saint-Tropez. Tél. 04.94.97.67.83.

Pour aller plus loin : Jobs d'été : et si vous passiez une saison au Club Med ? / Décrocher un job étudiant ou un job d'été : conseils, exemples de CV et témoignages / Comment trouver un job d'été : les réponses à vos questions

Sommaire du dossier
Retour au dossier Jobs d'été, jobs étudiants : Benjamin, plagiste au Club 55 Jobs d'été, jobs étudiants : Clémence, gardienne au musée de l’Annonciade Jobs d'été, jobs étudiants : Xavier, vendeur de glaces chez Barbarac