Stages en droit, mode d’emploi

publié le 28 Septembre 2010
4 min

Arnaud de La Cotardière, avocat associé chez Linklaters LLP, vous explique comment appréhender les stages dans le domaine du droit.

arnaud de la cotardiere stages droit Les stages doivent être perçus comme éléments constitutifs du projet professionnel. Ils sont extrêmement valorisants à condition qu’il existe une véritable cohérence entre leur contenu et celui de la formation suivie.

La recherche de stage ne s’improvise pas


La recherche d’un stage peut paraître ardue, surtout lorsqu’il s’agit d’une première expérience professionnelle. D’autant plus que, d’un cabinet à l’autre, les attentes ne sont pas forcément les mêmes. Certains demandent au candidat d’avoir une idée précise du département dans lequel il souhaiterait devenir collaborateur à terme (corporate, bancaire, contentieux, etc.). D’autres, comme Linklaters, comprennent au contraire qu’un étudiant n’ait pas encore de vision précise sur cette question délicate. En qualité de stagiaire, voire de jeune collaborateur, il ne vous sera pas demandé de faire état d’un parcours tracé d’avance.

Dans le cadre d’un stage, vous serez affecté à un seul département. Si vous avez l’opportunité d’intégrer le cabinet en qualité de jeune collaborateur, vous pourrez bénéficier du système de "seat". Ce système, spécifique à Linklaters, vous permettra, au cours de votre première année, d’effectuer deux périodes de 6 mois au sein de deux départements différents. Ce sera pour vous une occasion supplémentaire d’enrichir votre formation en partageant le quotidien d’un collaborateur expérimenté ou d’un associé.

Dans tous les cas, il est indispensable d’aborder et de structurer sa recherche de stage suffisamment à l’avance. On n’insiste généralement pas assez sur cette période de préparation, pourtant déterminante. Elle suppose que le candidat ait réfléchi à son projet professionnel, à la nature et au contenu de la mission recherchée, et qu’il ait pris connaissance des éléments existants sur le cabinet qu’il envisage d’approcher, son environnement, ses domaines d’activité, ses clients...

Optimiser son stage


Un stage en cabinet d’avocats d’affaires dure généralement entre 3 et 6 mois. La tendance actuelle porte plutôt sur des périodes de 6. Vous pourrez ainsi vous impliquer davantage dans les dossiers et, par ailleurs, vous pourrez tester virtuellement le début d’une intégration au sein d’un cabinet. Vos meilleurs alliés pour apprendre : curiosité, écoute, implication et rigueur. Les collaborateurs seniors ou les associés vous prodigueront très certainement des conseils précieux pour la suite de votre parcours.

Il peut être pertinent de réaliser plusieurs stages dans différents cabinets ou entreprises, l’objectif étant d’accumuler des expériences variées. Cette démarche vous permettra d’appréhender et de tester plusieurs méthodes et environnements de travail afin de mieux définir votre projet professionnel.

Le processus de sélection


J’insiste sur le fait qu’il n’y a pas de candidat idéal. La sélection ne repose généralement pas sur des critères figés, l’objectif pour les cabinets étant d’accueillir des personnalités qui permettront une diversité d’approches et une intégration en fonction de l’intérêt pour un domaine qui pourra ainsi s’affirmer. Chez Linklaters, par exemple, le processus est bien établi. Toutes les candidatures sont présélectionnées et étudiées lors d’un comité de recrutement composé de 6 avocats et de la responsable du recrutement. Les candidats retenus sont ensuite reçus en entretien par un collaborateur et/ou un associé. Les stagiaires sélectionnés à l’issue de ce processus sont accueillis à leur arrivée et bénéficient de plusieurs journées de présentation et de formation.

Pendant toute la durée de leur stage, les stagiaires partagent leur bureau avec un collaborateur ou un associé, ce qui contribue significativement à leur apprentissage, au-delà des missions qui leur sont confiées. Enfin, il convient de garder toujours en tête qu’un stage peut vous ouvrir de nombreuses perspectives et débouche souvent sur une offre concrète de collaboration. Pour exemple, en 2009, nous avons recruté 80 % de nos collaborateurs parmi nos anciens stagiaires. Les stages représentent une porte d’entrée privilégiée dans la vie active et sont résolument de véritables tremplins.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !